Pétrole: oscillation du Brent autour des 111 dollars.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
^REURTRUSD2 570,21+48,06

(CercleFinance.com) - Entre croissance, inflation, récession et ?QE 3?, le cours de l'or noir ne sait trop à quel saint. Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en novembre se reprenait ainsi ce midi de 0,3% à 110,8 dollars, quand le WTI américain cédait 0,4% à 86,4 dollars.

Après 5,1% en 2010, le Fonds monétaire international a révisé en baisse de l'ordre de 0,4 point de pourcentage ses prévisions de croissance mondiale pour 2011 et 2012 à 4%. Si les émergents sont relativement épargnés et que l'Europe (Chicago Options: ^REURTRUSD - actualité) reste dans la moyenne, les Etats-Unis ont fait l'objet de la plus sévère rétrogradation, avec une baisse des projections de l'ordre d'un point de pourcentage.

Certes, l'Agence internationale de l'Energie avait déjà tiré les leçons du ralentissement en abaissant, dès la semaine dernière, ses projections de demande de pétrole pour cette année et surtout pour la prochaine. Habituellement, l'AIE (SNP: ^AIEY - actualité) fait ses propres calculs énergétiques sur la base des prévisions macroéconomiques du FMI.

Il n'en reste pas moins que cette confirmation de la baisse des anticipations économiques est a priori peu favorable à la demande de brut, étroitement liée à l'intensité de l'activité économique.

Les anticipations du marché relativement aux stocks pétroliers hebdomadaires que l'Energy Information Agency (EIA) fédérale américaine publiera sont en outre brouillées. Globalement, le marché table sur une hausse de l'ordre du million de barils des réserves commerciales de brut et d'une baisse équivalente de celles d'essence.


Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.