La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 253,54
    -174,61 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,79 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,82 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Aéroports de Paris : les syndicats appellent à la grève du 18 au 20 juin

·1 min de lecture

Avis de tempête pour les Aéroports de Paris. La CGT et la CFE-CGC d'Aéroports de Paris (ADP) ont déposé un préavis de grève pour le week-end du 18 au 20 juin pour protester contre le plan d'adaptation des contrats de travail (PACT) qui doit entraîner des baisses de salaire afin de faire face à la crise du Covid. Une grève est déjà prévue à l'appel de tous les syndicats du 1er au 5 juillet mais "les personnels ont fait savoir qu'ils voulaient commencer des actions dès à présent", a rapporté Daniel Bertone, secrétaire général de la CGT. Une manifestation est également prévue vendredi matin sur le terminal E. "C'est surtout le secteur des pompiers et de la sûreté aéroportuaire", qui souhaite mener des actions avant le mois de juillet "mais dans l'ingénierie tout le monde est d'accord", a précisé Daniel Bertone.

Le projet PACT prévoit de supprimer certaines primes "qui vont conduire à ce que d'ici 2023, un certain nombre de personnes pourraient perdre entre 1, 2, 7% au maximum de leur rémunération", a indiqué le PDG d'ADP Augustin de Romanet samedi sur Europe 1. Les organisations syndicales évoquent elles des baisses de revenus pouvant aller jusqu'à "un mois de salaire" et des mobilités géographiques contraintes. En cas de refus, les salariés s'exposent à un licenciement dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) que les organisations syndicales contestent également. En décembre, elles avaient signé un accord pour une rupture conventionnelle collective (RCC) aboutissant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Safran : coup d’envoi au moteur d’avion du futur avec GE !
Le pétrole risque d’accélérer, les discussions sur le nucléaire iranien patinent : le conseil Bourse du jour
Le roi de la cantine Sodexo pourrait vendre ses crèches Liveli
SFR (Altice) : “impossible de négocier de façon constructive” sur l’emploi selon les syndicats, appel au débrayage
L’équipe de France de football lance ses NFT

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles