La bourse ferme dans 2 h 6 min
  • CAC 40

    6 733,86
    +10,05 (+0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 127,89
    +9,94 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1898
    +0,0030 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 833,20
    +19,10 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    32 662,42
    +129,72 (+0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    952,33
    +8,89 (+0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,93
    -1,63 (-2,31 %)
     
  • DAX

    15 610,31
    +55,23 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 113,73
    +8,01 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3944
    +0,0029 (+0,21 %)
     

4,5 milliards d'euros de pertes en un an pour Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï

·1 min de lecture

C’est un chiffre colossal. "En raison des restrictions de vol et de voyage liées à la pandémie, la compagnie aérienne a enregistré une perte de 20,3 milliards de dirhams (plus de 4,5 milliards d'euros), après un bénéfice de 1,1 milliard de dirhams (près de 247 millions d'euros) l'année dernière", a déclaré Emirates dans un communiqué. La compagnie aérienne, qui comme les autres a été contrainte de suspendre temporairement ses activités au printemps 2020, a vu ses recettes chuter de 66% pour atteindre 6,9 milliards d'euros.

Au cours de l'année fiscale, qui se termine en mars, Emirates a transporté 6,6 millions de passagers, soit une baisse de 88% par rapport à la même période précédente, (de mars 2019 à mars 2020). Le groupe a été "durement touché par la baisse de la demande de voyages aériens internationaux, les pays ayant fermé leurs frontières et imposé des restrictions strictes aux voyageurs", a expliqué son président-directeur général, Cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, cité dans le communiqué. "Personne ne sait quand la pandémie sera terminée, mais nous savons que la reprise sera inégale", a-t-il déclaré.

Dans ce contexte, des licenciements ont frappé tous les secteurs du groupe "pour la première fois" de son histoire, les effectifs ayant été réduits de 31% pour atteindre 75.145 employés. Le groupe Emirates comprend Emirates Airlines et Dnata, sa branche des services aériens et aéroportuaires. A elle seule, Emirates Airlines a réduit de 32% son personnel, passé de 60,033 à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Suez-Veolia: la lettre des acteurs du dossier aux salariés
Airbus-Boeing : l'UE et les Etats-Unis annoncent la prolongation de la suspension des droits de douanes punitifs
Commerce en ligne : comment faire performer son E-Shop ?
EPR de Taishan : une grosse tuile pour EDF et la Chine
Après la crise, les très grandes ambitions de Lufthansa

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles