La bourse ferme dans 1 h 5 min
  • CAC 40

    6 691,49
    +21,64 (+0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 166,62
    -0,21 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 596,27
    +138,96 (+0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1654
    +0,0016 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 778,50
    +8,00 (+0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    56 629,06
    +2 719,54 (+5,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 530,45
    +49,64 (+3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,23
    -0,73 (-0,88 %)
     
  • DAX

    15 496,11
    -19,72 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,88
    -8,65 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    15 161,22
    +32,13 (+0,21 %)
     
  • S&P 500

    4 536,83
    +17,20 (+0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3797
    +0,0004 (+0,03 %)
     

40 ans du TGV : "Depuis 1981, nous avons transporté 3 milliards de passagers"

·2 min de lecture

Avec 3 milliards de passagers transportés depuis 1981, la grande vitesse a été un succès économique. Alors que la crise sanitaire s’estompe, Jean-Pierre Farandou, le P-DG de la SNCF, se confie à Match.

Jean-Pierre Farandou se souvient de la fierté de ces mécanos, ces «pionniers», comme il les appelle, qui l’avaient emmené, en 1981, dans leur cabine de conduite de la motrice orange du TGV. Le jeune ingénieur des Mines venait alors d’être embauché à la SNCF. En février de cette même année, la «16» –ainsi surnommée d’après son rang de fabrication par Alstom– avait battu le premier record du monde en atteignant 380 kilomètres à l’heure. C’est encore elle qui, en septembre, avait accueilli François Mitterrand pour l’inauguration du premier tronçon à grande vitesse entre Saint-Florentin dans l’Yonne et Sathonay près de Lyon.

40 ans de TGV en vidéo

Au Technicentre de Villeneuve Saint-Georges, où elle est préparée, la «16» est l’objet de toutes les attentions. Là aussi, les cheminots évoquent leur immense fierté, leur attachement au TGV, leur soulagement après que la «16» a été épargnée par la mise au rebut. Elle s’apprête à rouler vers la gare de Lyon pour fêter son 40e anniversaire, en présence du chef de l’Etat, le 17 septembre. La célébration ne balaie pas pour autant les tensions sociales qui subsistent plus d’un an après la disparition du statut de cheminot. À l’entrée du site de maintenance, à l’occasion de la venue de Jean-Pierre Farandou, P-DG depuis presque deux ans, Sud-Rail tracte contre les réorganisations, le gel des salaires ou la baisse des effectifs. Un autre sujet a suscité l’inquiétude ces derniers jours. Le ministre chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait dit vouloir discuter de la gratuité des billets de train pour les cheminots et leur famille. Mais le patron du rail assure que ces facilités de circulation seront maintenues pour ceux qui restent dans l’entreprise.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles