La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    15 155,84
    +304,26 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

La 5G débarque en France ce mercredi mais tout le monde n'y aura pas encore accès

·2 min de lecture

Après des mois de débats à son sujet, c'est l'heure du coup d'envoi officiel pour la 5G : la nouvelle génération de réseau mobile va devenir une réalité en France sans toutefois provoquer immédiatement la "révolution" technologique promise, en raison d'un accès encore limité sur le territoire et d'un climat de défiance persistant. À partir de mercredi 18 novembre, date d'activation officielle des fréquences retenue par le régulateur des télécoms, le logo 5G pourra théoriquement s'afficher sur l'écran des smartphones des Français, à l'instar d'une grande majorité de leurs principaux voisins européens.

À condition toutefois de détenir un terminal de dernière génération avec un abonnement dédié, et surtout d'habiter dans une zone couverte par le nouveau réseau. Or, le service 5G n'est disponible pour l'instant que dans les zones où les opérateurs ont installé des antennes adaptées lors de la phase d'expérimentation. Selon les dernières données publiques, l'Agence nationale des fréquences en avaient dénombré un peu moins de 500 dans les neuf villes tests choisies : Paris (116), Marseille (95), Lille (89), Nantes (55), Montpellier (54), Lyon (24), Toulouse (22), Bordeaux (19) et Rouen (5).

À lire aussi — Voici où se trouvent les antennes 5G déjà installées en France

De quoi rendre très prudents les opérateurs, qui ont versé 2,789 milliards d'euros à l'État pour s'offrir les fréquences 5G, quant à un décollage commercial avant les fêtes de fin d'année.

Les ventes de forfaits 5G ne vont "pas atteindre de gros volumes cet hiver", avait par exemple prévenu le PDG d'Orange, Stéphane Richard, début novembre sur BFM Business.

"C'est un sujet de 2021, du premier semestre et surtout du second semestre" quand le réseau montera en puissance au fur et à mesure que les installations 4G actuelles pourront offrir aussi la 5G, avait-il ajouté.

"Quand arrive un nouveau service, c'est rare que les fournisseurs disent : On le lance mais ça ne va pas être terrible", relève auprès de l'AFP Guillaume (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les retards de livraison des nouvelles Xbox pourraient s'étendre jusqu'en avril 2021
Le réseau social français Yubo lève 40 M€ pour s'étendre dans le monde
Voici le prix des forfaits 5G chez Orange, Bouygues, SFR et Free
L'armée américaine aurait acheté les données d'une application de prière musulmane pour 'lutter contre le terrorisme'
Les 4 astronautes de la mission de la NASA et SpaceX ont rejoint la Station spatiale internationale