Marchés français ouverture 23 min

Aérospatial: Astra, la start-up qui se rêve en prochain SpaceX

Un futur SpaceX serait-il en train de sortir de l’ombre?  Après trois ans de développement dans le plus grand secret, la start-up californienne Astra a dévoilé début février un projet de micro-lanceur qui veut révolutionner le secteur spatial. Là où SpaceX facture les lancements de sa fusée Falcon 9 entre 50 et 60 millions de dollars (pour des satellites de plusieurs tonnes), Astra vise des lancements à un million de dollars pour des charges de l’ordre de 200 kilos. Un positionnement ultra low-cost: ce tarif serait cinq à sept fois moins cher que celui du champion actuel des micro-lanceurs, , qui facture ses tirs de 5 à 7,5 millions de dollars. Après deux tirs d’essais, Astra prévoit son premier lancement orbital le 21 février, depuis le pas de tir de Kodiak Island (sud de l’Alaska).

Sacrée histoire que celle de la jeune pousse californienne. Fondée en 2016  par Chris Kemp, ancien directeur technique de la NASA, et Adam London, un ingénieur aéronautique passé par le MIT, Astra Space est le prototype de ce que les Américains appellent les "stealth start-up" (start-up furtives): aucune communication durant des années, des développements réalisés sous les radars, et une sortie au grand jour une fois les projets bien avancés et les fonds levés. Plutôt que de s’installer au fin fond du désert Mojave comme certains de ses concurrents, les deux compères ont développé et testé leur lanceur dans un ancien bâtiment de tests de moteurs d’avions, sur la base aéronavale désaffectée d’Alameda, en pleine baie de San Francisco. Dans un secret quasi-total, Astra a ainsi testé ses moteurs à 8km à vol d’oiseau de San Francisco, sans que les voisins s’en aperçoivent, et recruté 150 salariés. Parmi eux, comme l’a dévoilé Bloomberg Businessweek, une flopée d’anciens de SpaceX, comme Chris Thompson, un des historiques du groupe d’Elon Musk, ou Roger Carlson, ancien directeur de la production de la capsule Dragon chez SpaceX.

100 millions de dollars levés

Toujours sous les radar[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi