La bourse ferme dans 6 h 28 min

Trains, métro, avions... Jeudi noir en raison de la grève

La journée de jeudi, premier jour de la grève illimitée contre la réforme des retraites, va avoir plusieurs conséquences en matière de transports. Voici les principales annonces.

Un TGV sur dix circulera

Le trafic SNCF sera extrêmement perturbé jeudi, avec 90% du trafic TGV, a annoncé mardi la direction dans un communiqué. Ce sont les axes Atlantique et Sud-Est qui seront les plus touchés, avec un train sur dix seulement en circulation. Il y aura un TGV sur six assuré sur les axes Est, Nord et pour les Ouigo. Aucun TGV intersecteurs (province-province) ne roulera. Sur le réseau TER, le trafic promis sera "essentiellement" réalisé par des autocars. A l'international, la moitié des Eurostar et un tiers des Thalys seront supprimés. Un seul aller-retour Lyria sera assuré.

Ces perturbations sont plus importantes qu'au plus fort de la grande grève contre la réforme ferroviaire au printemps en 2018. Les premiers signes de la grève apparaîtront dès mercredi soir, puisque les préavis reconductibles déposés par les quatre syndicats représentatifs de la SNCF (CGT-Cheminots, Unsa ferroviaire, SUD-Rail et CFDT-Cheminots) débutent à 19H00 mercredi. Mais le trafic de cette soirée sera "quasi normal", selon la direction.

80% des TER annulés

La SNCF, qui recommande aux voyageurs d'annuler ou reporter leurs déplacements, prévoit également un TER sur cinq en moyenne et de fortes perturbations pour les RER et le trafic international. Le trafic des TER sera pratiquement nul en Bretagne et Occitanie. En région parisienne, 90% des trains Transilien (RER, trains de banlieue) seront supprimés. De même, 90% des Intercités resteront au garage, tandis que le trafic international sera "très perturbé", selon la direction. 

11 lignes de métro fermées

A Paris, le trafic sera "extrêmement perturbé" jeudi avec 11 lignes de métro fermées annonce la direction de la RATP.

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi