La bourse est fermée

4 cas pratiques pour vous aider à recadrer (subtilement) votre chef

Délicat de remettre en question son N+1 quand il vous oppose un refus catégorique. Même s’il est plutôt ouvert d’esprit, certains de ses "non" sont liés à des traits de caractère profondément enracinés qui n’encouragent pas à négocier. Alors comment les transformer en "oui" ? "Il faut le prendre tel qu’il est, le caresser dans le sens du poil, conseille Jean-Louis Muller, expert en management stratégique. Optez pour des techniques de coopération." Exit donc le chantage, les leçons de morale, la séduction, le fayotage ou la manipulation. Il est plus efficace d’entrer dans son monde pour le faire douter et le mettre face à ses propres valeurs éthiques. Observez bien le profil de votre N+1 et apprenez à en tirer parti.

Le psychorigide : contrez la règle par une autre règle

Mathilde, conseillère fiscaliste chez un éditeur de logiciels, s’était foulé la cheville et proposait à son chef de bosser chez elle quelque temps. Problème : sa société n’autorise pas le télétravail. Et pour son N+1 psychorigide, la règle, c’est la règle. Que faire ? Mathilde a trouvé l’astuce : s’appuyer sur un autre précepte maison, plus fondamental, qui veut que les projets soient menés à bien dans les meilleurs délais. Elle a donc avancé qu’en travaillant chez elle, elle atteindrait ses objectifs plus vite. Convaincu, son supérieur lui a accordé un jour de télétravail par semaine. "Mathilde a amené son chef à élargir sa base de réflexion, explique le coach François Enius. Un psychorigide est analytique. Avec lui, on ne discute pas la conclusion, mais les hypothèses de départ."

>> A lire aussi - Râleurs, divas, paranos... comment recadrer des collaborateurs difficiles

Faites-le donc douter de sa règle de base et placez-le face à un choix impliquant ses valeurs. Par exemple : "Jean, de la compta, est en télétravail… Alors pourquoi pas moi ?" D’une part, vous l’informez qu’un service voisin s’autorise des libertés avec le règlement. D’autre part, vous lui rappelez la valeur d’équité qu’il ne saurait

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : les banques prêtes à accorder un moratoire exceptionnel des remboursements aux particuliers
Votre patron continue de vous refuser le télétravail ? Racontez-nous
Chômage partiel ou technique : combien toucherez-vous exactement ?
Le CAC40 prend appui sur un soutien majeur, rebond en vue ? : le conseil Bourse du jour
Confinement : puis-je continuer à recevoir ma femme de ménage à la maison ?