La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 490,48
    -224,91 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1346
    +0,0028 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 831,30
    -11,30 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    33 651,32
    -4 525,90 (-11,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    897,47
    +654,79 (+269,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,15
    -0,40 (-0,47 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 923,67
    -230,35 (-1,63 %)
     
  • S&P 500

    4 433,17
    -49,56 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3560
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Abhijit Banerjee, prix Nobel d'économie, publie un livre de recettes de cuisine… et de sciences sociales

·1 min de lecture

Du prix Nobel… aux fourneaux. Abhijit Banerjee, sacré prix Nobel d'économie en 2019 aux côtés d'Esther Duflo et de Michael Kremer, a récemment publié un livre de recettes baptisé Cooking to Save Your Life, en français : "Cuisiner pour sauver votre vie". Cet ouvrage, agrémenté d'illustrations de Cheyenne Olivier et adoptant parfois un ton humoristique, n'est pas qu'un simple guide pour les cuisiniers amateurs. Il explore surtout la "dimension sociale" de la nourriture, comme le confie l'auteur au journal The Hindu, cité par Courrier International

Redonner l'envie de cuisiner 

"Je trouvais que c'était ennuyeux de simplement écrire des recettes. Je voulais pimenter l'exercice pour moi-même. Donc, chaque chapitre a une introduction, qui relève davantage des sciences sociales", explique Abhijit Banerjee, qui a commencé à cuisinier à l'âge de 15 ans à Calcutta. Avec cet ouvrage, il espère redonner aux lecteurs l'envie de préparer et de partager des plats en famille ou entre amis. 

Les recettes, volontairement illustrées pour ne pas mettre la pression aux cuisiniers amateurs avec des photographies trop "idéalistes", s'adaptent selon les occasions, du ceviche de framboises aux pommes de terre masala. Elles sont conçues avec des produits du quotidien ou parfois plus exotiques, car l'économiste met largement à l'honneur le patrimoine culinaire indien, considérant par ailleurs dans son livre que "le dal est la plus importante contribution de l'Inde à l'humanité".

...
Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles