Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,98 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    -4,10 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 288,93
    +1 160,46 (+2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    -0,16 (-0,20 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,87 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,04 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,62 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,04 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2653
    +0,0027 (+0,21 %)
     

77 millions d'euros, six nouveaux réacteurs… La France continue d'investir dans le nucléaire

luctheo/Pixabay

Dans le cadre de la World Nuclear Exhibition, qui s'ouvre à Paris, le gouvernement renouvelle sa volonté d'innover dans le secteur stratégique du nucléaire. Lundi 27 novembre, le ministère de la Transition énergétique a dévoilé les lauréats du récent appel à projets «réacteurs innovants» lancé dans le cadre du programme France 2030, soulignant ainsi l'engagement continu dans la construction de nouveaux réacteurs EPR tout en soutenant les start-up pionnières, souvent américaines, dans ce domaine, rapporte Les Échos, le 28 novembre 2023.

Six nouvelles start-up bénéficieront de fonds publics, recevant une enveloppe totale de 77,2 millions d'euros de subventions, auxquelles s'ajoute un soutien du Commissariat à l'énergie atomique de 18,9 millions d'euros pour tester leurs technologies. Ces entreprises viennent s'ajouter à celles déjà identifiées. Ainsi, en juin, Naarea et Newcleo avaient déjà reçu des subventions respectives de 10 et 15 millions d'euros.

Parmi les lauréats, Calogena, axée sur les réacteurs à eau pressurisés déjà utilisés en France, bénéficiera de 5,2 millions d'euros. Renaissance Fusion, se concentrant sur la fusion nucléaire, recevra quant à lui 10 millions d'euros, tandis que Blue Capsule se tourne vers les réacteurs à haute température. Les start-up Hexana et Otrera, axées sur les neutrons rapides, recevront également jusqu'à 10 millions d'euros de subventions.

Cependant, c'est la start-up Jimmy qui se distingue avec une allocation de 32 millions d'euros, justifiée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Surprise, le Pentagone achète du pétrole russe interdit
Claude Levy, «le chevalier blanc des femmes de chambre» de la CGT, condamné pour escroquerie
Beach soccer, indemnités… tout comprendre à l’affaire qui oppose les frères Cantona à la FFF
Lille : face aux retards «d’au moins 10 ans» d'Alstom, la Métropole lilloise saisit la justice
Soupçonnés d'emplois fictifs, des membres de l'entourage de Laurent Wauquiez perquisitionnés par le PNF