Marchés français ouverture 6 h 57 min
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 883,26
    -144,58 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0343
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    16 281,25
    +526,76 (+3,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,98
    +12,26 (+3,15 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     

400 pièces d'arts décoratifs de Didier Ludot et Félix Farrington aux enchères

La vente aux enchères organisée par Artcurial, le 17 novembre prochain, dévoilera une autre facette de l'antiquaire haute couture Didier Ludot et de son compagnon Félix Farrington.

Les amateurs de luxe vintage connaissent bien sa boutique installées à côté des jardins du Palais-Royal, à Paris, qui abrite une fabuleuse sélection de vêtements et accessoires. Mais la vente organisée par Artcurial, le 17 novembre prochain, dévoilera une autre facette de Didier Ludot, qui, avec son compagnon Félix Farrington, collectionne les arts décoratifs depuis quelques décennies. "Nous présentons environ 400 lots, avec des estimations débutant autour de 200 à 300 euros, détaille le commissaire-priseur, Stéphane Aubert. C'est un ensemble à la fois classique et éclectique, très coloré. Ils ont su acheter en dehors des modes, comme ce Rhinocéros bleu de Lalanne, acquis bien avant l'explosion de la cote (estimé actuellement entre 30.000 et 50.000 euros)." Cette pièce était installée à côté d'une colonne polychrome par Guy de Rougemont, en terre cuite patinée, estimée de 6.000 à 8.000 euros.

Dessins de mode

Parmi d’autres souvenirs, une partie du service de mariage du duc et de la duchesse de Windsor (1.000 à 2.000 euros), un portrait du Baron Alexis de Rédé par Mac Avoy provenant de l’Hôtel Lambert (400 à 600 euros) ou encore un bonheur du jour ayant appartenu à Madeleine Castaing (600 à 800 euros). A noter également, un portrait de la reine Marie-Antoinette par Gautier-Dagoty (8.000 à 12.000 euros) doté d'un cadre doré, ou, en écho à la passion de Didier Ludot pour la mode, un dessin d'Yves Saint Laurent, "Look Gitane", estimé de 3.000 à 5.000 euros. "Nous avons intitulé cette vente “De Meissen à Memphis”, car leur appartement mêlait des porcelaines du XVIIIe siècle, passion de Félix Farrington, et des pièces contemporaines, dont des productions d'Ettore Sottsass", explique Stéphane Aubert. L'exposition à l'hôtel Marcel-Dassault, en bas des Champs-Elysées, promet d'être spectaculaire, Artcurial misant sur cet espace pour recréer l'intérieur des deux collectionneurs avant la vente.

(photos: Artcurial)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi