Marchés français ouverture 5 h 5 min
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    28 582,80
    -517,58 (-1,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,2042
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 733,41
    -402,32 (-1,38 %)
     
  • BTC-EUR

    46 486,12
    +739,27 (+1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 282,91
    +48,49 (+3,93 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     

5 choses à savoir sur Nintendo

Cyprien Tardieu
·5 min de lecture
5 choses à savoir sur Nintendo

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Le 29e épisode de votre série préférée vous invite à en savoir plus sur l’un des leaders mondiaux du jeu vidéo : Nintendo.

1 - Nintendo, une entreprise du 19e siècle

Vous pensiez la multinationale nipponne fondée dans les années 1970 ou 1980 par un geek ? Vous faites totalement fausse route car Nintendo fête cette année ses 131 ans d’existence. C’est au 19e siècle, en 1889, que Fusajiro Yamauchi, grand amateur de cartes, créé une petite entreprise qu’il baptise Nintendo Koppai à Kyoto. Son activité principale ? Fabriquer et commercialiser des cartes à jouer typiquement japonaises appelées Hanafuda. Un marché porteur jusqu’au milieu des années 1960.

Bien consciente d’avoir atteint un plafond de verre avec ses cartes à jouer, l’entreprise cherche alors à diversifier ses activités. Jeux de société, jouets divers, objets totalement insolites… L’entreprise se cherche encore sans rencontrer le succès. Le recrutement de plusieurs ingénieurs va alors changer son destin.

Nintendo se tourne alors vers l’électronique et les jeux vidéos, à une époque où leur succès est loin d’être garanti. Grâce à une armée de brillants cerveaux recrutés dans tout le pays, l’entreprise sort sa première console, la Color TV Game 6, en 1977. Depuis cette époque, la Super Nintendo, la Nintendo 64, la DS, la Game Boy, la Wii et la Switch, entre autres, ont permis à la multinationale de vendre des millions de consoles dans le monde.

VIDÉO - Jeux vidéo : une activité en plein essor en France

2 - Nintendo a claqué la porte à Sony ET Microsoft

Il est des partenariats qu’il est douloureux d’évoquer. C’est notamment le cas pour ceux tentés par Sony et Microsoft. Dès 1988, Sony et Nintendo signent un partenariat pour créer un lecteur destiné à faire évoluer le support des jeux vidéo de la cartouche vers les CD-ROM. Au nez et à la barbe de Sony, le patron de Nintendo, Hiroshi Yamauchi, négocie en secret avec Philips avant de mettre fin au partenariat avec la firme américaine de manière inattendue en 1991. 200 prototypes de consoles Nintendo Playstation seront malgré tout construits. Un seul échappera à la destruction. Réapparu en 2015, il s’est vendu 300 000 euros aux enchères en mars 2020. Une opération qui n’aura pas échoué pour tout le monde.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Quelques années plus tard, c’est au tour de Microsoft de subir le courroux de Nintendo. Dans un article de Bloomberg, deux anciens salariés de la multinationale américaine affirment avoir approché Nintendo pour leur proposer un rachat de la compagnie. Une acquisition peu appréciée par Nintendo : “Imaginez quelqu'un qui vous rit au nez pendant une heure. C'est à peu près comme cela que s'est déroulée la réunion”. À nouveau approché par Microsoft en 2000, Nintendo ne donnera jamais suite.

3 - Et Mario vit le jour…

Si on vous parle de Mario, vous vous imaginez sans doute le personnage à la salopette bleue et à la casquette rouge créé par Nintendo dans les années 80. Devenue une véritable vedette dans le monde du jeu vidéo, le petit plombier italien officiellement né en 1981 aurait pourtant bien pu continuer à se nommer Jumpman toute sa vie si un certain Mario Arnold Segale n’avait pas croisé sa route. Et sans doute changé son avenir ! Alors à ses débuts, Nintendo cherche à s’étendre sur le marché américain et souhaite un endroit pour stocker ses bornes d’arcade Donkey Kong.

Promoteur immobilier italo-américain, Mario Segale propose un local à la firme japonaise… qui a finalement bien du mal à payer son loyer en temps et en heure. L’irruption de Segale dans l’entrepôt pour réclamer son dû un jour où l’équipe cherchait des noms de personnages signe son entrée dans l’histoire de Nintendo. Décédé en novembre 2018 à 84 ans, Mario Segale n’a jamais touché de royalties pour l’utilisation de son prénom mais a sans doute une part à jouer dans les parties endiablées de Mario Kart que ce couple se livre depuis 2001 pour déterminer qui fera le thé.

Mario dans Mario Kart
Mario dans Mario Kart

4 - La Game Boy inventée par un manutentionnaire

Si vous êtes né dans les années dans les années 80-90, la game boy a sans aucun doute occupé une place de choix dans votre vie. Souvenez-nous, la musique entêtante de Tetris, les vaisseaux de Space Invaders, les folles aventures dans Zelda. La console, qui a fêté ses 30 ans en avril 2019 et a été vendue à près de 120 millions d’exemplaires, doit étonnement son existence à un chargé de maintenance chez Nintendo : Gunpei Yokoi. Chargé de la surveillance des machines de fabrication des fameuses cartes Hanafuda, il met à contribution le temps libre que lui permet son travail pour confectionner des jouets. Bricoleur et créatif, il créé de nombreux jeux approuvés par le président de Nintendo, Hiroshi Yamauchi.

Après de nombreuses inventions, Yokoi souffle l’idée à Yamauchi d’un jeu avec écran qui permettrait aux adultes de passer le temps. Le Game & Watch, sorte de console portable et ancêtre de la game boy voit le jour en 1980. Plusieurs années plus tard, après une multitude de péripéties, de nombreuses heures de travail et d’échelons gravis dans l’entreprise, Yokoi donne naissance à la game boy et au succès qu’on lui connaît.

La Game Boy aurait pu ne jamais voir le jour
La Game Boy aurait pu ne jamais voir le jour

5 - La crise sanitaire dope ses revenus

Période faste pour Nintendo. Après une année particulièrement éprouvante pour quasiment tous les secteurs, l’entreprise japonaise peut avoir le sourire. Porté par le succès d’Animal Crossing, de sa console phare, la Switch, et boosté par les multiples confinements mondiaux, Nintendo a réalisé des bénéfices records en 2020 d’après des chiffres dévoilés par la firme cette semaine.

Son chiffre d’affaires a progressé de 39% par rapport à 2019 et son bénéfice net a doublé. Le fabricant nippon peut se frotter les mains : la Switch s’est écoulée à 27 millions d’exemplaires en 2020, portant son total à 80 millions depuis sa sortie. Toujours d’après la firme, 29 jeux Switch ont dépassé le million de ventes en 2020 dont le succès planétaire Animal Crossing, vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

Nintendo et Animal Crossing, les deux stars de 2020
Nintendo et Animal Crossing, les deux stars de 2020

5 CHOSES À SAVOIR SUR

Épisode 1 - Netflix

Épisode 2 - Decathlon

Épisode 3 - Ikea

Épisode 4 - Disney

Épisode 5 - Nike

Épisode 6 - Peugeot

Épisode 7 - Twitter

Épisode 8 - Lego

Épisode 9 - Spotify

Épisode 10 - YouTube

Épisode 11 - Leboncoin

Épisode 12 - McDonald’s

Épisode 13 - Playmobil

Épisode 14 - Lidl

Épisode 15 - Starbucks

Épisode 16 - Häagen-Dazs

Épisode 17 - Samsung

Épisode 18 - Ferrero

Épisode 19 - Instagram

Épisode 20 - La Poste

Épisode 21 - Coca-Cola

Épisode 22 - KFC

Episode 23 - L’Oréal

Épisode 24 - Haribo

Épisode 25 - Nestlé

Épisode 26 - Rolex

Épisode 27 - Action

Épisode 28 - Barilla

Ce contenu peut également vous intéresser :