Marchés français ouverture 3 h 56 min
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 362,97
    +35,86 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0867
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    21 912,80
    +70,47 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    21 295,32
    +106,65 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

Plus de 8 Ehpad publics sur 10 ont fini l'année 2022 en déficit

WavebreakMediaMicro/Adobe Stock

Les comptes de la majorité des Ehpad publics ont terminé dans le rouge en 2022, de quoi faire dire à Arnaud Robinet, le président de la Fédération hospitalière de France, que le modèle économique de ces établissements doit être entièrement revu.

85% des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) publics ont vu leurs comptes finir en déficit en 2022, selon une étude publiée par la Fédération hospitalière de France (FHF) auprès de 350 établissements. Ce chiffre est presque deux fois plus important qu'en 2019, rapporte Le Journal du dimanche, dimanche 1er janvier. Et les prochains mois, la situation ne devrait pas s'améliorer. 63% des Ehpad interrogés ont expliqué qu'ils s'attendaient à des problèmes de trésorerie à court terme. 90% expliquent que leur capacité à s'autofinancer s'est réduite ces trois dernières années.

La FHF représente quelque 3.000 Ehpad publics, soit la moitié des places d'hébergement dans l'Hexagone. Avec ses trois financeurs – les clients, l’État, et les départements – le secteur subit de plein fouet l'inflation, avec des hausses des dépenses d'hébergement de 9% depuis 2019, selon Arnaud Robinet, le président de la Fédération hospitalière de France, interviewé par le JDD, samedi 31 décembre. Or, les tarifs ont seulement été rehaussés de 1 à 1,5 %, et les augmentations des salaires n'ont pas été intégralement compensées.

"Il faut indexer les recettes sur l’évolution des dépenses et, à plus long terme, répartir autrement les coûts entre financeurs", avance ce dernier, plaidant pour l'adoption d'une loi sur le grand âge. Outre l'inflation, le secteur a été percuté par le scandale Orpea qui a fait baisser le taux d'occupation. "Il faut donc revoir le modèle économique des Ehpad (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO- Ehpad : cinq informations obligatoires à transmettre aux familles dès l’an prochain