Marchés français ouverture 1 h 30 min
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 977,35
    +106,08 (+0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0579
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 068,66
    -160,86 (-0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    19 675,11
    -479,66 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,44
    -9,35 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     

5 choses à savoir sur Sony

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Pour ce 91e épisode, zoom sur le géant japonais de la tech et du divertissement : Sony.

1 - L'entreprise est née dans les ruines de la Seconde Guerre mondiale

1946. Le Japon panse ses plaies à peine un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Deux hommes engagés dans la Marine impériale nippone ressortent profondément marqués par le conflit mondial. À la sortie de la guerre, Akio Morita, un jeune physicien de 25 ans, et Masaru Ibuka, un ingénieur de treize ans son aîné, s’associent pour fonder leur entreprise, la Tokyo Tsushin Kenkyujo (TTK).

Symbole de l’horreur de la guerre : l’entrepôt où ils installent leurs bureaux est à moitié détruit par les bombes. Les débuts sont loin d’être idylliques. Leur appareil pour cuire le riz et leur couverture chauffante imaginés pour lancer l'entreprise ne rencontrent pas le succès escompté. Le premier coup de génie intervient au milieu des années 50. Les deux associés conçoivent un petit poste de radio à transistors, le Sony TR-55, commercialisé en 1955. Cet appareil connaît un joli succès commercial et participe à asseoir la réputation de TTK. Pour grandir à l’international, Akio Morita et Masaru Ibuka décident alors de donner à leur société une consonance moins japonaise. En 1958, la Tokyo Tsushin Kenkyujo est rebaptisée Sony.

Il ne s’agit pas d’un mot japonais mais d’une contraction de deux mots : sonus, racine latine de "son" et de "sonique", ainsi que sunny, adjectif très utilisé aux États-Unis durant les années 1950 pour décrire de jeunes garçons dynamiques ("sunny boy"). Un concept qui collait parfaitement à l’image qu’ils souhaitent donner à leur entreprise qui deviendra au fil des ans une puissante multinationale.

2 - Le Walkman de Sony, "produit du XXe siècle"

Parmi les inventions qui ont révolutionné notre quotidien, le Walkman tient toute sa place. Pour le cofondateur de Sony, Akio Morita, il s’agit ni plus, ni moins du "produit du XXe siècle". En 1979, plus de dix ans après avoir lancé avec succès les premiers téléviseurs couleur à tube cathodique, le groupe nippon réinvente notre façon d'écouter de la musique avec la sortie du Walkman.

Le fameux baladeur à cassette a vu le jour grâce Akio Morita, le PDG de Sony de l’époque, qui désespérait de ne pas pouvoir écouter de musique lorsqu’il jouait au golf. Il convoque alors ses ingénieurs et leur demande de concevoir un appareil léger et pratique qu'il pourrait emporter partout, et notamment sur les greens. Très vite, le Walkman devient un phénomène de société. Le mot entre même dès 1981 dans le Petit Larousse. Décliné en plus de 300 modèles, le Walkman s’écoule à plus de 200 millions d’exemplaires dans le monde.

Nintendo, Apple, Samsung… : Retrouvez tous nos épisodes ici

Coup de théâtre en 2004 : Sony concède ne pas être l'inventeur du Walkman. Ce concept avait été inventé sept ans plus tôt, en 1972, et breveté en 1977, par l'Allemand Andreas Pavel. Après de longues années de bataille, le groupe nippon lui a versé plusieurs millions d'euros en guise de compensation pour mettre fin à ce marathon judiciaire sans fin.

En 2010, le Walkman devient obsolète et le géant de l’électronique Sony décrète la fin de sa production. La fin d’une époque pour des millions de personnes.

Le Walkman de Sony,
Le Walkman de Sony, "produit du XXe siècle" (Crédit : Getty Images)

3 - Si la PlayStation existe, c’est grâce à… Nintendo

Rivaux depuis toujours, Sony et Nintendo ont pourtant travaillé main dans la main à une époque. En juin 1991, les deux firmes nippones doivent présenter à Las Vegas au monde entier le projet commun sur lequel ils travaillent depuis trois ans : la PlayStation. Sauf qu’au dernier moment, Nintendo lâche Sony pour travailler avec Philips. Ce qui aurait dû être l’alliance entre deux des plus grandes entreprises japonaises se transforme en guerre de tranchée. Pris au dépourvu, Sony se tourne vers son autre compatriote Sega pour sortir cette console de jeux. La réponse est laconique : "Sony n’y connait rien en jeux vidéo, ils ne savent ni créer de console, ni faire de jeu vidéo. Pourquoi devrait-on s’associer à Sony et les aider ?"

L’entreprise accuse le coup mais décide malgré tout de lancer la PlayStation sans l’aide de personne en 1994. La suite ? Tout le monde la connaît. La console s’impose face à ses concurrentes, la Nintendo 64 et à la Sega Saturn. Encore aujourd’hui, la Playstation 2, sortie en 2000, reste la console de jeux vidéo la plus vendue de tous les temps avec 155 millions d’unités écoulées dans le monde. La PlayStation 5 (sortie en 2020), toujours aussi compliquée à dénicher, a quant à elle dépassé les 20 millions de ventes dans le monde. À ce rythme, les ventes de la PlayStation 5 dépasseront celles de la PlayStation 4 au deuxième trimestre de 2023.

Aujourd’hui, sa division jeu vidéo est considérée comme la plus lucrative pour l’entreprise. Pour une entreprise qui "n’y connaît rien" dans le secteur, l’exploit est retentissant.

Si la PlayStation existe, c’est grâce à… Nintendo (Crédit : Getty Images)
Si la PlayStation existe, c’est grâce à… Nintendo (Crédit : Getty Images)

4 - Sony a dû retirer des caméras qui voyaient sous les vêtements

"Sony prive les voyeurs du caméscope qui dévoile tout", titre Le Monde en 1998. Cette année-là, le géant japonais sort par mégarde un appareil permettant de voir sous les vêtements des sujets filmés. La démonstration est faite à la télévision japonaise. "Équipés d'un système infrarouge permettant de filmer dans l'obscurité, ils peuvent aussi être utilisés de jour avec un filtre spécial. Dès lors, ils font apparaître les sous-vêtements des sujets, voire leur anatomie s'ils sont en maillot de bain", raconte Le Monde. "Sony semblait ignorer les fonctions 'perverses' de sa caméra, dont 870 000 exemplaires ont déjà été vendus au Japon et à l'étranger depuis son lancement en mars dernier", ajoute le journal français. Dès que Sony a réalisé les fonctions spéciales de cette caméra, les 700 000 caméscopes ont été immédiatement rappelés.

5 - Sony piraté par la Corée du Nord à cause d’un film

Sony Pictures, studio hollywoodien spécialisé dans la production et distribution de films, a été la cible d’un piratage monstre en 2014. "Le FBI a suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions", lâche le FBI. Des mails internes, des informations confidentielles, des dossiers médicaux mais aussi le scénario du prochain James Bond sont dérobés par les hackers. Ces derniers ont annoncé dans un message anonyme que tous ceux qui iraient visionner le film en question s’exposeraient à “un destin amer”. Face à la menace d'attaque terroriste proférée par le groupe de cybercriminels "The Guardians of Peace" (littéralement "Les Gardiens de la Paix"), Sony a annulé purement et simplement la sortie du film "L'interview qui tue", comédie se moquant du leader de la Corée du Nord, Kim Jong-un.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Nintendo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles