La bourse ferme dans 4 h 16 min
  • CAC 40

    5 467,98
    -55,54 (-1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 544,47
    -48,36 (-1,35 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2117
    -0,0052 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    1 838,30
    -12,60 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    25 471,40
    -1 311,43 (-4,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    620,84
    -19,08 (-2,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,64
    +0,03 (+0,06 %)
     
  • DAX

    13 651,41
    -219,58 (-1,58 %)
     
  • FTSE 100

    6 608,11
    -45,90 (-0,69 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3708
    -0,0024 (-0,17 %)
     

"5G à marche forcée" : "Elle aura un impact très significatif sur nos émissions de gaz à effet de serre", regrette Agir pour l'environnement

franceinfo
·1 min de lecture

"Le gouvernement a voulu la 5G à marche forcée et maintenant on se rend compte qu'elle aura un impact très significatif sur nos émissions de gaz à effet de serre", a regretté samedi 19 décembre sur franceinfo Stephen Kerckhove, délégué général de l'association Agir pour l'environnement. Il espère que le Conseil d'État va suspendre les attributions de fréquence aux opérateurs.

"Nous ne comprenons pas comment un gouvernement peut tant s'agiter sur les questions de climat, mobiliser 150 citoyens, un Haut conseil pour le climat, et, parallèlement, continue à agir comme s'il ne mobilisait pas ces acteurs".

Stephen Kerckhove, délégué général de l'association Agir pour l'environnement

à franceinfo

Stephen Kerckhove regrette la décision d'attribuer les fréquences 5G aux opérateurs avant que le Haut conseil pour le climat n'ait rendu ses évaluations. Le rapport, publié samedi, estime en effet que le déploiement de la 5G va augmenter significativement les émissions de CO2 en France. "Nous n'avions eu de cesse de demander au gouvernement d'attendre ces évaluations pour prendre une décision éclairée", s'exaspère Stephen Kerckhove.

Un recours déposé devant le Conseil d'État

"Soit on est dans l'ordre du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi