La bourse est fermée

691 entreprises ont déménagé leur siège hors de Catalogne depuis le référendum

1 / 2

691 entreprises ont déménagé leur siège hors de Catalogne depuis le référendum

En deux semaines, depuis le référendum sur l'indépendance du 1er octobre, 691 entreprises ont décidé de transférer leur siège social hors de Catalogne à cause des incertitudes liées à la crise politique avec Madrid. Le tourisme a chuté de 15% sur la quinzaine.

S'il est un peu tôt pour parler de "désertification économique", les entreprises fuient la Catalogne. Inquiètes du risque indépendantiste, elles décident en nombre de transférer leur siège social ou leur centre de décision dans d'autres régions d'Espagne. "Il y a eu plus de départs ces dix derniers jours que sur les neuf premiers mois de 2017 réunis", a précisé la porte-parole du Registre du commerce et des sociétés.

Dans le détail, 219 entreprises ont délocalisé leur siège de Catalogne entre le 2 et le 9 octobre, dont les deux grandes banques catalanes ayant leur siège social dans la région, Banco de Sabadell et CaixaBank.

Le discours ambigu de Puigdemont a accéléré la fuite des entreprises

Mais c'est la semaine suivante, marquée par le discours ambigu, le mardi 10 octobre, du président séparatiste catalan Carles Puigdemont, que les transferts se sont accélérés. Un des départs les plus remarqués fut celui d'Abertis, gestionnaire d'autoroutes (propriétaire de la Sanef en France) qui quittait Barcelone pour Madrid. Durant cette seule semaine, les sociétés ont été 413 à avoir décidé de transférer leur QG hors de Catalogne.

Lundi 16 octobre, rien qu'à Barcelone, 59 entreprises ont décidé de déménager leur siège social hors de la Catalogne, portant à 691 le nombre total d'entreprises dont les centres de décision ont déserté la région qui pèse encore 19% du PIB du pays....

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi