Publicité
Marchés français ouverture 7 h 59 min
  • Dow Jones

    36 117,38
    +62,95 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    14 339,99
    +193,28 (+1,37 %)
     
  • Nikkei 225

    32 858,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0793
    +0,0024 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    16 345,89
    -117,37 (-0,71 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 123,34
    -441,14 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    896,71
    +3,99 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 585,59
    +36,25 (+0,80 %)
     

44 500 nouveaux avions seront livrés au cours des deux prochaines décennies, pour une valeur de 2,9 trillions USD

  • Les estimations de livraisons mondiales d’avions devraient répondre à la croissance annuelle prévue du trafic de passagers de 3,6 %, avec un remplacement des modèles vieillissants et inefficients actuellement en service

  • Les jets monocouloirs devraient représenter 70 % des livraisons d’avions à passagers jusqu’en 2041

  • La flotte commerciale chinoise devrait croître de 4,5 %, le taux annuel le plus élevé, atteignant 19 % des livraisons mondiales

  • 88 % de l'actuelle flotte commerciale sera retiré du service d’ici 2041

  • Plus de 3 650 cargos devraient être livrés au cours des 20 prochaines années

LONDRES, January 24, 2023--(BUSINESS WIRE)--La nouvelle étude Cirium Fleet Forecast révèle une demande d’environ 44 500 nouveaux avions dans le monde au cours des deux prochaines décennies, pour une valeur de 2,9 trillions USD.

Les prévisions publiées par Ascend by Cirium, la branche conseil de la société d’analyse aéronautique Cirium, sont une perspective indépendante du marché mondial du transport aérien de passagers et de fret sur les 20 prochaines années.

Elle réaffirme une projection encourageante à long terme pour le secteur de l’aviation et sa reprise après la pandémie de Covid-19, prédisant que les livraisons d’avions sur 20 ans seront inférieures de 1 % à celles prévues il y a un an.

Cette prévision intervient malgré l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les restrictions de voyage en Chine et la hausse des coûts de l’énergie, tous devenus des facteurs influents en 2022.

La reprise de l’industrie de l’aviation après la crise de la Covid-19 au début de l’année 2020 a progressé de manière significative, mais présente toutefois des disparités régionales. L’activité mondiale de l’aviation devrait atteindre les niveaux de 2019 en octobre.

Rob Morris, responsable mondial de l'activité de conseil d'Ascend by Cirium, déclare : « Les nouvelles prévisions Cirium Fleet Forecast montrent des perspectives positives à long terme pour l’aviation. L’industrie subit des changements structurels, mais reste sur la bonne voie pour retrouver les trajectoires de croissance traditionnelles d’ici 2025. »

« La flotte commerciale mondiale devra augmenter d’environ 22 000 avions pour desservir le trafic de passagers, qui devrait augmenter de 3,6 % par an pour atteindre 47 700 avions d’ici la fin de 2041. »

« Ces nouveaux avions seront nécessaires pour répondre à la demande de transport aérien, mais aussi pour remplacer des modèles moins efficaces et plus anciens. »

L’Asie représentera plus de 40 % des nouvelles livraisons

L’Asie-Pacifique reste la région de croissance clé pour les nouvelles livraisons, portée par la Chine. Le pays devrait avoir le taux de croissance annuel du trafic de passagers le plus élevé, dépassant les 6 %, et représenter 19 % des livraisons en 2041, devant tous les autres pays de l’Asie-Pacifique, avec une part combinée de 22 %.

Les compagnies aériennes nord-américaines et européennes devraient représenter respectivement 21 % et 17 % des livraisons. Les compagnies aériennes du Moyen-Orient constitueront 7 % des livraisons, soit 14 % en valeur en raison du riche mélange de livraisons de bicouloirs de plus grande valeur.

Selon les prévisions, la capacité et le trafic russes devraient diminuer à court terme. Combiné à la cessation complète de l’activité de l’aviation civile ukrainienne, le trafic Russie/CEI devrait alors se stabiliser à 70 % des niveaux de 2019 en 2024.

La demande de monocouloirs stimulera la croissance des flottes

Fin novembre 2022, la flotte de monocouloirs se situait à moins de 2 % des niveaux de 2019, mais le nombre d’avions bicouloirs était toujours en baisse de 20 %. La flotte de monocouloirs augmentera plus rapidement de 3,7 % par an, contre 3,2 % pour les bicouloirs, alors que la reprise du trafic long-courrier reste à la traîne. La flotte d’avions régionaux augmentera plus modestement, de 1,1 % par an, la flotte de turbopropulseurs devant croître à un rythme plus rapide dans le secteur régional.

La croissance prévue du trafic à long terme exigera que la flotte commerciale mondiale augmente d’environ 22 000 avions, ce qui équivaut à un taux de croissance annuel de 3,1 %, portant l’inventaire à quelque 47 700 avions à la fin de 2041.

La flotte commerciale en service ne devrait pas revenir aux niveaux de 2019 avant la mi-2023, perdant ainsi jusqu’à quatre ans de croissance « normale ».

Airbus et Boeing resteront les deux plus grands OEM d’avions commerciaux, fournissant à eux deux environ 80 % des avions et 88 % en valeur jusqu’en 2041. Cependant, il existe une demande de 360 milliards USD pour d’autres OEM ou de nouveaux programmes.

Les pressions pour remplacer les types plus anciens et moins efficaces augmenteront

Près de 88 % de la flotte commerciale actuelle devrait être retirée du service de passagers au cours des 20 prochaines années. Les cargos ont une durée de vie économique plus longue, de sorte qu’environ 70 % de la flotte actuelle sera retirée d’ici 2041.

Dans l’ensemble, il y aura quelque 19 000 retraits de la flotte commerciale de fin 2021, plus 2 500 autres avions quittant la flotte commerciale dans le cadre de leur conversion en avions de fret.

Au fur et à mesure que la pression pour passer à des avions plus respectueux de l’environnement augmente, le remplacement de types moins efficaces d’ancienne génération sera un élément de plus en plus important de la planification de la flotte. La crise de la Covid-19 a vu des avions relativement jeunes être progressivement retirés, tandis que ceux plus anciens restent entreposés jusqu’à démolition.

Le boom des cargos se poursuit, mais pourrait ne pas durer

La capacité de fret (tonne-kilomètre disponible ou ATK) devrait croître annuellement à 3,0 % et le trafic de fret (FTK) à 3,7 %, par rapport à 2019. Les prévisions anticipent la livraison de quelque 3 560 avions de fret au cours des 20 prochaines années, dont 1 060 nouvelles constructions (30 %), pour une valeur de 130 milliards USD, et 2 480 conversions d’avions commerciaux (70 %).

Il s’agit d’un volume et d’un profil similaires à ceux anticipés dans les prévisions précédentes, reflétant l’essor continu à court terme des conversions provoqué par la dynamique du marché du fret aérien liée à la pandémie de Covid-19, y compris une baisse à court terme de la capacité en passagers, la croissance du commerce électronique et l’augmentation de la disponibilité des matières premières. Bien que l'actuel boom de conversion pourrait ne pas durer, il permet le remplacement d’avions plus anciens et moins efficients.

Pour télécharger un résumé du Cirium Fleet Forecast, [cliquez ici]

À propos de Cirium

Cirium rassemble des données et des analyses puissantes pour faire avancer le monde. L'entreprise fournit des informations basées sur des décennies d'expérience dans le secteur, qui permettent aux agences de voyage, aux constructeurs aéronautiques, aux aéroports, aux compagnies aériennes et aux institutions financières, entre autres, de prendre des décisions logiques et éclairées façonnant l'avenir des voyages, qui augmentent les revenus et améliorent l'expérience clients. Cirium fait partie de RELX, un fournisseur mondial d'outils d'analyse et de décision fondés sur l'information auprès des professionnels et des entreprises. Les actions de RELX PLC sont négociées sur les bourses de Londres, d'Amsterdam et de New York sous les symboles suivants : Londres : REL ; Amsterdam : REN ; New York : RELX.

Suivez l'actualité de Cirium sur LinkedIn et Twitter ou visitez www.cirium.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20230124005197/fr/

Contacts

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
L'équipe des relations médias de Cirium à l'adresse media@cirium.com
PC Agency à l'adresse cirium@pc.agency