La bourse ferme dans 6 h 47 min
  • CAC 40

    7 160,63
    +25,57 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,28
    +13,62 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    33 507,50
    -158,80 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0569
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 858,20
    -7,90 (-0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 927,00
    +1 239,73 (+4,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    609,64
    +30,87 (+5,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,28
    +0,49 (+0,54 %)
     
  • DAX

    15 425,83
    +39,25 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 610,55
    +2,47 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    13 219,32
    +18,02 (+0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 288,05
    -11,65 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    31 759,88
    -97,72 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,66 (+2,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2193
    -0,0008 (-0,07 %)
     

Abaya, foulard, hijab... Qu'est-ce que la « modest fashion », cette tendance à la popularité grandissante ?

Lefteris Pitarakis / AP / SIPA

Les termes « modest fashion », littéralement « mode modeste » en français, font référence à une tendance inspirée à l'industrie textile par les pays du Golfe. Ces collections sont particulièrement associées à la mode musulmane, puisque ces vêtements répondent aux exigences de « modestie » dictées par l'islam. L'awra, toutes parties du corps que la religion demande de préserver du regard des autres, est couverte par des habits longs et amples, confectionnés à l'aide de tissus épais et opaques. Des foulards, des hijabs et autres accessoires utilisés pour couvrir les cheveux sont également vendus. Les décolletés plongeants, les découpes ou les transparences, qui exposeraient la peau de manière excessive, sont, eux, proscrits dans ces lignes vestimentaires.

De nombreuses marques de renom telles qu'Uniqlo, Nike, H&M ou encore Dolce & Gabbana se sont lancées dans cette tendance et visent désormais un public occidental de plus en plus large, mais aussi de plus en plus jeune. Au cours de la dernière décennie en Europe, en particulier en France, la « modest fashion » est devenue une tendance incontournable sur les réseaux sociaux. Des influenceuses comptant des dizaines voire des centaines de milliers d'abonnés y font la promotion de ces produits souvent fabriqués en Asie et proposés à des prix compétitifs. Ces ambassadrices sont saoudiennes, dubaïotes, qataries ou encore françaises, comme Taqwa Bint Ali, la première à avoir présenté un hijab dans une campagne du couturier Jean-Pa...


Lire la suite sur LeJDD