Marchés français ouverture 1 h 14 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1906
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 728,37
    -369,92 (-1,27 %)
     
  • BTC-EUR

    42 333,03
    +567,36 (+1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 021,00
    +77,82 (+8,25 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

8 choses à savoir sur Clubhouse, l'appli valorisée à 1Md$ dont tout le monde parle

·2 min de lecture
8 choses à savoir sur Clubhouse, l'appli valorisée à 1Md$ dont tout le monde parle

Ces dernières semaines, tout le monde ne parle que d'une application : Clubhouse. Son nom inspire le mystère et l'exclusivité d'un club fermé réservé à une poignée de privilégiés et la vérité n'est pas si éloignée. Le réseau social accueille des célébrités comme Oprah Winfrey ou Elon Musk, et l'inscription se fait sur invitation. Si Clubhouse a réussi à attirer l'attention de personnalités publiques, c'est aussi et surtout son format qui intrigue et lui vaut son succès.

"Clubhouse a été conçu pour être un espace de conversation et d'expression authentiques — où les gens peuvent s'amuser, apprendre, tisser des liens importants et partager de fortes expériences avec d'autres personnes dans le monde entier", explique l'entreprise. Sur le papier, rien de bien différent de Facebook, Twitter et autres géants des réseaux sociaux qui prônent l'échange et la liberté d'expression. Mais sur Clubhouse, personne n'écrit et tout le monde parle, car le réseau social repose sur l'oral.

Coup marketing réussi ou réelle révolution parmi les réseaux sociaux, ce n'est en tout cas par la dernière fois que vous entendez parler de Clubhouse. Voici 8 choses à savoir sur cette application à la mode.

À lire aussi — J'ai testé l'application Clubhouse pour comprendre pourquoi tout le monde en parle

Clubhouse s'inscrit dans la tendance actuelle des messages vocaux et des podcasts puisque ce réseau social repose entièrement sur l'audio. Sur l'application, les utilisateurs ne partagent ni photo ni publication de 30 lignes ou de 280 caractères. Au lieu de ça, ils échangent dans des "chat rooms" sur un sujet de conversation choisi en parlant dans leur micro, sans caméra, uniquement avec leur voix.

Le créateur de chaque "chat room" peut inviter des intervenants à rejoindre la conversation. Son rôle est de "modérer" le débat. Les auditeurs peuvent simplement écouter ce qui se dit, comme un podcast, ou demander à prendre la parole pour poser une question aux intervenants ou faire une remarque— pour éviter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mark Zuckerberg fait une apparition surprise sur Clubhouse pour parler du futur
Le casque de réalité virtuelle d'Apple coûterait 3 000$ et serait équipé de 12 caméras
L'OMS appelle à accélérer la vaccination en Europe face aux variants
Sega : comment le légendaire créateur de Sonic et de la console MegaDrive est tombé dans l'oubli
Le patron du réseau social Parler, fief des supporters de Trump, a été démis de ses fonctions