La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 973,10
    +1 221,88 (+3,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Aéroports de Paris : la grève continuera ce week-end

·1 min de lecture

La grève des salariés du Groupe ADP, gestionnaire des aéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly, a entraîné des retards de vols vendredi et se poursuivra ce week-end, tandis que des négociations entre les trois syndicats représentatifs et la direction ont été suspendues jusqu'à lundi. Les négociations doivent reprendre "à 09h30 lundi", a-t-on appris de sources concordantes. D'ici là, les trois préavis de grève "sont maintenus ce week-end", ont indiqué à l'AFP les responsables des syndicats Unsa, CGT et CFE-CGC d'ADP.

Vendredi 2 juillet, vers 17 heures, les vols étaient "retardés d'une heure" en moyenne à Roissy et de "quinze minutes à Orly", a précisé à l'AFP la direction d'ADP, en ajoutant que les retards seraient "résorbés vers 20H00" à Roissy, tandis qu'ils étaient "en train de se résorber" à Orly. Les préavis en cours seront clos "lundi à 7 heures", a noté Daniel Bertone, secrétaire général de la CGT d'ADP.

Avec leur appel à la grève, qui englobe le premier week-end des grands départs en vacances, les trois syndicats représentatifs réclament le retrait d'un Plan d'adaptation des contrats de travail (PACT) prévoyant une baisse ou une suppression de primes. En cas de refus, les salariés risquent un licenciement.

"Les propositions faites vendredi par la direction sont insuffisantes et on pense qu'elle a encore des cartes dans le réservoir", a déclaré Laurent Garssine, secrétaire général de l'Unsa ADP, dont le syndicat a déjà déposé un préavis pour le vendredi 9 juillet. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour protester contre le sous-effectif, des magasins Monoprix se mettent en grève
Un avion cargo Boeing 737 de Transair obligé de se poser sur l’eau à Hawaï
Lagardère vend à Paris le fonds de commerce du Bataclan
RTE lance un réseau de stockage d'électricité piloté par robots, première mondiale
Le n°1 de Mitsubishi Electric tire sa révérence, après un scandale qui risque d'"endommager considérablement la confiance dans l'industrie du Japon"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles