La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 620,94
    +284,20 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

70 % des Français éligibles à l’indemnité carburant ne l’ont pas demandée

Les travailleurs modestes ont jusqu'au 28 février pour faire une demande d'indemnité carburant sur le site des impôts. - Credit:Ketty BEYONDAS / MAXPPP / PHOTOPQR/JOURNAL SAONE ET LOIRE/

Invité sur Europe 1, Bruno Le Maire a appelé les employés à revenus modestes qui vont au travail en voiture à demander l’aide de 100 euros.

Depuis le 16 janvier, les demandes sont ouvertes pour ceux qui souhaitent bénéficier de la nouvelle indemnité carburant mise en place par l'État. Cette aide financière, d'un montant de 100 euros, doit soutenir les travailleurs les plus modestes qui dépendent de leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail, et qui pâtissent violemment de la hausse des prix du carburant. Pourtant, signale le ministre de l'Économie et des Finances sur Europe 1, mardi 24 janvier, seulement trois millions de Français, sur les dix millions éligibles, en ont déjà fait la demande. 70 % des potentiels prétendants n'ont donc pas encore entamé les démarches nécessaires.

« Sept millions peuvent encore la demander », a rappelé Bruno Le Maire mardi 24 janvier. Les premiers versements de l'indemnité devraient commencer le 27 janvier. « Le système est extrêmement simple, a encouragé le patron de Bercy, je n'ai eu aucun retour négatif de ceux qui sont allés s'inscrire sur le site de la Direction générale des finances publiques, mais il y a des personnes qui ne viennent pas solliciter cette aide. Je leur dis d'aller le faire, c'est un soutien au pouvoir d'achat. »

Les demandes ouvertes jusqu'au 28 février

Deux conditions sont nécessaires pour prétendre à cette aide de l'État. D'abord, il faut utiliser un véhicule (voiture ou deux-roues) pour les trajets domicile-travail. Ensuite, il faut toucher un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 700 euros annuels. L'État vis [...] Lire la suite

VIDÉO - L'électricité de retour au Pakistan après une panne géante