La bourse est fermée

Aéroport de Toulouse : "la mandature chinoise n'a pas été une catastrophe"

latribune.fr

Juste avant la fin de l'année 2019, le groupe français Eiffage a racheté les 49,99% du capital de l'aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) détenus par le Chinois Casil Europe, contre 507 millions d'euros. Une transaction qui a fait grand bruit en France en raison notamment de l'importante plus-value réalisée par le désormais ex-actionnaire asiatique arrivé aux affaires en 2015 contre 308 millions d'euros, après le souhait de l'État de se désengager partiellement de cette infrastructure. Pour autant, ce changement d'actionnaire au sein d'ATB n'inquiète pas le président de la CCI Occitanie, Alain Di Crescenzo.

"L'arrivée d'Eiffage est une très bonne chose. C'est un groupe français, de renom et c'est une nouvelle aventure qui commence pour l'aéroport de Toulouse. Il faudra être au rendez-vous en continuant à investir. Mais je ne suis pas inquiet pour l'avenir de cet aéroport", a assuré le dirigeant toulousain lors de ses voeux à la presse, lundi 13 janvier.

Et pour être au rendez-vous, le président occitan de la CCI veut revoir le versement des dividendes à l'occasion de cette nouvelle composition de l'actionnariat.

"Je suis contre la distribution des réserves pour pallier à tout problème mais je suis pour la distribution de dividendes à condition que nous les limitions. Je pense que reverser 50 % du résultat net annuel et garder le reste pour investir dans l'aéroport sera un bon compromis. Mais demander le zéro dividende est une grosse bêtise", lance le dirigeant.

Jusqu'à présent, l'intégralité du résultat net d'ATB était reversé aux actionnaires depuis 2019 et ce pour cinq ans, sous l'impulsion de Casil Europe qui a négocié un accord sur le sujet.

L'État confirme son engagement dans l'aéroport de Toulouse

Malgré cette "victoire" du côté chinois en fin d'année 2018, celle-ci s'est accompagnée de l'échec de ne pas être parvenu à acquérir les 10,01% encore sous le contrôle de

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Aéroport : l'Autorité de la concurrence donne son feu vert à la reprise par Eiffage
Aéroport de Toulouse : 16 millions d'euros de dividendes aux actionnaires
Aéroport de Toulouse : le Conseil d'État valide la privatisation