La bourse ferme dans 3 h 10 min
  • CAC 40

    6 657,07
    -3,52 (-0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 919,06
    -1,84 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0521
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 799,30
    +1,30 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    15 999,32
    -137,42 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,55
    -6,48 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,40
    +2,39 (+3,32 %)
     
  • DAX

    14 240,64
    -20,55 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 484,89
    -4,30 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2197
    -0,0008 (-0,07 %)
     

5 choses à savoir sur Auchan

Chaque mercredi, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Pour ce 79e épisode, zoom sur le distributeur nordiste qui vient de fêter ses 60 ans : Auchan.

1 - Des Hauts-Champs à Auchan

6 juillet 1961. Il y a un peu plus de soixante ans, Auchan inaugurait son tout premier magasin à Roubaix, dans le Nord. Las de travailler sous les ordres de son père chez Phildar, Gérard Mulliez souhaite ouvrir une grande surface de produits alimentaires en libre-service, inspirée des formes de commerces qui se développent aux États-Unis. Grâce aux profits générés par l’enseigne de fil à tricoter, la famille Mulliez saute le pas et installe le supermarché dans une ancienne usine Phildar située dans le quartier… Hauts-Champs à Roubaix. Son nom a ensuite été modifié pour que le nom ressorte en tête dans les annuaires. Ironie du destin, c’est un conseil d’Édouard Leclerc, le créateur des centres Leclerc, aujourd'hui leader du marché, qui lui a donné la force de se lancer. "Mulliez, avec tes yeux bleus, tu vas réussir", lui a glissé le père de Michel-Édouard Leclerc.

Chez Auchan, les clients peuvent enfin aller jusqu’à leur voiture avec le chariot. Il s’agit d’une petite révolution dans le monde de la consommation. Ils sont aussi plus libres de leurs mouvements pour faire leurs courses grâce au caddie. "Le panier traditionnel est ici remplacé par un chariot, ce qui allège considérablement le fardeau de la cliente, qui a désormais les mains entièrement libres pour choisir sa marchandise", note La Voix du Nord qui a couvert l’ouverture du premier "super-marché" à l’américaine de la région.

Carrefour, Leclerc, Lidl… : Retrouvez tous nos épisodes ici

Les débuts sont laborieux, Gérard Mulliez ne gagne pas d’argent. Pour faire venir les clients, il opte pour une stratégie étonnante. Le chef d'entreprise décide de casser le prix… du whisky et ainsi réaliser la même marge qu’avec l’eau minérale. Les amateurs de whisky de la région se pressent à Roubaix pour y trouver leur alcool préféré à moindre coût et faire leurs courses en même temps. Le bouche-à-oreille et l’ouverture d’une station-service peu de temps après mettront Auchan sur la voie du succès.

Six ans après son supermarché à Roubaix, Auchan ouvre son premier hypermarché à Roncq, toujours dans le Nord avant de se déployer dans toute la France dans les années 70. Il faudra attendre 1981 pour voir l’enseigne se lancer à l’international sous le nom d’Alcampo en Espagne. En 1996, Auchan engloutit Mammouth et lui confère une nouvelle dimension.

Un quart de siècle plus tard, le distributeur nordiste est présent sur trois continents et treize pays (Russie, Pologne, Taïwan…) et emploie plus de 300 000 salariés dans le monde.

Gérard Mulliez, le très discret fondateur d'Auchan (Crédit : FRANCOIS LO PRESTI/AFP via Getty Images)
Gérard Mulliez, le très discret fondateur d'Auchan (Crédit : FRANCOIS LO PRESTI/AFP via Getty Images)

2 - Auchan, l’ex-locomotive tousse

Longtemps qualifié de locomotive de la galaxie Mulliez (Leroy Merlin, Kiabi…), Auchan n’est plus le temple de la consommation qu’il a été jusqu’au début des années 2000. Année après année, les clients se détournent du distributeur nordiste et les recettes fondent. La première explication de son déclin est son modèle économique axé sur les hypermarchés, désertés par la jeune génération. Pousser son caddie dans des magasins de 15 ou 20 000 m², souvent vieillissants, ne fait plus rêver les Français à l’heure où de nombreux clients préfèrent faire leurs courses à Grand Frais, Picard ou Lidl. Dans ce type d’enseignes, la partie alimentaire est de plus en plus boudée par les consommateurs. "Ces hypers proposent de tout, de la télévision au lave-vaisselle en passant par les vêtements ou les outils de jardinage. Mais aujourd’hui, si vous voulez une robe, vous allez chez Kiabi ou H&M, ou vous l’achetez en ligne. Et c’est chez Darty que vous allez choisir votre lave-linge", analyse Cédric Ducrocq, le président de Diamart conseil, pour Le Parisien. Sa rentabilité s’étiole en même temps que son chiffre d’affaires.

En 2018, les hypermarchés de l'enseigne à l'oiseau rouge ont perdu de l’argent, pour la première fois de leur histoire. Et comme pour appuyer sur le déclin de l’enseigne ch’ti, Auchan a vu Leclerc lui passer devant sur ses terres du Nord. Le groupe, qui a fêté ses 60 ans l’année dernière, n’a pas profité de la crise sanitaire pour redorer son blason. Pour ne rien arranger, Auchan a été bien pénalisé par les restrictions sanitaires à cause de son modèle business axé sur les très grandes surfaces.

3 - Ses résultats sont meilleurs en Russie qu’en France

Déjà en souffrance sur le marché français, Auchan va-t-il pâtir de la guerre déclenchée en Ukraine par Poutine le 24 février 2022 ? L’inquiétude est légitime. Depuis vingt ans, le distributeur nordiste a fait son trou en Russie où il est très implanté. L'enseigne de grande distribution a ouvert ses premiers hypermarchés il y a exactement vingt ans. Après la France et l’Espagne, la Russie est d’ailleurs le troisième marché le plus important du groupe. Auchan y possède 231 magasins pour un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d'euros, et emploie 30.000 collaborateurs. Surprise de taille : le groupe fondé dans le Nord de la France en 1961 obtient de meilleurs résultats en Russie que dans l’Hexagone. "Si le distributeur nordiste affiche une rentabilité et un chiffre d'affaires en baisse en France, dans sa filiale russe, tous les voyants sont au vert", indique Challenges.

En Ukraine, les intérêts d’Auchan s’avèrent plus anecdotiques. "Bien qu'étant le troisième groupe de distribution en Ukraine, Auchan n'y possède que 22 magasins ce qui représente à peine 0,5% du parc des 4084 magasins dans le monde", souligne BFM TV.

Auchan a de nombreux intérêts en Russie (Crédit : REUTERS/Evgenia Novozhenina)
Auchan a de nombreux intérêts en Russie (Crédit : REUTERS/Evgenia Novozhenina)

4 - Un mariage de raison avec Carrefour ?

L’union fait la force, encore plus dans le secteur ultra-concurrentiel de la grande distribution. C’est sûrement la raison qui a mené Auchan et Carrefour à s’interroger sur une fusion qui ferait beaucoup de bruit. En septembre dernier, Le Monde révèle que "des discussions ont été engagées au printemps 2021" par Carrefour avec la famille Mulliez en vue de rapprocher les deux géants. "Une opération complexe d’un point de vue du droit de la concurrence − Carrefour pesant 19 % du marché français, selon les derniers pointages de l’institut Kantar, contre 8,9 % pour Auchan", indique le quotidien.

De facto, le groupe issu de mariage deviendrait le numéro un incontestable du marché, devant Leclerc. Pour beaucoup, la fusion Carrefour-Auchan semble peu probable. Le premier étant coté, contrairement au second. Bien que complexe, ce dossier reste d’actualité. En janvier, Le Figaro révélait que le projet de rachat avait été relancé par la banque Lazard sous le nom de code "Merlot". "Merlot deviendrait le premier distributeur en France avec plus de 29% de part de marché en France et une présence internationale unique dans 17 pays", expose le document envoyé par Lazard à des fonds d’investissement, et que Le Figaro a relayé. Leur volonté serait de conclure l’opération d’ici la fin de l’année.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Carrefour

5 - Auchan retire de la vente un sac de courses jugé sexiste

Seriez-vous capable de citer une seule entreprise qui n’a jamais été la cible d’un appel au boycott ou sujette à une polémique dans son histoire ? Auchan n’en fait pas partie. En 2017, le géant français a déclenché la colère des internautes à cause de sac-cabas ornés d’un message jugé sexiste. "Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec" peut-on lire sur le sac vendu par l’enseigne. Au côté du texte, le dessin d’une femme au look désuet visiblement heureuse de dépenser l’argent de son compagnon n’a fait qu’ajouter de l’huile sur le feu. Interpellée, Marlène Schiappa, alors secrétaire d'état à l'Égalité femmes-hommes, n’a pas manqué de rappeler que les femmes mariées pouvaient disposer librement de leur salaire depuis 1907. Face au tollé, Auchan a retiré ses sacs de la vente.

VIDÉO - Leclerc, Auchan… Quel supermarché est le moins cher pour faire ses courses ?