La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +15,89 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,87 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1965
    +0,0051 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    15 189,92
    +338,35 (+2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -37,24 (-10,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,52
    -0,01 (-0,02 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +208,68 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +350,85 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,41 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,28 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3328
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Les 9 États de l'UE qui devraient connaître les plus fortes récessions en 2020

·2 min de lecture

2020 fera date. La crise sanitaire et les mesures de distanciation sociale allant jusqu'au confinement de la population ont affecté les économies comme jamais depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Avec la mise à l'arrêt de pans entiers de la société, tous les pays d'Europe sont tombés en récession cette année. Certains secteurs risquent de mettre des mois, si ce n'est des années à se relever. Ils pourraient même ne jamais retrouver leur niveau d'activité d'avant-crise, un risque qui pèse notamment sur le secteur aérien.

La Commission européenne a dévoilé jeudi 5 novembre ses nouvelles prévisions pour les économies de l'Union européenne (UE). Elle anticipe désormais une récession de 7,4% au sein de l'UE en 2020 et de 7,8% dans la zone euro. Certains Etats sont plus affectés que d'autres. Quand l'Allemagne devrait enregistrer une récession de 5,6%, la Suède un repli de son produit intérieur brut (PIB) de 3,4% et l'Irlande une baisse limitée à 2,3%, d'autres pays à l'image de la France ou de l'Italie vont subir des chutes de leur PIB supérieures à 9%.

Le 30 octobre, le gouvernement français a indiqué s'attendre à ce que le reconfinement de la population entraîne une récession encore plus lourde que prévu, de 11%, contre un plongeon de 10% précédemment anticipé. La deuxième vague de pandémie nourrit "encore plus d'incertitudes et anéantit nos espoirs d'un rebond rapide", estime Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne. "L'activité économique de l'UE ne reviendra pas à ses niveaux d'avant la pandémie avant 2022", ajoute-t-il.

À lire aussi — Le confinement durerait plus d'un mois si l'on se base sur la récession prévue par le gouvernement

Par conséquent, le taux de chômage dans la zone euro devrait continuer de grimper, pour s'élever à 9,4% en 2021, après un bond à 8,3% en 2020, selon l'institution. Les déficits des Etats vont aussi se creuser et les dettes atteindre des niveaux records. La dette publique des pays ayant adopté la monnaie unique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le reconfinement devrait faire chuter l'activité économique de 12% en novembre, contre 31% en avril
Leclerc, Système U... La fronde des patrons de la grande distribution
Comment investir en Bourse pendant cette période de crise
Chez Oxybul, vous pouvez choisir vos jouets de Noël en visio grâce à un rendez-vous privé
Des affiches 'à vendre' de commerçants d'Annecy renvoient vers le numéro de l'Élysée