La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 372,61
    -429,16 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Voici les 7 grandes entreprises spatiales engagées dans la bataille des mégaconstellations de satellites

·1 min de lecture

Le haut débit distribué par satellite devient un moyen de plus en plus populaire de se connecter à Internet. Les grandes entreprises spatiales proposent un flux Internet ultrarapide, transmis par des satellites placés en orbite basse. Elles ont une chose en commun : elles se battent pour régner sur le secteur de l'Internet par satellites.

De toutes les entreprises, Starlink est celle qui, à ce jour, a mis le plus de satellites en orbite. L'entreprise spatiale d'Elon Musk compte actuellement plus de 1 350 satellites en orbite, et prévoit d'en lancer jusqu'à 42 000 d'ici à la mi-2027. À terme, Starlink — une filiale de SpaceX — veut recouvrir le globe de milliers de satellites pour construire un réseau mondial.

Le test "Better Than Nothing Beta" de Starlink a été lancé en octobre 2020 et a depuis séduit plus de 10 000 utilisateurs provenant de six pays différents. Le modèle économique de Starlink relie directement les clients aux satellites — aucune entreprise de télécommunications ne joue le rôle d'intermédiaire.

À lire aussi — La Chine veut déployer une mégaconstellation de 13 000 satellites en orbite basse

Les utilisateurs s'inscrivent à Starlink via son site web. Lorsque le service est opérationnel dans la région, les abonnés reçoivent un email pour acheter le kit. Starlink peut même proposer aux utilisateurs des précommandes à 99 dollars (environ 82 euros), comme il l'a fait en Australie, au Mexique et dans certaines régions des États-Unis, où le réseau n'est pas encore opérationnel. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le portefeuille de Tesla en bitcoin vaut désormais près de 2,5 Md$
Voici les effets secondaires les plus fréquents chez les jeunes vaccinés de 20 à 30 ans
OnlyFans, le réseau social spécialisé dans le porno, annonce des performances record
Voici à quoi ressemble un champ de bataille avec les nouvelles lunettes de vision nocturne de l'armée américaine
Le lancement de la PS5 fait (un peu) plus fort que celui de la PS4, malgré la pénurie