La bourse ferme dans 7 h 36 min
  • CAC 40

    6 588,17
    -62,74 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 123,59
    -41,89 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1688
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 743,00
    -9,00 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 718,72
    -2 031,92 (-5,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 034,39
    -67,13 (-6,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,15
    +0,70 (+0,93 %)
     
  • DAX

    15 474,08
    -99,80 (-0,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,24
    -26,16 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    30 183,96
    -56,10 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 527,07
    +318,29 (+1,31 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0024 (-0,17 %)
     

Aéroports de Paris SA: Les activités du Groupe ADP continuent d'être affectées par la pandémie de Covid-19

·48 min de lecture

COMMUNIQUÉ FINANCIER
Tremblay-en-France, le 28 juillet 2021

Aéroports de Paris SA
Les activités du Groupe ADP continuent d'être affectées par la pandémie de Covid-19

Résultats semestriels 20211 du Groupe ADP

  • Trafic du Groupe ADP2 : baisse de - 26,6 %3 au 1er semestre 2021 par rapport au 1er semestre 2020, à 48,8 millions de passagers, soit 29,7 % du niveau du trafic groupe du 1er semestre 2019 ;

  • Trafic de Paris Aéroport (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) : baisse de - 45,7 % au 1er semestre 2021 par rapport au 1er semestre 2020, à 10,7 millions de passagers, soit 20,5 % du niveau du trafic Paris Aéroport du 1er semestre 2019 ;

  • Chiffre d'affaires consolidé : baisse de - 15,3 %, à 989 millions d'euros, du fait de l'effet de la pandémie de Covid-19 sur le chiffre d'affaires des activités aéronautiques et commerciales à Paris ;

  • EBITDA4 positif à + 155 millions d'euros, en hausse de + 116 millions d'euros, du fait notamment de gains ponctuels liés au retour en pleine propriété de certains immeubles sur les plates-formes parisiennes et d'effets de base favorables par rapport au 1er semestre 2020 ;

  • Résultat opérationnel courant à - 243 millions d'euros, en hausse de + 323 millions d'euros notamment en raison d'un effet de base favorable, lié à la comptabilisation au 1er semestre 2020 de dépréciations d'actifs pour 191 millions d'euros5 ;

  • Résultat net part du Groupe à - 172 millions d'euros, en hausse de + 371 millions d'euros du fait notamment d'un effet de base favorable lié à des dépréciations d'actifs constatées au 1er semestre 20205 et de l'impact positif de la restructuration de la dette de TAV Tunisie au 1er semestre 2021.

(en millions d'euros - sauf indications contraires)

H1 2021(1)

H1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

989

1 168

- 179 M€

- 15,3 %

EBITDA

155

39

+ 116 M€

N/A

Résultat opérationnel courant(2)

(243)

(566)

+ 323 M€

N/A

Résultat net part du Groupe

(172)

(543)

+ 371 M€

N/A

CA / Pax Paris (€)(3)

23,3

19,8

-

+ 17,7 %

Dette financière nette(4)

8 027

6 657

+ 1 370 M€

+ 20,6 %

(1) Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).
(2) Le Groupe ADP a comptabilisé les résultats de GMR Airports par mise en équivalence à hauteur de 24,99 % entre mars et juin 2020 puis à hauteur de 49 % à partir de juillet 2020 (sur les prises de participation dans la société GMR Airports voir les communiqués de presse des 20 et 26 février 2020, et du 7 juillet 2020).
(3) Chiffre d'affaires des boutiques côté pistes divisé par le nombre de passagers au départ (CA/Pax) à Paris.
(4) La méthode de calcul de la dette financière nette a été modifiée par rapport au 1er semestre 2020. La méthode appliquée au 1er semestre 2021 est la suivante : "dette financière brute diminuée des dérivés actifs de couverture de juste valeur, de la trésorerie et équivalents de trésorerie et des liquidités soumises à restriction", alors qu'elle était au 1er semestre 2020 la suivante : "dette brute diminuée des créances et comptes-courants sur les entreprises mises en équivalence, des dérivés actifs de couverture de juste valeur, de la trésorerie et équivalents de trésorerie et des liquidités soumises à restriction". A titre de comparaison, la dette financière nette au 30 juin 2020, figurant en page 6 du communiqué de presse du 27 juillet 2020 sur les résultats semestriels 2020, s'élevait à 6 576 millions d'euros.

Révision de certaines hypothèses et prévisions 2021 du Groupe ADP par rapport à la publication des résultats annuels 2020

  • Révision de l'hypothèse de trafic du Groupe ADP en 2021 comprise entre 40 % et 50 % du trafic en 2019 (45 % à 55 % précédemment) ;

  • Révision de l'hypothèse de trafic à Paris Aéroport en 2021 comprise entre 30 % et 40 % du trafic en 2019 (35 % à 45 % précédemment) ;

  • Révision de la prévision du ratio EBITDA / Chiffre d'affaires groupe, estimée entre 15 % et 20 % en 2021 (18 % à 23 % précédemment) ;

  • Révision du montant des investissements annuels à Paris régulés et non régulés (hors investissement financier) en 2021-2022 entre 500 et 550 millions d'euros par an (500 – 600 millions d'euros précédemment) ;

  • Confirmation du ratio dette financière nette / EBITDA de 6x à 7x d'ici fin 2022.

Augustin de Romanet, Président-directeur général, a déclaré :

"Le 1er semestre 2021 a été marqué par une résurgence de la pandémie. Celle-ci a affecté l'ensemble des activités aéronautiques et commerciales de janvier à mai, la reprise ayant lieu à partir de mi-mai, alors que l'année 2020 n'avait été impactée qu'à partir du mois de mars. Ainsi, le trafic du Groupe ADP a baissé de - 26,6 % par rapport au 1e r semestre 2020, avec un total de 48,8 millions de passagers, soit 29,7 % du trafic du 1er semestre 2019. Sur la même période, le trafic de Paris Aéroport est en baisse de - 45,7 %, avec 10,7 millions de passagers, soit 20,5 % du trafic du 1er semestre 2019. Le chiffre d'affaires consolidé est en baisse de - 15,3 % sur le 1er semestre 2021, à 989 millions d'euros. L'EBITDA est positif, à 155 millions d'euros grâce à des gains ponctuels liés au retour en pleine propriété de certains immeubles sur les plates-formes parisiennes et d'effets de base favorables par rapport au 1er semestre 2020. Le résultat net part du Groupe s'établit à - 172 millions d'euros, en augmentation, principalement en raison de l'effet de base lié aux dépréciations enregistrées au 1er semestre 2020. Le Groupe ADP poursuit ses efforts visant à stabiliser sa situation financière et conserve une trésorerie satisfaisante. Même si nos prévisions techniques de trafic se situent en bas des fourchettes des hypothèses 2021 telles que publiées lors de la présentation des résultats annuels 2020, le groupe est prudent et révise à la baisse ses hypothèses de trafic compte tenu de l'évolution incertaine de la situation sanitaire. Ainsi, la fourchette est désormais de 30 à 40 % du trafic 2019 pour Paris Aéroport, et de 40 % à 50 % du trafic 2019 pour le Groupe ADP. En conséquence, la prévision de ratio EBITDA / chiffre d'affaires du groupe en 2021 a été réduite, passant d'une fourchette de 18 % - 23 % à 15 % - 20 %. L'objectif d'un ratio dette financière nette / EBITDA de 6x à 7x d'ici fin 2022 est maintenu."

Point sur la situation liée à la pandémie de Covid-19

Depuis la mise à l'arrêt brutale du transport aérien au printemps 2020, la reprise du trafic en France et dans le monde se fait au rythme de l'évolution des mesures de restriction à la mobilité applicables dans chaque pays (confinements, quarantaines, fermetures des frontières, etc.) en fonction de l'évolution de la pandémie et notamment de la propagation des nouveaux variants du Covid-19.

Au 1er semestre 2021, le trafic passagers du Groupe ADP6 est en baisse de - 26,6 % par rapport à la même période en 2020, à 48,8 millions de passagers, soit 29,7 % du niveau du trafic groupe du 1er semestre 2019.

Au 1er semestre 2021, le trafic passagers de Paris Aéroport est en baisse de - 45,7 % par rapport au 1er semestre 2020, avec 10,7 millions de passagers accueillis, soit 20,5 % du niveau du trafic Paris Aéroport du 1er semestre 2019. Les mouvements d'avions à Paris Aéroport sont en baisse de - 21,1 % au 1er semestre 2021 comparé à la même période en 2020. À Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, les plates-formes adaptent leurs infrastructures en fermant ou ouvrant des terminaux en fonction des évolutions du trafic commercial de passagers.

S'agissant des plates-formes à l'international du Groupe ADP, la plupart des aéroports sont ouverts aux vols commerciaux. Toutefois, à la suite de la reprise de la pandémie au mois de mars 2021, un certain nombre de pays ont renforcé les restrictions de déplacements (se référer à la page 12 pour le détail). En Inde, le trafic des plates-formes du groupe GMR Airports a été impacté par la résurgence de la pandémie au printemps 2021.

  • Situation sociale à Paris

L'activité partielle chez Aéroports de Paris SA, conséquence de la baisse d'activité et de la fermeture des infrastructures, initiée le 23 mars 2020, a été prolongée jusqu'au 30 juin 2021. 87 % des salariés d'ADP ont été concernés par l'activité partielle au cours du 1er semestre 2021 entraînant une baisse des charges courantes de l'ordre de 45 millions d'euros.

Aéroports de Paris SA a conclu avec l'ensemble des organisations syndicales représentatives un accord de Rupture Conventionnelle Collective (RCC). Cet accord, validé par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) le 17 décembre 2020, fixe à 1 150 le nombre maximum de départs volontaires dont 700 ne seront pas remplacés. Les premiers départs de l'entreprise ont débuté fin mars 2021 et à fin juin 2021 environ 900 salariés l'ont quitté. A fin décembre 2021, le nombre maximum de départs sera atteint et aura pour Aéroports de Paris SA un effet structurel de réduction des charges, du fait du non-remplacement de 700 postes, estimé à 35 millions d'euros en 2021 et 60 millions d'euros en année pleine.

Par ailleurs, le Plan d'Adaptation des Contrats de Travail (PACT) et des normes applicables aux salariés d'Aéroports de Paris SA a fait l'objet d'une consultation du Comité Social et Economique le 21 mai 2021 et a été homologué par la Direction régionale interdépartementale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) le 23 juin 2021. Ce plan, ne visant pas à réduire les effectifs, prévoit à compter de septembre 2021 des mesures de modération salariale, encadrées par une garantie limitant la baisse des rémunérations, préservant les principaux éléments de rémunération (traitement de base, ancienneté, évolution salariale et avantages sociaux). Un accord signé avec la majorité des organisations syndicales représentatives le 13 juillet 2021 permet de préciser des modalités de mise en œuvre de ce plan.

Enfin, une information consultation du Comité Social et Economique en vue d'une refonte de l'organisation a par ailleurs été initiée en mai 2021. Ce projet vise à adapter l'organisation d'Aéroports de Paris SA à la baisse durable de l'activité, à l'évolution de l'entreprise ainsi qu'à la réduction des effectifs faisant suite à la mise en œuvre de l'accord de Rupture Conventionnelle Collective. Il doit permettre de sécuriser la continuité opérationnelle, de préserver les compétences, d'accompagner la RCC en respectant les engagements en matière d'emploi et de répondre aux enjeux du groupe en renforçant son intégration, son agilité, son efficience et sa durabilité.

  • Situation à l'international

Du fait de la diminution du trafic due à la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences économiques défavorables, dans le cas de certains des actifs internationaux du groupe, des discussions ont dû être ouvertes avec les contreparties impliquées (concédants, banques) dans le but de conserver la viabilité financière et opérationnelle, notamment en demandant des extensions de durée de concession.

S'agissant de TAV Airports, des extensions de concessions d'une durée de deux ans ont été obtenues le 15 février 2021 pour les aéroports d'Ankara, Antalya, Bodrum, Gazipasa et Izmir. Les redevances de concession de ces aéroports dues en 2022 seront acquittées en 2024. En outre, TAV Airports a perçu le 16 février 2021 le paiement par l'autorité aéroportuaire d'Etat turque (DHMI) du solde de la créance pour l'indemnisation due en raison de la fermeture anticipée d'Atatürk pour un montant de 196 millions d'euros. Par ailleurs, un accord de restructuration a été conclu entre TAV Tunisia et son groupe de prêteurs existants afin de modifier les conditions de financement de la filiale. TAV Airports a enregistré un gain net de 110 millions d'euros à la suite de cette restructuration avec un impact positif sur le résultat financier. Enfin, des restructurations de plusieurs concessions de TAV Airports sont toujours en cours (refinancements, augmentation de capital…).

S'agissant de GMR airports, la Haute Cour de Delhi a accordé à titre provisoire à l'aéroport de Delhi le droit de suspendre le paiement des redevances de concession jusqu'à ce qu'un tribunal d'arbitrage statue sur la question.

En raison de la dégradation de la courbe de projection du trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, les actionnaires ont engagé à l'égard des autorités chiliennes des initiatives dans le but de rétablir l'équilibre économique du projet. En parallèle, l'aéroport de Santiago tient des discussions avec ses prêteurs en vue de restructurer ses engagements de paiement de la dette.

Airport International Group (AIG), société concessionnaire de l'aéroport d'Amman en Jordanie, tient des discussions actives avec son concédant afin d'atteindre le rééquilibrage économique et financier de la concession, incluant la négociation d'une extension de sa durée. Une restructuration des obligations à l'égard des prêteurs est menée en parallèle.

A Madagascar, des discussions sont en cours avec les prêteurs afin de modifier certaines conditions des prêts contractés par la société de projet.

En conséquence, le Groupe ADP pourrait être amené à apporter un soutien financier à ces sociétés de gestion aéroportuaires dans lesquelles il est actionnaire. Ce soutien est estimé, au global, à un maximum de 80 millions d'euros dans le cadre des discussions de restructurations d'ici la fin de l'exercice en cours.

Les contrats de financement dans le cas des concessions opérées notamment par AIG, TAV Esenboga, TAV Macedonia, TAV Milas Bodrum, TAV Ege, TAV Tunisia et d'HAVAS comportent des clauses de remboursement anticipé en cas de non-respect de certains ratios financiers. En cas de manquement durable, les prêteurs peuvent imposer des conditions de défaut qui peuvent entraîner un recours limité ou nul vis-à-vis des actionnaires. Pour mémoire, les contrats assortis de tels engagements représentent 11,1 % du montant total des emprunts du groupe au 30 juin 2021. A cette date, soit les clauses de remboursement anticipé en cas de non-respect de certains ratios financiers sont respectées par les sociétés de gestion aéroportuaire, soit, dans le cas contraire, les prêteurs ont accepté de ne pas exercer leurs droits, à l'exception d'AIG. Dans le cas d'AIG, un dialogue est en cours avec les prêteurs.

  • Structure financière solide et liquidité renforcée

Le Groupe ADP disposait d'une trésorerie s'élevant à 2,8 milliards d'euros au 30 juin 2021, dont 0,2 milliard d'euros au niveau de TAV Airports.

Compte tenu de cette trésorerie disponible, le groupe n'anticipe pas de difficultés de trésorerie au regard de ses prévisions sur les 12 prochains mois. Cette trésorerie lui permet à la fois de faire face à ses besoins courants et à ses engagements financiers dont notamment le remboursement d'une dette obligataire d'ADP SA en juillet 2021 pour 400 millions d'euros, mais aussi de disposer de liquidités importantes dans le contexte sanitaire et économique exceptionnel en cours.

Compte tenu de la confiance des investisseurs dans la solidité de son modèle financier et avec sa notation de crédit long terme (A perspective négative par l’agence Standard and Poor’s depuis le 25 mars 2020), le Groupe ADP veille à s'assurer que, dans le cas d'un contexte économique et sanitaire qui se dégraderait significativement, il serait en mesure de faire face à ses engagements et de recourir à des financements complémentaires.

  • Tendances pour le groupe

A ce jour, l'hypothèse de trafic pour le Groupe ADP pour 2021 est revue à la baisse, entre 40 % et 50 % du trafic groupe de l'année 20197 (vs. 45 % et 55 % précédemment) et l'hypothèse de trafic pour Paris Aéroport entre 30 % et 40 % du trafic 2019 de Paris Aéroport8 (vs. 35 % et 45 % précédemment).

Dans ces conditions, le ratio EBITDA / chiffre d'affaires au niveau du groupe est également revu à la baisse et devrait être compris entre 15 % et 20 % en 2021 (vs. 18 % et 23 % précédemment).Le montant des économies structurelles à Paris est de l'ordre de 100 à 150 millions d'euros par an.

Le montant des investissements annuels régulés/non régulés à Paris (hors investissement financier) pour la période 2021-2022 a été revu à la baisse et est estimé entre 500 et 550 millions d'euros par an (vs. 500 et 600 millions d'euros précédemment). Les investissements pour la période 2023-2024 sont quant à eux estimés entre 650 et 750 millions d'euros par an.

Concernant l'endettement financier, le Groupe ADP confirme l'objectif9 d'un ratio dette financière nette / EBITDA de l'ordre de 6x à 7x d'ici fin 2022.

Par ailleurs, le groupe confirme que le trafic de Paris Aéroport pourrait revenir au niveau atteint en 2019 entre 2024 et 2027. Dans ce cadre, le trafic est estimé, à Paris, à 65 % - 75 % du niveau de 2019 en 2022, à 75 % - 85 % du niveau de 2019 en 2023 et à 90 % du niveau de 2019 en 2024.

Présentation des résultats semestriels 2021 du Groupe ADP

Comptes consolidés du 1er semestre 2021

(en millions d'euros)

S1 2021(1)

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

989

1 168

- 15,3 %

EBITDA

155

39

+ 116 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

15,6 %

3,3 %

+ 12,3 pts

Résultat opérationnel courant(2)

(243)

(566)

+ 323 M€

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

- 24,6 %

- 48,5 %

+ 23,9 pts

Résultat opérationnel

(235)

(611)

+ 376 M€

Résultat financier

(21)

(210)

+ 189 M€

Résultat net part du Groupe

(172)

(543)

+ 371 M€

(1) Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).

(2) Le Groupe ADP a comptabilisé les résultats de GMR Airports par mise en équivalence à hauteur de 24,99 % entre mars et juin 2020 puis à hauteur de 49 % à partir de juillet 2020 (sur les prises de participation dans la société GMR Airports voir les communiqués de presse des 20 et 26 février 2020, et du 7 juillet 2020).

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

S1 2021

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

989

1 168

- 15,3 %

Activités aéronautiques

372

482

- 22,9 %

Commerces et services

289

371

- 22,0 %

dont Société de Distribution Aéroportuaire

84

136

- 38,1 %

dont Relay@ADP

8

13

- 41,1 %

Immobilier

146

149

- 2,3 %

International et développements aéroportuaires

221

225

- 1,6 %

dont TAV Airports(1)

154

141

+ 9,0 %

dont AIG

47

47

+ 0,5 %

Autres activités

83

66

+ 24,9 %

Eliminations inter-segments

(122)

(125)

- 2,9 %

(1) Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe ADP s'établit à 989 millions d'euros sur le 1er semestre 2021, en baisse de - 179 millions d'euros, du fait de la baisse du trafic résultant de la crise liée au Covid-19 et plus particulièrement de :

  • la baisse de - 32,0 % du produit des redevances aéronautiques et spécialisées à Paris Aéroport pour respectivement - 31,4 % (- 75 millions d'euros) et – 34,5 % (- 19 millions d'euros) ;

  • la baisse de - 39,8 % du chiffre d'affaires des activités commerciales à Paris Aéroport (- 76 millions d'euros).

Ces effets sont partiellement atténués par la hausse de + 9,0 % du chiffre d'affaires de TAV Airports (+ 13 millions d'euros) liée à l'intégration du chiffre d'affaires de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty à compter du 1er mai 202110, pour + 19 millions d'euros.

Le montant des éliminations inter-segments s'élève à - 122 millions d'euros sur le 1er semestre 2021, contre - 125 millions d'euros au 1er semestre 2020.

EBITDA

(en millions d'euros)

S1 2021(1)

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

989

1 168

- 179 M€

Charges courantes

(994)

(1 082)

+ 89 M€

Achats consommés

(135)

(137)

+ 2 M€

Services externes

(328)

(354)

+ 27 M€

Charges de personnel

(344)

(374)

+ 30 M€

Impôts et taxes

(155)

(198)

+ 42 M€

Autres charges d'exploitation

(32)

(19)

- 13 M€

Autres charges et produits

159

(47)

+ 206 M€

EBITDA

155

39

+ 116 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

15,6 %

3,3 %

+ 12,3 pts

(1) Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).

Le montant des charges courantes du groupe s'établit à - 994 millions d'euros sur le 1er semestre 2021 en baisse de - 89 millions d'euros. L'économie de charges courantes liée à la fermeture d'infrastructures à Paris est de l'ordre de 50 millions d'euros au 1er semestre 2021. Les économies liées aux mesures d'activité partielle en conséquence de la baisse d'activité sont de 45 millions d'euros chez ADP SA, 12 millions d'euros au niveau de TAV Airports et 17 millions d'euros pour Société de Distribution Aéroportuaire.

Les charges courantes du groupe se répartissent ainsi :

  • Les achats consommés sont en légère baisse de - 2 millions d'euros et s'établissent à - 135 millions d'euros, du fait notamment de :

    • une diminution de - 25 millions d'euros chez les filiales commerciales (Société de Distribution Aéroportuaire et Relay@ADP) sous l'effet de la baisse mécanique des coûts en lien avec la baisse de chiffre d'affaires ;

    • une hausse de + 11 millions d'euros pour Hub One, liée à la hausse de son chiffre d'affaires ;

    • une hausse de + 9 millions d'euros pour TAV Airports, dont + 8 millions d'euros liés à l'intégration dans les comptes d'ADP de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty à compter du 1er mai 2021.

  • Les charges liées aux services externes sont en baisse de - 27 millions d'euros et s'établissent à - 328 millions d'euros, notamment du fait d'une baisse de - 34 millions d'euros sur les prestations de services externes et les autres services et charges externes principalement en lien avec la baisse du trafic et la fermeture des infrastructures. Cette baisse est partiellement compensée par la hausse de + 7 millions d'euros des charges d'entretien et de réparation, liée principalement à la réouverture de certains terminaux à Paris et chez TAV Airports afin d'accompagner la reprise progressive du trafic.

  • Les charges de personnel sont en baisse de - 30 millions d'euros et s'établissent à - 344 millions d'euros, du fait notamment du maintien de l'activité partielle chez ADP SA (- 45 millions d'euros) ainsi que des mesures similaires à l'international (dont - 12 millions d'euros chez TAV Airports) et dans les filiales commerciales.

En France, pour les sociétés du groupe ayant eu recours à l'activité partielle au 1er semestre 2021, celle-ci porte sur une fourchette comprise entre 80 % et 90 % des effectifs équivalent temps plein selon les mois et les entités concernées. Dans les filiales à l'international, l'accompagnement de la décroissance d'activité a été adapté en prenant en compte les dispositifs réglementaires ainsi que les mesures gouvernementales locales.

  • Le montant des impôts et taxes est en baisse de - 42 millions d'euros et s'établit à - 155 millions d'euros, notamment du fait d'une diminution de la taxe foncière en lien avec les dégrèvements liés aux infrastructures fermées, pour 34 millions d'euros.

  • Les autres charges d’exploitation sont en hausse de + 13 millions d'euros et s'élèvent à - 32 millions d'euros, du fait de pertes sur créances irrécouvrables, liées notamment à la faillite d'Aigle Azur en 2019.

Les autres charges et produits représentent un produit net de + 159 millions d'euros, en hausse de + 206 millions d'euros au 1er semestre 2021, du fait de :

  • la baisse des dépréciations de créances, à 13 millions d'euros, du fait de l'effet de base favorable par rapport aux dépréciations de créances enregistrées pour 63 millions d'euros au 1er semestre 2020, ainsi qu'à la reprise de certaines provisions (notamment créance Aigle Azur) au 1er semestre 2021 ;

  • la hausse des autres produits opérationnels de + 125 millions d'euros suite à des gains ponctuels liés au retour en pleine propriété de certains immeubles sur les plates-formes parisiennes (117 millions d'euros).

Sur le 1er semestre 2021, l'EBITDA consolidé du groupe s'élève à 155 millions d'euros. Le taux de marge brute11 associé est de 15,6 %, en hausse de + 12,3 points.

Résultat net part du Groupe

(en millions d'euros)

S1 2021(1)

S1 2020

2021/2020

EBITDA

155

39

+ 116 M€

Dotations aux amortissements et dépréciation d'actifs corporels et incorporels

(333)

(514)

+ 181 M€

Quote-part de résultat des entreprises mises en équivalence(2)

(65)

(91)

+ 26 M€

Résultat opérationnel courant

(243)

(566)

+ 323 M€

Autres charges et produits opérationnels

8

(45)

+ 53 M€

Résultat opérationnel

(235)

(611)

+ 376 M€

Résultat financier

(21)

(210)

+ 189 M€

Résultat avant impôt

(256)

(821)

+ 564 M€

Impôts sur les résultats

69

92

- 23 M€

Résultat net des activités poursuivies

(187)

(729)

+ 542 M€

Résultat net

(188)

(732)

+ 544 M€

Résultat net part des intérêts minoritaires

(16)

(189)

+ 173 M€

Résultat net part du Groupe

(172)

(543)

+ 371 M€

(1) Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).
(2) Le Groupe ADP a comptabilisé les résultats de GMR Airports par mise en équivalence à hauteur de 24,99 % entre mars et juin 2020 puis à hauteur de 49 % à partir de juillet 2020 (sur les prises de participation dans la société GMR Airports voir les communiqués de presse des 20 et 26 février 2020, et du 7 juillet 2020).

Le résultat opérationnel courant s'établit à - 243 millions d'euros, en hausse de + 323 millions d'euros, du fait notamment de :

  • la hausse de l'EBITDA pour + 116 millions d'euros ;

  • l'effet de base favorable du fait de la comptabilisation au 1er semestre 2020 de dépréciations d'actifs incorporels de Société de Distribution Aéroportuaire (pour - 51 millions d'euros) et d'un actif du groupe à l'international (pour - 132 millions d'euros) ;

  • l'amélioration du résultat des entreprises mises en équivalence, en hausse de + 26 millions d'euros au 1er semestre 2021, à - 65 millions d'euros, dont TAV Airports pour + 15 millions d'euros.

Le résultat opérationnel s'élève à - 235 millions d'euros, en hausse de + 376 millions, suite notamment à :

  • la hausse du résultat opérationnel courant pour + 323 millions d'euros ;

  • l'effet de base favorable du fait de la comptabilisation au 1er semestre 2020 d'une dépréciation12 de l'écart de valeur d'acquisition (goodwill) constaté lors de la prise de contrôle d'une concession à l'international.

Le résultat financier s'établit à - 21 millions d'euros, en hausse de + 189 millions, du fait notamment de l'accord sur la restructuration de la dette de TAV Tunisie (pour un gain net de + 110 millions d'euros) et de l'effet de base favorable des dépréciations d'actifs financiers à l'international pour 79 millions d'euros au 1er semestre 2020. Par ailleurs, le coût de l'endettement brut est en hausse de + 42 millions d'euros.

L'endettement financier net13 du Groupe ADP s'établit à 8 027 millions d'euros au 30 juin 2021, contre 7 484 millions d'euros au 31 décembre 2020.

Les impôts sur les résultats représentent un produit d'impôt s'élevant à 69 millions d'euros sur le 1er semestre 2021, en baisse de - 23 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2020, lié à l'amélioration du résultat avant impôts.

Le résultat net s'élève à - 188 millions d'euros au 1er semestre 2021, contre - 732 millions d'euros sur le 1er semestre 2020.

Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, le résultat net part du Groupe s'inscrit en hausse de + 371 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2020, à - 172 millions d'euros.

Analyse par segment

Activités aéronautiques – Plates-formes franciliennes

(en millions d'euros)

S1 2021

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

372

482

- 22,9 %

Redevances aéronautiques

163

237

- 31,4 %

Redevances passagers

68

134

- 49,1 %

Redevances atterrissage

52

62

- 15,9 %

Redevances stationnement

42

41

+ 2,7 %

Redevances spécialisées

36

54

- 34,5 %

Revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaire

158

174

- 9,4 %

Autres produits

16

17

- 2,9 %

EBITDA

(108)

(55)

- 53 M€

Résultat opérationnel courant

(285)

(222)

- 63 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

- 29,0 %

- 11,4 %

- 17,7 pts

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

- 76,6 %

- 46,0 %

- 30,6 pts

Au 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires du segment Activités aéronautiques, qui se rapporte aux seules activités parisiennes, est en baisse de - 22,9 %, à 372 millions d'euros. Il ne varie pas dans la même proportion que l'évolution du trafic de passagers à Paris Aéroport sur la période (- 45,7 %), du fait notamment de la rigidité des revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaires.

Le produit des redevances aéronautiques (redevances par passager, d'atterrissage et de stationnement) est en baisse de - 31,4 % à 163 millions d'euros, sous l'effet de la baisse du trafic de passagers par rapport au 1er semestre 2020. Pour rappel, l'évolution tarifaire moyenne des tarifs des redevances pour 2021 est de 2,2 % à compter du 1er avril 2021. L'intégration de la redevance informatique d'enregistrement et d'embarquement (système CREWS) à la redevance par passager à compter de la période tarifaire 2021-2022 n'a pas d'effet sur le niveau des tarifs.

Le produit des redevances spécialisées est en baisse de - 34,5 %, à 36 millions d'euros, sous l'effet de la baisse du trafic de passagers.

Les revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaires sont en baisse de - 9,4 %, à 158 millions d'euros, sous l'effet de la baisse du trafic de passagers.

Les autres produits, constitués notamment de refacturations à la Direction des Services de la Navigation Aérienne, de locations liées à l'exploitation des aérogares et d'autres prestations de travaux réalisées pour des tiers, sont en baisse de - 2,9 %. Ils s'élèvent à 16 millions d'euros au 1er semestre 2021.

L'EBITDA est en baisse de - 53 millions à - 108 millions d'euros du fait de la baisse du chiffre d'affaires et malgré l'effet positif de la fermeture des infrastructures et des mesures d'activité partielle.

Le résultat opérationnel courant est en baisse de - 63 millions d'euros, à - 285 millions d'euros sur le 1er semestre 2021, du fait essentiellement de la baisse de l'EBITDA.

Commerces et services – Plates-formes franciliennes

(en millions d'euros)

S1 2021

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

289

371

- 22,0 %

Activités commerciales

115

191

- 39,8 %

Société de Distribution Aéroportuaire

84

136

- 38,1 %

Relay@ADP

8

13

- 41,1 %

Autres Boutiques et Bars et Restaurants

9

18

- 47,6 %

Publicité

6

13

- 54,8 %

Autres produits

8

11

- 28,4 %

Parcs et accès

31

44

- 29,5 %

Prestations industrielles

68

57

+ 18,3 %

Recettes locatives

58

59

- 2,2 %

Autres produits

17

19

- 8,1 %

EBITDA

26

42

- 16 M€

Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence

0

(2)

+ 2 M€

Résultat opérationnel courant

(49)

(103)

+ 54 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

8,9 %

11,5 %

- 2,4 pts

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

- 17,0 %

- 28,4 %

+ 10,9 pts

Sur le 1er semestre de l'année 2021, le chiffre d'affaires du segment Commerces et services, qui se rapporte aux seules activités parisiennes, baisse de - 22,0 %, à 289 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires des activités commerciales14 se compose des revenus perçus sur les boutiques côté pistes et côté ville, les bars et restaurants, les activités banques et change et les loueurs de voitures ainsi que le chiffre d'affaires lié à la publicité.

Sur le 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires des activités commerciales s'élève à 115 millions d'euros.

Pour rappel, ce chiffre tient compte de l'intégration globale de Société de Distribution Aéroportuaire, dont le chiffre d'affaires s'élève à 84 millions d'euros, en baisse de - 52 millions d'euros, et de Relay@ADP, dont le chiffre d'affaires s'élève à 8 millions d'euros, en baisse de - 5 millions d'euros.

Le CA/Pax15 des boutiques en zone réservée connaît une hausse à 23,3 euros sur le 1er semestre 2021 : il est ainsi en hausse de + 17,7 % par rapport au 1er semestre 2020 malgré la fermeture des commerces non essentiels entre le 20 mars et le 19 mai 2021. Sur la même période, le CA/Pax au terminal 2EK de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle s'élève à 58,0 euros, en hausse de + 31,3 % par rapport au 1er semestre 2020, confortant le Groupe ADP dans l'efficacité du modèle de ses commerces.

Le chiffre d'affaires des parkings est en baisse de - 29,5 %, à 31 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires des prestations industrielles (fourniture d’électricité et d’eau) est en hausse de + 18,3 %, à 68 millions d'euros.

Le produit des recettes locatives (locations de locaux en aérogares) est en légère baisse de - 2,2 % à 58 millions d'euros.

Les recettes des autres produits (essentiellement constitués de prestations internes) sont en baisse de - 8,1 %, à 17 millions d'euros.

L’EBITDA du segment est en baisse de - 16 millions d'euros, à 26 millions d'euros. La baisse du chiffre d'affaires est partiellement compensée par la hausse de l'EBITDA de Société de Distribution Aéroportuaire et Relay@ADP pour + 6 millions d'euros, ainsi que par un effet de base favorable de la comptabilisation de dépréciations de créances clients au 1er semestre 2020 pour + 7 millions d'euros.

Le résultat opérationnel courant s'affiche néanmoins en hausse de + 54 millions d'euros, à - 49 millions d'euros, du fait notamment de l'effet de base favorable de l'absence de dépréciations au 1er semestre 2021, par rapport à la dépréciation d'actifs incorporels relative à Société de Distribution Aéroportuaire pour 51 millions d'euros au 1er semestre 2020.


Immobilier – Plates-formes franciliennes

(en millions d'euros)

S1 2021

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

146

149

- 2,3 %

Chiffre d'affaires externe1

121

126

- 3,9 %

Terrains

55

60

- 7,6 %

Bâtiments

36

36

+ 1,4 %

Autres

29

30

- 2,8 %

Chiffre d'affaires interne

25

24

+ 6,1 %

EBITDA

206

62

+ 143 M€(1)

Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence

0

0

- 0 M€

Résultat opérationnel courant

178

37

+ 141 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

141,3 %

41,9 %

+ 99,4 pts

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

122,1 %

25,0 %

+ 97,1 pts

(1) L’écart entre les données S1 2021 et S1 2020 résulte d’un arrondi.

Sur le 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires du segment Immobilier, qui se rapporte aux seules activités parisiennes, est en légère baisse de - 2,3 %, à 146 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires externe16 est en légère baisse de - 3,9 %, à 121 millions d'euros.

L'EBITDA du segment s'établit en hausse de + 143 millions d'euros, à 206 millions d'euros du fait notamment des gains ponctuels liés au retour en pleine propriété de certains immeubles sur les plates-formes parisiennes pour 117 millions d'euros et de l'effet de base favorable lié à la comptabilisation de dépréciations de créances au 1er semestre 2020 pour 23 millions d'euros.

Le résultat opérationnel courant est en hausse de + 141 millions d'euros, à 178 millions d'euros.

International et développements aéroportuaires

(en millions d'euros)

S1 2021(17)

S1 2020

2021/2020

Chiffre d'affaires

221

225

- 1,6 %

ADP International

64

81

- 21,5 %

dont AIG

47

47

+ 0,5 %

dont ADP Ingénierie

13

25

- 49,8 %

TAV Airports

154

141

+ 9,0 %

Société de Distribution Aéroportuaire Croatie

2

2

- 17,8 %

EBITDA

20

(16)

+ 36 M€

Quote-part de résultat des MEE(2)

(64)

(88)

+ 24 M€

Résultat opérationnel courant

(90)

(277)

+ 186 M€(3)

EBITDA / Chiffre d'affaires

9,0 %

- 7,2 %

+ 16,2 pts

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

- 40,9 %

- 123,2 %

+ 82,3 pts

(1)Les comptes de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty ont été inclus dans les comptes consolidés de TAV Airports à compter de mai 2021 (sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021).
(2) Le Groupe ADP a comptabilisé les résultats de GMR Airports par mise en équivalence à hauteur de 24,99 % entre mars et juin 2020 puis à hauteur de 49 % à partir de juillet 2020 (sur les prises de participation dans la société GMR Airports voir les communiqués de presse des 20 et 26 février 2020, et du 7 juillet 2020).
(3) L’écart entre les données S1 2021 et S1 2020 résulte d’un arrondi.

Sur le 1er semestre 2021, le chiffre d’affaires du segment International et développements aéroportuaires s'élève à 221 millions d'euros, en légère baisse de - 1,6 % par rapport à 2020, du fait principalement de la baisse du chiffre d'affaires d'ADP Ingénierie de - 12 millions d'euros, à 13 millions d'euros. Le Groupe ADP a finalisé un processus d'information et de consultation des instances représentatives du personnel d'ADP Ingénierie et lancé un projet de plan de sauvegarde de l'emploi associé au plan de fermeture à l'amiable de la société. Le groupe compte maintenir une activité d’ingénierie pour compte de tiers à l’international, regroupée autour d’ADP International.

Le chiffre d'affaires d'AIG se maintient, à 47 millions d'euros, malgré la baisse des redevances passagers pour - 7 millions d'euros liée à la baisse du trafic enregistrée à Amman (- 20,9 %), du fait en particulier de la hausse des recettes non aéronautiques, notamment locatives, pour + 7 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires de TAV Airports est en hausse de + 13 millions d'euros, à 154 millions d'euros, du fait de l'intégration dans les comptes du groupe de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty au Kazakhstan181 à compter du 1er mai 2021. Hors intégration d'Almaty, le chiffre d'affaires de TAV Airports serait en baisse de - 5 millions d'euros du fait notamment de la baisse du chiffre d'affaires de TAV OS (société spécialisée dans la gestion des salons en aéroport) pour - 9 millions d'euros et de BTA (société spécialisée dans les bars et restaurants) pour - 3 millions d'euros, du fait de l'impact de la crise liée au Covid-19. Ces baisses sont limitées par la bonne performance d'HAVAS, pour + 5 millions d'euros du fait de la hausse du nombre de vols servis, et TAV IT pour + 3 millions d'euros, du fait de nouveaux contrats.

L'EBITDA de TAV Airports est en hausse de + 31 millions d'euros, à + 21 millions d'euros, en lien avec la hausse du chiffre d'affaires (+ 13 millions d'euros), et avec la baisse des charges courantes (- 14 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2020), liée aux mesures d'optimisation.

L'EBITDA du segment international et développements aéroportuaires est en hausse de + 36 millions d'euros, à 20 millions d'euros, malgré la baisse du chiffre d'affaires du segment, du fait principalement des actions menées pour réduire les charges courantes, notamment chez TAV Airports.

Le résultat opérationnel courant du segment s'élève à - 90 millions d'euros, contre un résultat à - 277 millions d'euros au 1er semestre 2020, du fait de :

  • l'effet de base favorable lié à la dépréciation d'un actif incorporel à l'international au 1er semestre 2020 pour 132 millions d'euros ;

  • la hausse du résultat des sociétés mises en équivalence de + 24 millions d'euros, à - 64 millions d'euros au 1er semestre 2021, s'expliquant principalement par une amélioration du résultat des sociétés mises en équivalence de TAV Airports pour + 15 millions d'euros, dont + 10 millions d'euros à Antalya liés à la reprise du trafic (+ 69,3 % au 1er semestre 2021 comparé au 1er semestre 2020).

Autres activités

(en millions d'euros)

S1 2021

S1 2020

2021/2020

Produits

83

66

+ 24,9 %

Hub One

77

64

+ 20,4 %

EBITDA

12

7

+ 5 M€

Résultat opérationnel courant

4

0

+ 4 M€

EBITDA / Chiffre d'affaires

14,5 %

11,0 %

+ 3,5 pts

Résultat opérationnel courant / Chiffre d'affaires

4,5 %

- 0,4 %

+ 4,9 pts

Sur le 1er semestre 2021, le produit du segment Autres activités est en hausse de + 24,9 %, à 83 millions d'euros.

Hub One voit son chiffre d'affaires en hausse de + 20,4 %, à 77 millions d'euros.

L'EBITDA du segment s'élève à + 12 millions d'euros, en hausse de + 5 millions d'euros, du fait notamment de la hausse de l'EBITDA d'Hub One pour + 3 millions d'euros.

Le résultat opérationnel courant du segment s'élève à + 4 millions d'euros, en hausse de + 4 millions d'euros.

Faits marquants de l'année 2021 intervenus depuis la publication du chiffre d'affaires des 3 premiers mois de l'année 2021, le 28 avril 2021
Evolution du trafic au 1er semestre 2021

  • Trafic Groupe :

Information sur les suspensions de vols commerciaux et les fermetures d'infrastructures au 30 juin 2021

Statut au 30 juin 2021

Trafic Groupe (mPax)

Variation 2021/2020(1) (en %)

Niveau par rapport à 2019(1)

Paris Aéroport (CDG+ORY)

Paris-CDG : Terminal 3 fermé depuis le 23 mars 2020, Terminal 1 fermé depuis le 30/03/2020, Terminal 2C fermé depuis le 01/12/2020, Hall M du Terminal 2E fermé depuis le 01/02/2021, Terminal 2A fermé depuis le 23/02/2021, Terminal 2G fermé depuis le 23/03/2021.
Paris-Orly : Orly 1B fermé depuis le 26/01/2021.

Paris-CDG & Paris-Orly : Ouverts aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

10,7

- 45,7 %

20,5 %

Zagreb

Fermeture des frontières aux ressortissants non européens entre le 19/03/2020 et le 11/05/2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux, restrictions de circulation.

0,3

- 38,4 %

22,0 %

Jeddah-Hajj

Fermeture totale depuis le 20/03/2020.

Terminal fermé depuis le 20/03/2020.

0,0

- 100,0 %

0,0 %

Amman

Suspension des vols commerciaux domestiques entre le 17/03/2020 et le 06/06/2020.
Suspension des vols commerciaux internationaux entre le 17/03/2020 et le 08/09/2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

1,2

- 20,9 %

29,7 %

Maurice

Suspension des vols commerciaux internationaux entre le 19/03/2020 et le 01/10/2020.

Restrictions de trafic. Fermeture des frontières hors vols de rapatriement depuis mars 2021.

0,1

- 93,5 %

3,2 %

Conakry

Fermeture totale entre le 22/03/2020 et le 17/07/2020.

Ouvert aux vols commerciaux internationaux.

0,2

+ 61,4 %

74,5 %

Santiago du Chili

Suspension des vols commerciaux internationaux entre le 17/03/20 et le 01/10/20. Fermeture des frontières aux non-résidents depuis le 5 avril 2021.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux, soumis à de fortes restrictions.

3,3

- 48,5 %

26,1 %

Madagascar

Suspension des vols commerciaux domestiques entre le 20/03/2020 et le 06/06/2020 et entre fin mars 2021 et début juin 2021. Suspension des vols commerciaux internationaux entre le 20/03/2020 et le 01/10/2020 et depuis le 04/04/2021.

Antanarivo : fortes restrictions de trafic. Suspension des vols commerciaux internationaux à compter du 4 avril.
Nosy Be : aéroport fermé depuis le 29 mars 2021.

0,1

- 64,2 %

14,5 %

New Delhi
GMR Airports

Suspension des vols commerciaux domestiques et internationaux entre le 22/03/2020 et le 25/05/2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux (limités aux pays avec lesquels l'Inde a signé des accords bilatéraux).

14,8

- 12,0 %

45,5 %

Hyderabad
GMR Airports

Suspension des vols commerciaux domestiques et internationaux entre le 22/03/2020 et le 25/05/2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux (limités aux pays avec lesquels l'Inde a signé des accords bilatéraux).

4,9

- 5,6 %

44,0 %

Cebu
GMR Airports

Maintien des vols commerciaux domestiques et internationaux (marqué toutefois par des restrictions de voyages).

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux, fortes restrictions de trafic.

0,5

- 80,9 %

7,4 %

Almaty
TAV Airports

Suspension des vols commerciaux domestiques entre fin mars et fin avril 2020. Reprise des vols commerciaux internationaux depuis juin 2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

2,7

+ 72,5 %

97,9 %

Antalya
TAV Airports

Suspension des vols commerciaux internationaux du 27/03/2020 à juillet 2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

4,2

+ 69,3 %

31,2 %

Ankara
TAV Airports

Suspension des vols commerciaux internationaux du 27/03/2020 à juillet 2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

2,4

- 13,5 %

34,6 %

Izmir
TAV Airports

Suspension des vols commerciaux internationaux du 27/03/2020 à juillet 2020.

Ouvert aux vols commerciaux domestiques et internationaux.

2,5

+ 2,0 %

42,9 %

Autres plates -formes
TAV Airports(2)

-

Ouverts aux vols commerciaux domestiques et internationaux, des restrictions locales pouvant s'appliquer.

2,9

- 22,0 %

24,5 %

TOTAL GROUPE(1)

-

-

48,8

- 26,6 %

29,7 %

(1) Le trafic du groupe intègre le trafic des aéroports de Delhi International Airport Limited (DIAL), Hyderabad International Airport Limited (GHIAL) et Mactan-Cebu International Airport à compter du 1er janvier 2019. Il intègre également le trafic d'Almaty International Airport à compter du 1er mai 2019, 2020 et 2021.
(2) Turquie (Milas-Bodrum & Gazipaşa), Croatie (Zagreb), Arabie Saoudite (Médine), Tunisie (Monastir & Enfidha), Géorgie (Tbilissi & Batumi), Macédoine du Nord (Skopje & Ohrid)

  • Trafic à Paris Aéroport

Sur le 1er semestre 2021, le trafic de Paris Aéroport est en diminution de - 45,7 % avec un total de 10,7 millions de passagers.

La répartition géographique se décompose comme suit :

  • Le trafic international (hors Europe, incluant DROM-COM) est en recul (- 51,6 %) du fait d'une décroissance de l'ensemble des faisceaux: Asie-Pacifique (- 80,5 %), Amérique du Nord (- 66,2 %), Amérique Latine (- 63,2 %), Moyen-Orient (- 54,8 %), Afrique (- 34,8 %), et les DROM-COM (- 25,9 %) ;

  • Le trafic Europe (hors France) est en recul de - 52,6 % ;

  • Le trafic France métropolitaine est en recul de - 13,2 % ;

  • Le trafic DROM-COM (inclus dans le faisceau international) est en recul de - 25,9 %.

Répartition géographique Paris Aéroport

Variation 2021/2020

Part dans trafic total

France métropolitaine

- 13,2 %

25,9 %

Europe

- 52,6 %

34,7 %

Autre international

- 51,6 %

39,4 %

Dont

Afrique

- 34,8 %

15,2 %

Amérique du Nord

- 66,2 %

5,9 %

Amérique Latine

- 63,2 %

2,7 %

Moyen Orient

- 54,8 %

4,9 %

Asie-Pacifique

- 80,5 %

2,1 %

DROM-COM

- 25,9 %

8,6 %

Total Paris Aéroport

- 45,7 %

100,0 %

Le nombre de passagers en correspondance est en baisse de - 40,4 %. Le taux de correspondance s'est établi à 27,5 %, en hausse de + 2,3 points par rapport au 1er semestre 2020. Le taux de remplissage est en baisse de - 18,1 points, à 58,5 %. Le nombre de mouvements d'avions (122 412) est en baisse de - 21,1 %.

Le Groupe ADP annonce la réalisation par TAV Airports de l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport international d'Almaty au Kazakhstan

Comme annoncé le 8 mai 202019, un consortium dirigé par TAV Airports (dont le capital est détenu à 46,38 % par le Groupe ADP) a signé le 7 mai 2020 un accord portant sur le rachat d'une participation de 100 % de l'aéroport d'Almaty, et des activités connexes de carburant, qui devraient être déléguées à un opérateur spécialisé, et de services, pour une valeur de 422 millions de dollars.

Le transfert des parts a eu lieu le 29 avril 2021. L'aéroport d'Almaty appartient désormais, au consortium dont TAV Airports est actionnaire à 85 %. VPE Capital, gestionnaire de fonds spécialisé dans les marchés de capitaux en Russie et de la CEI20, détient les 15 % restants du consortium, assortis d'une option de vente. L'aéroport est consolidé en intégration globale dans les comptes de TAV Airports et dans les comptes du Groupe ADP.

Le prix d'achat à 100 %21 est de 422 millions de dollars. La crise mondiale que connaît actuellement le transport aérien a conduit à soumettre une partie de ce prix (50 millions de dollars) à un paiement différé selon un calendrier conditionné à l'atteinte d'un niveau de trafic à des dates préalablement fixées et en tous les cas payable au plus tard en 2030.

L'aéroport d'Almaty, capitale économique du Kazakhstan, est le plus grand aéroport d'Asie Centrale : il a accueilli environ 6,4 millions de passagers en 2019 dont un peu moins de la moitié sur des liaisons internationales. Le Kazakhstan, plus grand pays enclavé du monde avec 2,7 millions de km2, est le moteur de la croissance économique de la région et représente 60 % du PIB de l'Asie centrale.

Evènements survenus depuis le 30 juin 2021

Futur de l'alliance HubLink

Aéroports de Paris et Royal Schiphol Group ne renouvelleront pas l'accord de coopération industrielle HubLink, qui prendra fin le 30 novembre 202122. Les accords en vigueur prévoient un mécanisme de dénouement de la participation croisée entre Aéroports de Paris et Schiphol qui entrera en vigueur à cette date. Ce mécanisme organise une cession ordonnée des actions sur une période de 18 mois soit jusqu'au 30 mai 2023. Le prix de cession des titres Schiphol sera déterminé sur la base d'une valeur de marché. Au 30 juin 2021, la valeur des titres mis en équivalence s'élève à 370 millions d'euros.

Prévisions et objectifs

Prévisions 2021-2024

Prévisions 2021-2022
telles qu'établies le 17 février 2021

Prévisions 2021-2024
en date du 28 juillet 2021

Trafic

Hypothèse de trafic du groupe(1) en 2021 compris entre 45 % et 55 % du trafic du groupe en 2019.

Hypothèse de trafic de Paris Aéroport en 2021 compris entre 35 % et 45 % du trafic de Paris Aéroport en 2019.

Hypothèse de trafic du groupe(1) en 2021 compris entre 40 % et 50 % du trafic du groupe en 2019.

Hypothèse de trafic de Paris Aéroport en 2021 compris entre 30 % et 40 % du trafic de Paris Aéroport en 2019.

Ratio EBITDA / CA groupe(2)

18 % - 23 % en 2021

15 % - 20 % en 2021

Investissements annuels à Paris (hors investissement financier)

2021-2022

500 M€ - 600 M€ par an, régulés / non régulés

500 M€ - 550 M€ par an, régulés / non régulés

2023-2024

-

650 M€ - 750 M€ par an, régulés / non régulés

(1) Le trafic du groupe intègre le trafic des aéroports de Delhi International Airport Limited (DIAL), Hyderabad International Airport Limited (GHIAL) et Mactan-Cebu International Airport à compter du 1er janvier 2019. Il intègre également le trafic d'Almaty International Airport à compter du 1er mai 2019, 2020 et 2021.
(2) La prévision du ratio EBITDA / chiffre d’affaires groupe pour 2021 repose sur les hypothèses de change suivantes : EUR/TRY = 9,69, EUR/USD = 1,20, EUR/JOD = 0,84.

Objectif 2022

Objectif 2022

Ratio Dette financière nette / EBITDA

6x à 7x d'ici fin 2022

Hypothèse de trafic à moyen terme

Hypothèse de trafic à moyen terme

Trafic de Paris Aéroport

2022

2023

2024

Hypothèse de retour du trafic au niveau de 2019 entre 2024 et 2027, dont :

65 % - 75 % du trafic de 2019

75 % - 85 % du trafic de 2019

90 % du trafic de 2019

L'atteinte des objectifs se fait sur la base des hypothèses présentées ci-dessus et d'un bon déroulement de la stratégie de TAV Airports.

Prochains évènements

Lien vers le webcast en français

Lien vers le webcast en anglais

Ecoute en direct :

Pour les participants en français

Depuis la France : 01 70 37 71 66

Depuis l'international : +44 (0) 330 551 0200

Code de confirmation : ADP FR

Pour les participants en anglais

Depuis la France : 01 70 37 71 66

Depuis l'international : +44 (0) 330 551 0200

Code de confirmation : ADP ENG

Une retransmission de la réunion sera disponible dans la journée sur le site du Groupe ADP (https://www.parisaeroport.fr/groupe/finances)

  • Prochaine publication de trafic :

  • Lundi 16 août 2021 : Trafic du mois de juillet 2021

  • Prochaine publication des résultats :

  • Vendredi 22 octobre 2021 : Chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'année 2021

Déclarations prospectives

Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux Etats-Unis ou dans tout autre pays.
Des informations prospectives (y compris, le cas échéant, des prévisions et des objectifs) sont inclues dans cette présentation. Ces informations prospectives sont fondées sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables à la date de diffusion du présent document mais qui peuvent cependant s'avérer inexactes et sont, en tout état de cause, sujettes à des risques. Il n'existe donc aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes susceptibles d'entrainer des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus sont disponibles dans le document de référence déposé auprès de l'autorité française des marchés financiers le 18 mars 2021 sous le numéro D.21-0149, consultable en ligne sur le site internet de l’AMF à l’adresse www.amf-france.org ou celui d’Aéroports de paris à l’adresse www.parisaeroports.fr.
Aéroports de Paris ne s’engage pas et n'a pas l'obligation de mettre à jour les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation.

Relations Investisseurs : Audrey Arnoux, responsable des Relations Investisseurs +33 6 61 27 07 39 – invest@adp.fr
Contact presse : Lola Bourget, responsable du Pôle Médias et Réputation + 33 1 74 25 23 23

Le Groupe ADP aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget. En 2020, le groupe a accueilli sous sa marque Paris Aéroport 33,1 millions de passagers sur Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, 1,8 millions de tonnes de fret et de courrier et près de 96,3 millions de passagers au travers d'aéroports gérés à l'étranger. Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le groupe poursuit une stratégie de développement de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2020, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 2 137 millions d'euros et le résultat net part du Groupe à – 1 169 millions d'euros.
Aéroports de Paris SA au capital de 296 881806 euros. Siège social : 1 rue de France, Tremblay-en-France 93290. RCS Bobigny 552 016 628.

groupeadp.fr
Annexe 1 – Etats financiers au 30 juin 2021

Compte de résultat consolidé du 1er semestre 2021

(en millions d'euros)

1er semestre 2021

1er semestre 2020

Chiffre d'affaires

989

1 168

Autres produits opérationnels courants

139

14

Achats consommés

(135)

(137)

Charges de personnel

(344)

(374)

Autres charges opérationnelles courantes

(514)

(571)

Dotations aux provisions et dépréciations de créances nettes de reprises

20

(61)

EBITDA

155

39

Ratio EBITDA / Chiffre d'affaires

15,6 %

3,3 %

Dotations aux amortissements et dépréciation d'actifs corporels et incorporels

(333)

(514)

Quote-part de résultat des entreprises mises en équivalence

(65)

(91)

Résultat opérationnel courant

(243)

(566)

Autres produits et charges opérationnels

8

(45)

Résultat opérationnel

(235)

(611)

Produits financiers

253

48

Charges financières

(274)

(258)

Résultat financier

(21)

(210)

Résultat avant impôt

(256)

(821)

Impôts sur les résultats

69

92

Résultat net des activités poursuivies

(187)

(729)

Résultat net des activités non poursuivies

(1)

(3)

Résultat net

(188)

(732)

Résultat net part du Groupe

(172)

(543)

Résultat net part des intérêts minoritaires

(16)

(189)

Résultat net par action part du Groupe

Résultat de base par action (en euros)

(1,74)

(5,49)

Résultat dilué par action (en euros)

(1,74)

(5,49)

Résultat net des activités poursuivies par action part du Groupe

Résultat de base par action (en euros)

(1,73)

(5,47)

Résultat dilué par action (en euros)

(1,73)

(5,47)

Bilan consolidé au 30 juin 2021

(en millions d'euros)

Au 30/06/2021

Au 31/12/2020

Immobilisations corporelles

3 111

2 795

Immobilisations corporelles

8 006

8 084

Immeubles de placement

553

502

Participations dans les entreprises mises en équivalence

1 919

1 943

Autres actifs financiers non courants

388

374

Actifs d'impôt différé

91

46

Actifs non courants

14 068

13 744

Stocks

78

70

Actifs sur contrats

7

5

Clients et comptes rattachés

666

567

Autres créances et charges constatées d'avance

376

467

Autres actifs financiers courants

195

169

Actifs d'impôt exigible

19

85

Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 767

3 463

Actifs courants

4 108

4 826

Total des actifs

18 176

18 570

(en millions d'euros)

Au 30/06/2021

Au 31/12/2020

Capital

297

297

Primes liées au capital

543

543

Actions propres

(2)

(3)

Résultats non distribués

2 982

3 164

Autres éléments de capitaux propres

(297)

(349)

Capitaux propres - part du Groupe

3 523

3 652

Intérêts minoritaires

582

561

Total des capitaux propres

4 105

4 213

Emprunts et dettes financières à long terme

9 346

9 370

Provisions pour engagements sociaux - part à plus d'un an

631

644

Autres provisions non courantes

112

97

Passifs d'impôt différé

81

89

Autres passifs non courants

925

797

Passifs non courants

11 095

10 997

Passifs sur contrats

5

4

Fournisseurs et comptes rattachés

570

682

Autres dettes et produits constatés d'avance

870

958

Emprunts et dettes financières à court terme

1 442

1 598

Provisions pour engagements sociaux - part à moins d'un an

72

104

Autres provisions courantes

10

6

Passifs d'impôt exigible

7

8

Passifs courants

2 976

3 360

Total des capitaux propres et passifs

18 176

18 570

Tableaux des flux de trésorerie consolidés du 1er semestre 2021

(en millions d'euros)

1er semestre 2021

1er semestre 2020

Résultat opérationnel

(235)

(611)

Charges (produits) sans effet sur la trésorerie

263

658

Produits financiers nets hors coût de l'endettement

(11)

(28)

Capacité d'autofinancement opérationnelle avant impôt

17

19

Variation du besoin en fonds de roulement

(147)

24

Impôts sur le résultat payés

70

(44)

Flux relatifs aux activités non poursuivies

194

113

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles

134

112

Investissement corporels, incorporels et de placement

(215)

(344)

Variation des dettes et avances sur acquisitions d'immobilisations

(120)

(80)

Investissements financiers, filiales et participations (nette de la trésorerie acquise)

(299)

(690)

Variation des autres actifs financiers

18

(68)

Produits provenant des cessions d'immobilisations corporelles

2

2

Dividendes reçus

14

4

Flux de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement

(600)

(1 176)

Encaissements provenant des emprunts à long terme

214

2 531

Remboursement des emprunts à long terme

(85)

(763)

Remboursements des dettes de location et charges financières associées

(9)

(7)

Subventions reçues au cours de la période

(1)

1

Produits de l'émission d'actions ou autres instruments de capitaux propres

(1)

-

Acquisitions/cessions nettes d'actions propres

-

(3)

Dividendes versés aux minoritaires dans les filiales

-

(32)

Variation des autres passifs financiers

(46)

46

Intérêts payés

(170)

(121)

Intérêts reçus

33

2

Flux relatifs aux activités non poursuivies

(175)

176

Flux de trésorerie provenant des activités de financement

(240)

1 830

Incidences des variations de cours des devises

(1)

(2)

Variation de trésorerie et d'équivalents de trésorerie

(707)

764

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de la période

3 458

1 972

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période

2 751

2 736

Dont Trésorerie et équivalents de trésorerie

2 767

2 772

Dont Concours bancaires courants

(16)

(36)


1 Les comptes du 1er semestre 2021 ont fait l'objet d'un examen limité des commissaires aux comptes, le rapport d'examen limité est en cours d'émission. Par ailleurs, les comptes ont été arrêtés par le Conseil d'Administration d'Aéroports de Paris du 28 juillet 2021.
2 Le trafic groupe intègre le trafic des aéroports de Delhi International Airport Limited (DIAL), Hyderabad International Airport Limited (GHIAL) et Mactan-Cebu International Airport à compter du 1er janvier 2019. Il intègre également le trafic d'Almaty à compter du 1er mai 2019, 2020, 2021. Hors intégration d'Almaty, le trafic groupe serait de 47,8 millions de passagers au 1er semestre 2021.
3 Sauf indication contraire, les pourcentages et variations mentionnés dans l'ensemble du communiqué comparent les données sur le 1er semestre de l'année 2021 aux données équivalentes du 1er semestre 2020.
4 Chiffre d'affaires et autres produits ordinaires diminués des achats et charges courantes opérationnelles hors amortissements/dépréciations d'actifs corporels/incorporels.
5 Actifs (y compris goodwill), actifs corporels, stocks, titres et prêts envers les sociétés mises en équivalence autres que des créances.

6 Le trafic du groupe intègre le trafic des aéroports de Delhi International Airport Limited (DIAL), Hyderabad International Airport Limited (GHIAL) et Mactan-Cebu International Airport à compter du 1er janvier 2019. Il intègre également le trafic d'Almaty International Airport à compter du 1er mai 2019, 2020 et 2021. Hors intégration d'Almaty, le trafic groupe serait de 47,8 millions de passagers au 1er semestre 2021, en baisse de - 18,4 millions de passagers.
7 Trafic de référence 2019 de 351,2 millions de passagers, incluant le trafic de GMR Airports à partir du 1er janvier 2019 et d'Almaty à partir du 1er mai 2019.
8 Trafic 2019 de Paris Aéroport de 108,0 millions de passagers.
9 Voir le communiqué financier des résultats semestriels 2020 publié le 27 juillet 2020.
10 Sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021.

11 EBITDA / Chiffre d'affaires.
12 Pour un montant de 43 millions d'euros au 31 décembre 2020.

13 Dette brute diminuée des dérivés actifs de couverture de juste valeur, de la trésorerie et équivalents de trésorerie et des liquidités soumises à restriction.
14 Voir le chapitre 7 du document d'enregistrement universel 2020 mis à disposition le 18 mars 2021.
15 Chiffre d'affaires des boutiques côté pistes divisé par le nombre de passagers au départ (CA/Pax).
16 Réalisé avec des tiers (hors groupe).
18 Sur l'acquisition de la société de gestion de l'aéroport d'Almaty, voir les communiqués de presse du 8 mai 2020 et du 29 avril 2021.
19 Voir le communiqué de presse du 8 mai 2020 : "Le Groupe ADP annonce la signature d'un accord par TAV Airports pour l'acquisition de l'aéroport international d'Almaty au Kazakhstan".
20 CEI : Communauté des États indépendants.
21 Voir note 2 des annexes aux comptes consolidés au 30 juin 2021.
22 Pour une description de l'accord de sortie prévu au titre de l'Exit agreement entre Aéroports de Paris et Royal Schiphol Group, voir la section 16.4 du document d'enregistrement universel 2020.

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles