La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 965,68
    +151,42 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    13 180,76
    +182,26 (+1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    +0,0040 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 511,94
    +338,95 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    730,65
    +15,45 (+2,16 %)
     
  • S&P 500

    3 800,01
    +31,76 (+0,84 %)
     

5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes

·2 min de lecture

L'application "Parler", ça vous parle ? Depuis quelques jours, elle est au cœur d'une bataille avec les géants de la tech. Ce réseau social américain, prisé des conservateurs américains et des complotistes, a été proscrit par trois entreprises des GAFA, Google, Apple et Amazon ces derniers jours. En cause : la plateforme est accusée de laisser proliférer des publications cautionnant les agissements des manifestants pro-Trump — qui ont pris d'assaut le Capitole mercredi dernier — et incitant à la violence.

La modération quasiment inexistante de Parler est justement sa marque de fabrique. La plateforme se décrit comme "un réseau social impartial, centré sur la liberté d'expression et la protection des droits des utilisateurs." Créée en 2018, l'application a connu son heure de gloire en 2020, plébiscitée par les soutiens de Donald Trump qui jugent que les réseaux sociaux traditionnels comme Twitter font preuve de censure envers la droite conservatrice.

À lire aussi — L'action de Twitter chute de 10% après le bannissement définitif de Donald Trump

Ce week-end, Parler était même l'application la plus téléchargée sur l'App Store aux États-Unis, après que Twitter a définitivement suspendu le compte de l'actuel président américain.

Qui possède l'application ? Comment est-elle devenue le "Twitter conservateur" ? Voilà 5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes

Parler a été co-créé en août 2018 par John Matze, Jared Thompson et Rebekah Mercer. John Matze et Jared Thompson sont tous deux diplômés de l'Université de Denver, et avant de créer l'application, John Matze travaillait comme ingénieur informatique pour Amazon Web Services, le service d'hébergement d'Amazon (le même qui a arrêté d'héberger le site de Parler ce 11 janvier).

Si les deux hommes sont la tête pensante du projet, c'est Rebekah Mercer qui a financé son développement. Elle est la fille de l'homme d'affaires américain Robert Mercer, l'un des principaux donateurs de la campagne électorale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des internautes ont perdu 140 Mds$ en Bitcoin après avoir oublié le mot de passe de leurs comptes
WhatsApp chercher à rassurer ses utilisateurs qui se tournent vers Signal et Telegram
Baby boomers, Millennials, Gen Z... les 5 applis préférées des Français par génération
Nouvelles règles de WhatsApp : l'appli Telegram revendique des millions d'inscriptions
L'entreprise Signal s'envole de 6 300% en Bourse bien qu'elle n'ait rien à voir avec le concurrent de WhatsApp