La bourse ferme dans 2 h 47 min

AB Science tiendra une web conférence sur le masitinib dans l’asthme sévère le 2 décembre 2019

AB Science

Paris, 26 novembre 2019, 19h

AB Science tiendra une web conférence sur le masitinib
dans l’asthme sévère le 2 décembre 2019

AB Science SA (NYSE Euronext - FR0010557264 - AB) tiendra une web conférence le 2 décembre 2019 sur l’asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux avec les principaux leaders d’opinion de cette maladie et sur le rôle du masitinib comme possible traitement dans cette indication.

Durant cette web conférence, les principaux leaders d’opinion présenteront :

  • Les traitements actuels dans l’asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux.
  • Les résultats antérieurs du mastinib dans l’asthme sévère, et en particulier les résultats positifs de l’étude de phase 3 AB07015, annoncés le 7 novembre dernier.
  • Les prochaines étapes du développement du masitinib dans l’asthme.

Cette présentation sera suivie d’une session de questions/réponses avec les principaux leaders d’opinion et le management d’AB Science.

Le masitinib est un inhibiteur de tyrosine kinase conçu pour cibler les mastocytes et les macrophages de manière sélective, en inhibant les kinases c-Kit, Lyn, Fyn et MCSFR-1, ce qui peut avoir un large champ d’application, dans les troubles inflammatoires tels que la mastocytose systémique indolente et l'asthme, et les troubles neurodégénératifs tels que la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et la sclérose en plaques. Le 7 novembre 2019, AB Science a annoncé des résultats de phase 3 positifs de l’étude AB07015 du masitinib dans l’asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux. L’étude a atteint son objectif principal qui était l’amélioration du taux d'exacerbation de l'asthme sévère (p=0.0103).

Informations sur la web conférence

Date : Mercredi 2 décembre 2019. Etats-Unis : 13h EST ; Europe : 19h CET
Numéro depuis la France : 0 800 912 848
Numéro depuis les Etats-Unis : 1-877-705-6003
Numéro hors France et Etats-Unis : 1-201-493-6725
Numéro de conférence : 13697168

Lien vers le webcast et le replay disponible ici

Informations sur la session de questions/réponses
Si vous souhaitez poser une question durant la session de questions/réponses, merci de soumettre votre question par e-mail en suivant le lien vers le webcast.

Biographies des principaux leaders d’opinion

Les leaders d’opinion suivants participeront à la web conférence :

Pascal CHANEZ, MD, PhD : Le Dr Pascal Chanez est professeur de médecine respiratoire à l'APHM et à l'Université Aix Marseille à Marseille, France. Il coordonne un groupe de recherche au sein de l'INSERM-CNRS et le Centre CV2N de l’Université Aix Marseille sur le rôle de l'épithélium bronchique dans l'inflammation et les agressions de l’environnement dans les maladies bronchiques graves. Il dirige un groupe de recherche clinique qui étudie de nouveaux traitements innovants pour le traitement de l'asthme grave et de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Il est l'auteur ou co-auteur de plus de 300 publications. Il a été rédacteur en chef de l’European Respiratory Journal et rédacteur en chef du Journal of Allergy and Clinical Immunology. Ses domaines de recherche visent à améliorer la compréhension des mécanismes de l'asthme sévère et de la MPOC, en synthétisant notamment les résultats cliniques et biologiques disponibles afin d’identifier de nouveaux biomarqueurs et thérapies spécifiques.

Lavinia DAVIDESCU, MD, PhD : Le Dr Lavinia Davidescu est professeure adjointe à la faculté de médecine et de pharmacie à l’Université d'Oradea. Elle est présidente du Département Maladies Rares de la Société Roumaine de Pneumologie et membre du comité de pilotage de la Société Roumaine de Pneumologie. Elle est l’investigateur coordonnateur de l'étude AB07015 du masitinib dans l’asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux.

Elliot ISRAEL, MD : Le Dr Elliot Israel est directeur de la recherche clinique à la Division des maladies pulmonaires et des soins intensifs et médecin adjoint au Brigham and Women’s Hospital (BWH). Il est également professeur de médecine à la Harvard Medical School. Ses recherches portent notamment sur les interventions thérapeutiques visant à modifier l’hyperactivité des voies respiratoires asthmatiques et le rôle des métabolites de l’acide arachidonique dans le rétrécissement des voies respiratoires. Il a écrit plus de 200 publications revues par des pairs et dirige actuellement une équipe de recherche sur de nouveaux traitements dans l'asthme financée par le National Institute of Health. Il a reçu le prix HMS Daniel D. Federman du meilleur enseignant clinique et a été nommé l'un des « meilleurs pneumologue de Boston » par le Boston Magazine.

À propos du masitinib
Le masitinib est un nouvel inhibiteur de tyrosine kinase, administré par voie orale, qui cible les mastocytes et les macrophages, cellules essentielles de l’immunité, par l’inhibition d’un nombre limité de kinases. En raison de son mode d’action unique, le masitinib peut être développé dans un grand nombre de pathologies, en oncologie, dans les maladies inflammatoires, et certaines maladies du système nerveux central. En oncologie, par son activité d’immunothérapie, le masitinib peut avoir un effet sur la survie, seul ou en association avec la chimiothérapie. Par son activité sur le mastocyte et les cellules microgliales et donc par son effet inhibiteur sur l’activation du processus inflammatoire, le masitinib peut avoir un effet sur les symptômes associés à certaines pathologies inflammatoires et du système nerveux central.

À propos d'AB Science
Fondée en 2001, AB Science est une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), une classe de protéines ciblées dont l'action est déterminante dans la signalisation cellulaire. Nos programmes ne ciblent que des pathologies à fort besoin médical, souvent mortelles avec un faible taux de survie, rares, ou résistantes à une première ligne de traitement.
AB Science a développé en propre un portefeuille de molécule et la molécule phare d'AB Science, le masitinib, a déjà fait l'objet d'un enregistrement en médecine vétérinaire et est développée chez l’homme en oncologie, dans les maladies neurodégénératives et dans les maladies inflammatoires. La Société a son siège à Paris et est cotée sur Euronext Paris (Ticker : AB).

Plus d'informations sur la Société sur le site Internet : www.ab-science.com

Déclarations prospectives – AB Science
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures.
Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien qu’AB Science estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’AB Science qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes aux développements des produits de la Société, qui pourraient ne pas aboutir, ou à la délivrance par les autorités compétentes des autorisations de mise sur le marché ou plus généralement tous facteurs qui peuvent affecter la capacité de commercialisation des produits développés par AB Science ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par AB Science auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans le chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de référence d’AB Science enregistré auprès de l'AMF le 22 novembre 2016, sous le numéro R. 16-078. AB Science ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation applicable notamment les articles 223-1 et suivants du règlement général de l’AMF.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

AB Science  

Communication financière et relations presse
investors@ab-science.com


Pièce jointe