Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 704,41
    +447,11 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,43
    -18,67 (-1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

62 ans plus tard, un sordide secret révélé sur la mort d’un riche homme d’affaires

© MIAMI-DADE POLICE DEPARTMENT

Le 24 mars 1961, Joseph Dimare a été tué par balle, à 53 ans. Un meurtre sordide qui avait à l’époque fait la Une des médias locaux à Miami, aux États-Unis, et choqué la population. Qui en voulait à cet homme sans histoire ? Sa fortune était-elle liée à ce crime ?

L’affaire avait été d’autant plus marquante qu’à l’époque, sa femme Frances Dimare avait raconté avoir été victime, avec son mari, d’une attaque à main armée alors qu’elle se trouvait en voiture avec son époux, avec qui elle était en route pour aller au restaurant. D’après son récit, deux hommes avaient fait irruption dans leur véhicule, pointant leur arme derrière sa tête et la forçant à conduire jusqu’à un parking vide. Après avoir perdu connaissance, elle se serait réveillée quelques instants plus tard, trouvant le corps sans vie de son mari sur le siège à côté d’elle.

Mais l’histoire inquiétante de Frances Dimare n’avait jamais pu être corroborée par des témoins. Plus étrange encore, alors qu’elle avait affirmé avoir couru, pieds nus, sur les lieux du crime pour appeler à l’aide, l’enquête avait montré que rien ne semblait prouver ses dires. Elle ne présentait aucune trace d’égratignures aux pieds et ses chaussures avaient été rangées proprement à côté de sa voiture, indique le magazine « People ».

Elle était en train de divorcer de son mari

Soixante-deux ans après le drame, la police a finalement confirmé que Frances Dimare, déjà soupçonnée à l’époque, était bien « responsable du meurtre de son mari », a...


Lire la suite sur ParisMatch