La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 466,78
    +255,73 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Voici 31 photos qui montrent comment Air Force One a changé au fil des années

·1 min de lecture

Tout avion transportant un président américain est appelé Air Force One. Le premier avion spécifiquement conçu pour un président américain a été livré en 1962, un Boeing 707-320 Intercontinental — la version la plus communément livrée de l'époque, selon son constructeur Boeing. C'est Jacqueline Kennedy qui en a d'ailleurs choisi les couleurs. Un deuxième avion fut livré en 1972. La flotte a été remplacée en 1990 par deux 747-200 et ces deux avions seront à leur tour remplacés par des 747-8 — le programme ayant pris du retard, ils ne pourraient être disponible qu'à partir de fin 2024-début 2025.

Ce "bureau ovale volant" dispose de tous les éléments nécessaires à la fois pour transporter le président en tout sécurité, mais également pour lui permettre de poursuivre ses missions en cas de crise. Protection renforcée, salle d'opération, zones de repos et de travail... et même possibilité de ravitailler l'avion en vol, lui conférant une autonomie décuplée. Voici comment on évolué les avions présidentiels depuis les années 1960.

À lire aussi — Les futurs avions Air Force One accusent un nouveau retard

Le Boeing 707 Stratoliner d'Eisenhower, surnommé "Queenie", comportait une section pour les télécommunications, de la place pour 40 passagers, un espace de conférence et une cabine.

Le Boeing 707 comprenait un salon, une chambre à coucher, une salle de bain et une cuisine.

Le design de l'avion comportait un drapeau américain sur la queue et les sceaux présidentiels sur le nez.

C'est la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Protonmail a fourni des informations à la police française menant à l'arrestation d'activistes pour le climat
L'Institut Pasteur cherche des patients pour tester un suppositoire contre le Covid-19
Comment le premier touriste spatial de SpaceX a choisi ceux qui vont l'accompagner à bord de la fusée
La promotion de cryptomonnaies par des célébrités comme Kim Kardashian inquiète les régulateurs
Des clients de Starlink se plaignent de ne pas pouvoir joindre la société internet d'Elon Musk

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles