La bourse est fermée

5 techniques (non violentes) pour gérer les conflits au bureau

Le grand avantage de la communication non-violente, c'est que toutes ses techniques peuvent s'utiliser sans modération. Développé dans les années 1970, cet ensemble de moyens consiste essentiellement à adopter la bonne attitude face à un interlocuteur en train de monter en mayonnaise. Ecoute, attention, empathie, assertivité… Voici l'essentiel à connaître pour arrondir les angles du quotidien.

1. Calmer le jeu

Pour faire baisser la tension d'un salarié en colère, Nicolas joue sur la tonalité de sa voix. "S'il s'énerve dans mon bureau, me crie dessus et se lève, de mon côté, je garde mon calme et baisse le ton." Concrètement, le manager explique qu'il faut prendre de grandes respirations et respecter des silences pour adopter un rythme plus lent et parler plus doucement. Objectif : apaiser les plus virulents. Votre interlocuteur sera contraint de redescendre d'un cran et de revenir dans la communication.

Isabelle, responsable grands comptes, est particulièrement fervente de la méthode. "Quand l'un de mes collaborateurs vient dans mon bureau pour me faire des reproches, je l'accueille tranquillement, avec le sourire." Prendre l’interlocuteur à contre-pied en parlant avec le maximum de gentillesse et de bienveillance, voire parfois garder le silence en souriant, éventuellement en hochant légèrement la tête pour signifier à votre interlocuteur que vous l'entendez, permet aussi de faire baisser la pression.

>> A lire aussi - Ces managers ont dû gérer des conflits au travail, ils racontent

Vous pouvez également casser les barrières physiques. Nicolas est normalement assis derrière son bureau, son salarié en face de lui, mais il en fait parfois le tour pour se placer à côté de son interlocuteur. "Il ne parle alors plus à son N + 1 mais à une personne." Le manager n'incarne alors plus le pouvoir et montre qu'il est au même niveau que le salarié. "Pour éviter de rester dans un rapport N + 1 à N - 1, une autre solution est de se réunir non plus dans le bureau du boss, mais dans une

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment le luxe se protège des impayés
Crowdfunding immobilier : ces rendements exceptionnels servis par un placement en pleine explosion
Le gouvernement de la Russie démissionne, Vladimir Poutine veut changer la constitution
Commerce : Donald Trump infligera des taxes à la Chine si elle ne respecte pas l’accord
Ségolène Royal visée par une enquête du Parquet national financier pour ses fonctions polaires