La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 561,66
    -245,36 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Plus de 360.000 emplois vacants au 2e trimestre

Julien Faure/Pôle emploi

Au deuxième trimestre 2022, la France comptait 362.800 emplois vacants, selon des données de la Direction des statistiques du ministère du Travail (Dares) publiées vendredi et illustrant les tensions de recrutement. Les emplois dits "vacants", ou "postes à pourvoir", sont définis comme "des postes libres, nouvellement créés ou inoccupés ou encore occupés et sur le point de se libérer, pour lesquels des démarches actives sont entreprises pour trouver le candidat convenable".

Le nombre de 362.800 emplois vacants au 2e trimestre 2022 est stable par rapport au trimestre précédent, indique la Dares. Mais il augmente "très fortement" par rapport à la situation prévalant avant la crise sanitaire: "+72% par rapport au 4e trimestre 2019". La hausse est généralisée à tous les secteurs: +99% dans l'industrie, +76% dans le tertiaire non marchand, +66% dans le tertiaire marchand et +54% dans la construction. Le taux d'emploi vacant dans les entreprises de 10 salariés ou plus du privé, est de 2,41%. Au 4e trimestre 2019, ce taux était de 1,45%.

Cette annonce intervient alors que Pôle emploi travaille à la mise en place d'un plan pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre dans certains secteurs. Concrètement, l'agence envisagerait la mise en place d'un "vivier de candidats motivés et prêts à l'emploi ou susceptibles de l'être moyennant une action rapide d'adaptation".

Le gouvernement avait lancé à l'automne 2021 un plan de réduction des tensions de recrutement, passant notamment par le déblocage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Santé : les dépenses d'assurance maladie vont augmenter de plus de 3,5% en 2023
Prix de l'énergie : les 30 piscines fermées en début de mois vont rouvrir
VTC : un trafic de cartes de chauffeurs à plus de 3 millions d’euros
Covid-19 : la 8e vague démarre, notre carte de France
"Les rois de l'arnaque" : Marco Mouly affirme avoir remboursé près de 87 millions d'euros