Marchés français ouverture 4 h 54 min
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • Nikkei 225

    26 093,20
    -330,27 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0266
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    21 744,47
    -108,60 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    19 385,85
    -509,69 (-2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,47
    -9,56 (-2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     

Aéronautique: l'impressionnant rebond de l'équipementier Daher

·2 min de lecture

L'équipementier familial a très bien résisté à la crise, avec un chiffre d'affaires stable en 2021 (1,1 milliard d'euros) et un retour à l'équilibre avec un an d'avance. Le groupe va racheter une usine de 400 salariés en Floride à l'américain Triumph.

Presque 160 ans après sa création, Daher en a encore sous la semelle. Durement touché par la crise de l'aéronautique en 2020, le groupe familial, présent dans l'aéronautique, le nucléaire et les services industriels, a opéré un rebond spectaculaire en 2021. Alors que le concurrent Latécoère buvait la tasse (chiffre d'affaires en baisse de 24% en 2021, à 379 millions d'euros), Daher a bouclé l'exercice sur un chiffre d'affaires stable (1,1 milliard d'euros), et réussi un retour à l'équilibre financier avec un an d'avance sur ses plans. "Nous avons été beaucoup moins affectés que nos grands concurrents, malgré la crise horrible que le secteur a connue", se félicite Patrick Daher, président du groupe.

L'industriel, qui fabrique aussi ses propres avions (TBM à Tarbes, Kodiak dans l'Idaho), a même réalisé une année record sur cette activité, avec 68 appareils livrés. Ces bons résultats ont permis au groupe de rembourser une partie de son prêt garanti par l'Etat (PGE) -60 millions sur les 170 millions souscrits en juin 2020- et de limiter l'impact du plan social lancé en 2020. Alors que , le groupe n'en a finalement supprimé que 550, dont 130 licenciements contraints. Daher prévoit un millier de recrutements en 2022 dans le monde, dont 800 en France, essentiellement sur des postes de cols bleus.

Rachat américain

Fort de cette belle résistance, la société familiale, détenue par la et Bpifrance (20%), repart à l'offensive. "Nous avons la volonté d'être parmi les consolidateurs de l'industrie", assure le directeur général Didier Kayat. Démonstration: le groupe a annoncé le 2 février être entré en négociations exclusives pour acquérir une usine de l'américain Triumph à Stuart (Floride). Ce site de 400 salariés et 200 millions de dollars de chiffre d'affaires permettra au fleuron français de réaliser environ 40% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, avec trois sites en Amérique du Nord (Floride, Idaho, et Nogales au Mexique). C'est la deuxième grosse acquisition de Daher[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Face à la crise du Covid-19, Daher s'administre un traitement de chocL'équipementier aéronautique Daher s'apprête à réduire la voilureL'avion hybride, le pari d'Airbus, Safran et DaherComment Daher est devenu l’ETI modèle de l’aéronautiqueAvec le rachat de Quest, le français Daher décolle aux Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles