Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 855,19
    -535,75 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 401,43
    -16,44 (-1,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

«32 milliards» pour la santé : des syndicats dénoncent le «coup de com» trompeur de Gabriel Attal

famveldman/Adobe Stock

En déplacement au CHU de Dijon samedi, le Premier ministre Gabriel Attal a qualifié l'hôpital de «trésor national» et a chiffré devant la presse à «32 milliards d'euros supplémentaires» sur les «cinq ans à venir (...) l'investissement» prévu dans le système de soins. Matignon a ensuite rapidement précisé les choses : ces 32 milliards correspondent à la «hausse du budget de la branche maladie qui a été adoptée dans la dernière loi de financement de la sécurité sociale». En clair, le chiffre ne correspond pas à une annonce nouvelle, mais juste un rappel de l'évolution des dépenses de santé (Objectif national de dépenses d'assurance maladie, comprenant l'hôpital mais aussi la médecine de ville), telle que prévue par la loi de programmation de finances publiques.

Plusieurs syndicats ont dénoncé l'impression laissée par les propos de Gabriel Attal. «Il n'y a aucune nouveauté (...) et il est d’ores et déjà admis que cette hausse programmée du budget de la santé sera insuffisante, la hausse naturelle des dépenses de santé étant supérieure», critique lundi dans un communiqué le syndicat d'anesthésistes SNPHAR-E. La Fédération Force ouvrière services publics de la santé appelle elle aussi dans un communiqué à se «méfier des coups de communication».

«32 milliards : cherchez l'erreur ou la tromperie», écrit FO, rappelant que le gouvernement prévoyait plutôt dans son budget de «faire des économies» par rapport à la croissance naturelle des dépenses de santé. Devant les caméras, «Gabriel Attal (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Baisse de la natalité : comment la relancer pour financer notre modèle social ?
Emmanuel Macron fait-il gagner de l’argent à TF1 et BFMTV quand il passe à la télé ?
Cyclone Belal à La Réunion : qu’est-ce que l’alerte violette ?
Forum de Davos : les 7 chiffres fous de ce grand rendez-vous économique mondial
Île-de-France : les droits de mutation plombent le budget, les départements préfèrent emprunter