La bourse ferme dans 8 h 6 min
  • CAC 40

    7 186,55
    +13,57 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 280,74
    +12,46 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1364
    +0,0017 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 841,70
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    36 934,00
    +268,36 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    996,98
    +2,23 (+0,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,55
    -0,41 (-0,47 %)
     
  • DAX

    15 851,12
    +41,40 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 615,37
    +25,71 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3628
    +0,0017 (+0,12 %)
     

5 choses à savoir sur la RATP

·6 min de lecture

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Pour ce 67e épisode, place à une entreprise qui a transporté des milliards d’usagers depuis sa création : la RATP.

1 - L’entreprise aux 12 millions de voyages par jour

Si le métro parisien a vu le jour en 1900, la RATP, elle, a été fondée en 1948 suite aux nombreuses nationalisations d’après-guerre. Rares sont les Français à ne jamais avoir emprunté le métro ou le RER pour se rendre au travail, assister à un concert ou aller prendre l’avion. Arrivée près d’un demi-siècle après l’arrivée du métro, la Régie a hérité d’un réseau à faire prospérer et de voyageurs à satisfaire. C'est pourquoi l'entreprise a oeuvré à sa modernisation avec l’apparition des rames sur pneumatiques en 1956, la fin de la première classe en 1991 (voir ci-dessous) et le lancement de la première ligne totalement automatisée en 1998 parmi tant d'autres nouveautés. Aujourd’hui, 12 millions de voyages s'effectuent chaque jour sur l’ensemble du réseau Île-de-France, dont 10 % par des touristes. Au total, la RATP dispose de 302 stations de métro, 66 gares de RER, d’un réseau de tramway de 105 km et de 4 700 bus.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Parmi la plus impressionnante d’entre elles, comment ne pas citer Châtelet-Les Halles, la plus grande gare souterraine au monde ? Près de 750 000 voyageurs se perdent quotidiennement dans les couloirs du labyrinthe où l'on peut parfois perdre la tête. Sans surprise, elle est la station la plus fréquentée de France entre le 1er mai et le 31 août 2021.

2 - Haxo, Arsenal... Ces stations fantômes du métro parisien

Quand les quais sont surchargés aux heures de pointe, certains stations restent désespérément vides et silencieuses. Elles s’appellent Arsenal, Haxo, Croix-Rouge, Champ-de-Mars, Porte des Lilas ou encore Porte Molitor et sont appelés les stations fantômes du métro parisien. Abandonnées, fermées au public ou tout simplement dépourvues d’un accès extérieur, ces lieux mystiques n’ont jamais connu les bousculades ou les annonces sonores en allemand et en chinois. Jugé trop proche de la station La Motte-Picquet-Grenelle, le métro Champ de Mars n'accueille plus personne depuis 1939. Les arrêts Haxo et Porte Molitor n'ont, quant à eux, jamais vu de conducteur s'y arrêter. 

Parmi ces stations désertées, la plus connue est sans conteste Porte des Lilas. Fermée au public depuis le début de la Seconde Guerre mondiale, elle sert de plateau de tournage pour le cinéma. Son décor a servi pour les besoins du film 'Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain' sorti en 2001. Pour avoir le droit d'y poser sa caméra, la RATP demande un chèque de 17 000 euros.

Haxo, Arsenal.. Ces stations fantômes du métro parisien  (Crédit : THOMAS SAMSON/AFP via Getty Images)
Haxo, Arsenal.. Ces stations fantômes du métro parisien (Crédit : THOMAS SAMSON/AFP via Getty Images)

3 - 1991 : la RATP enterre la première classe

"Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous (…) Des trous de seconde classe, des trous de première classe". Chanté par Serge Gainsbourg qui l’a rendu célèbre, le poinçonneur avait pour fonction de "faire des trous, des petits trous..." dans les tickets de métro. Quatorze ans après cet hommage musical, les fameux poinçonneurs chers à Gainsbourg ont disparu des radars en 1973 avec la mise en place du ticket magnétique. 

Près de vingt ans plus tard, la RATP connaît une autre évolution majeure puisqu’elle met fin à la première classe dans le métro parisien. En échange de quelques centimes de plus, des usagers bénéficiaient du confort de banquettes en cuir plutôt que de sièges en lattes durant leur trajet. La RATP a définitivement mis fin à cet anachronisme en 1991. Sa disparition "met fin à une situation sans équivalent dans le reste du monde, la RATP étant jusqu'à présent la seule à offrir deux classes sur le réseau métropolitain". 

Air France, La Redoute, la FDJ… : Retrouvez tous nos épisodes ici

Notons que, depuis 1982, les porteurs de titres de seconde classe pouvaient accéder à la première classe aux heures de forte affluence. Il faudra attendre 1999 pour constater la fin de la première classe dans les RER.

4 - #BalanceTonMetro : le hashtag qui dénonce l’inertie de la RATP

La RATP fait-elle vraiment tout ce qu’il faut pour lutter contre le harcèlement et les agressions sexuelles dans les transports en commun parisien ? En 2019, plusieurs femmes ont souhaité dénoncé les agressions dont sont victimes les femmes via le hashtag #BalanceTonMetro. Un jour d’avril, Anaïs Leleux, une militante féministe appartenant au collectif Noustoutes, raconte son ras-le-bol sur Twitter. "Un type m'a suivie dans le métro. Il m'a touché les fesses et la poitrine. Je n'ai croisé aucun agent sur ma route, j'ai appelé à l'interphone personne m'a répondu… Je ne savais pas quoi faire". La victime a ensuite appelé à l’aide sur une borne mais n’a obtenu aucune réponse de la RATP. Rapidement, le hashtag devient viral et les témoignages de femmes se multiplient.

"Je parle de qui ? Celui qui s'est masturbé en face de moi dans une rame vide ? De celui qui à chaque coup de freins se rattrapait à mes seins dans une rame bondée ? De celui qui m'a suivie dans les couloirs de nation en m'expliquant comment il allait me violer ?", s'indigne une victime.

Face à la puissance de ces témoignages, la RATP rétorque qu’elle dispose d’une "présence humaine dense et active", de "5 000 bornes d’appel" et "près de 50 000 caméras au total". Enfin, l’entreprise rappelle l’absolue nécessité de porter plainte sous 72h.

5 - La crise sanitaire a plombé ses comptes

Rentable depuis ses débuts, la RATP a attendu 2020 pour essuyer une perte inédite de 134 millions d’euros à cause du Covid-19. Un an auparavant, l'entreprise revendiquait un bénéfice de 131 millions. "La crise sanitaire sans précédent que nous vivons a fortement pesé sur les résultats du groupe en 2020, avec un impact négatif de 414 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et de 356 millions d'euros sur le résultat net", a commenté Mme Guillouard, la PDG du groupe. 

Avec le boom du travail à distance et les confinements à répétition, la RATP estime que le trafic de ses trains a été presque divisé par deux l'an dernier faisant chuter sa fréquentation de 43%. Et les choses ne devraient pas s‘arranger dans l’immédiat : la retour à la fréquentation d’avant-crise sanitaire n’est pas attendu avant deux ou trois ans. Encore aujourd'hui, un usager sur cinq manque encore à l'appel par rapport aux chiffres de 2019. 

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Air France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles