La bourse ferme dans 2 h 38 min
  • CAC 40

    6 667,25
    -20,54 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 927,94
    -11,25 (-0,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0539
    +0,0070 (+0,66 %)
     
  • Gold future

    1 790,90
    +8,50 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    16 001,11
    -271,77 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,55
    -6,25 (-1,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,80
    +0,55 (+0,74 %)
     
  • DAX

    14 299,06
    -44,13 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    7 527,98
    +6,59 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2203
    +0,0070 (+0,58 %)
     

30 finalistes annoncés pour le Prix Zayed pour la Durabilité 2023

  • Les 10 lauréats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix en janvier 2023 dans les catégories de la santé, de l'alimentation, de l'énergie, de l'eau et des écoles secondaires à travers le monde

  • Le prix a enregistré 4 538 candidatures provenant de 152 pays, soit une augmentation de 13% par rapport au cycle précédent

Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis, November 05, 2022--(BUSINESS WIRE)--Le Prix Zayed pour la Durabilité, le prix pionnier des Émirats Arabes Unis pour la récompense de l'excellence en matière de développement durable, a tenu la réunion de son jury pour élire les lauréats du cycle 2023 actuel. Les lauréats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix qui se déroulera pendant la Semaine de la durabilité d'Abou Dhabi, en janvier prochain.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20221104005338/fr/

Images of the 2023 Zayed Sustainability Prize Jury (Photo: AETOSWire)

Au total, 30 finalistes ont été confirmés et sont actuellement en compétition pour 10 prix, dans les cinq catégories suivantes : santé, alimentation, énergie, eau et écoles secondaires à travers le monde. Cette année, le prix a reçu un nombre remarquable de 4 538 candidatures, soit une augmentation de 13% par rapport au cycle précédent, et a attiré des candidatures de 152 pays.

Le jury du prix, composé d'anciens chefs d'État, de ministres et de personnalités du monde des affaires aux EAU, s'est réuni à Abou Dhabi en octobre pour examiner les candidatures retenues par le comité de sélection du prix.

Concernant l'annonce des finalistes, S.E. Dr Sultan bin Ahmed Al Jaber, ministre de l'Industrie et des Technologies avancées des Émirats Arabes Unis et directeur général du prix, a souligné que le défunt Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan a inculqué un engagement aux Émirats arabes unis en faveur d'un développement durable et humanitaire inclusif, et le Prix Zayed pour la Durabilité continue d'honorer son héritage en rendant cet engagement un fait concret. Au cours des 14 dernières années, le Prix a accéléré le déploiement de solutions pratiques mais durables qui ont positivement transformé la vie de plus de 370 millions de personnes ».

« Le Prix Zayed pour la Durabilité a joué un rôle important pour soutenir la vision des Émirats arabes unis qui consiste à mener une action climatique inclusive. Le prix continuera de renforcer le palmarès des Émirats arabes unis en matière de soutien à l'innovation durable à travers le monde et le progrès réalisé pour autonomiser les entités et les écoles qui contribuent au développement mondial », a-t-il ajouté.

De nombreux finalistes durant cette année ont proposé des solutions durables à un large éventail de problèmes environnementaux, rendant les membres de la communauté locale capables de libérer leur potentiel entrepreneurial. Bon nombre de ces solutions tirent parti des technologies de nouvelle génération telles que l'Intelligence Artificielle et l'Internet des objets pour générer un impact.

Le Président du Jury et ancien président de la République d'Islande, S.E. Ólafur Ragnar Grímsson, a ajouté : « La diversité des innovations démontrée dans les candidatures de cette année, y compris les projets inspirants imaginés par les jeunes, reflètent la capacité continue du prix à faire ressortir des pionniers du développement durable du monde entier, tout en leur offrant une plateforme unique et un tremplin au changement transformationnel ».

Les finalistes de la catégorie « Santé » se sont concentrés sur la prestation de soins médicaux spécialisés aux communautés éloignées.

Les finalistes de la catégorie « Santé » sont :

  • Associação Expedicionários da Saúde (Brésil), une Organisation à but non lucratif (OBNL) qui fournit des soins médicaux et chirurgicaux spécialisés aux communautés indigènes géographiquement isolées en Amazonie grâce à son complexe hospitalier mobile.

  • Centre Helmholtz pour la recherche sur les infections (Allemagne), une OBNL qui a développé le système d'analyse de la surveillance et de la gestion de la réponse aux épidémies, et une plateforme numérique open source pour la détection précoce des épidémies et la gestion du contrôle des épidémies.

  • Ory Laboratory (Japon), une PME qui a développé le robot OriHime, conçu pour les personnes handicapées afin de réduire l'isolement social et leur donner l'opportunité de travailler et de se connecter avec la société.

Les finalistes de la catégorie « Alimentation » se sont concentrés sur la transformation des petits agriculteurs en entrepreneurs en améliorant la productivité agricole, soit par l'intermédiaire des modèles d'affaires innovants, soit par des technologies de pointe.

Les finalistes de la catégorie « Alimentation » sont :

  • Nuru International (États-Unis), un OBNL qui aide les agriculteurs africains à passer d'une agriculture de subsistance à une agro-industrie coopérative détenue et dirigée par des agriculteurs, en adaptant leurs activités de développement des capacités aux efforts existants déployés par les agences gouvernementales et en s'adaptant au contexte local.

  • Sanergy (Kenya), une PME qui lutte contre les problèmes de prix élevés des intrants agricoles, de la faible disponibilité des approvisionnements et de la baisse de fertilité des sols, auxquels sont confrontés les agriculteurs d'Afrique subsaharienne, et ce en fabriquant des engrais organiques et des protéines d'insectes à partir de divers flux de déchets.

  • Ynsect (France), une PME qui produit des protéines d'insectes et des engrais naturels à base d'insectes, et établit la première usine d'insectes de son genre en Europe équipée d'une agriculture verticale innovante et d'une installation de bioraffinage intégrée.

Les finalistes de la catégorie « Énergie » se sont concentrés sur l'extension de l'accès des communautés vulnérables à l'énergie propre tout en introduisant de nouveaux modèles d'affaires qui promeuvent un secteur de l'énergie propre inclusif non sexiste et génèrent des opportunités socio-économiques.

Les finalistes de la catégorie « Énergie » sont :

  • Green Girls Organization (Cameroun), une OBNL qui utilise des algorithmes brevetés pour identifier les zones où les femmes et les filles peuvent bénéficier d'un accès à l'énergie, puis déploie des systèmes solaires photovoltaïques et de biogaz décentralisés dans des zones identifiées pour l'éclairage et la cuisson propre.

  • NeuroTech (Jordanie), une PME qui a développé des algorithmes basés sur l'Intelligence Artificielle et un système de transaction basé sur la blockchain pour fournir aux camps de réfugiés un accès fiable à l'énergie.

  • Solarkiosk Solutions à responsabilité limitée (Allemagne), une PME qui a développé le "E-HUBB" et le Centre de marché solaire connecté "THE PULSE" pour permettre aux agriculteurs locaux et aux micro-entreprises d'utiliser de l'énergie renouvelable à des fins productives.

Les finalistes de la catégorie « Eau » se sont concentrés sur la fourniture de solutions abordables pour rendre l'eau potable et l'assainissement plus accessibles aux communautés du dernier kilomètre.

Les finalistes de la catégorie « Eau » sont :

  • HELIOZ – WADI (Australie), une PME qui déploie un dispositif solaire qui informe les gens quand l'eau est potable – une méthode qui réduit les émissions de CO2 et la pollution de l'air intérieur.

  • LEDARS (Bangladesh), un OBNL qui intègre des modèles de gestion des ressources en eau pour résoudre les problèmes de pénurie d'eau dans les zones sujettes aux catastrophes où l'eau devient inutilisable en raison de la salinité et des inondations.

  • Seisui Industries Inc. (Japon), une PME qui a développé une station d'épuration mobile qui peut être personnalisée selon les besoins et déployée quand et où elle est nécessaire.

Les finalistes des écoles secondaires à travers le monde ont présenté des solutions de développement durable basées sur des projets et dirigées par des étudiants, les finalistes étant divisés en 6 régions. Les finalistes régionaux comprennent :

Les Amériques : Centro Etnoeducativo Integral Rural Nuestra Señora del Carmen (Colombie), Escuela Técnica Nro.3 Maria Sanchez de Thompson (Argentine) et Fundacion Bios Terrae - ICAM Ubate (Colombie).

Europe et Asie centrale : ES Kreativno pero (Serbie), Northfleet Technology College (Royaume-Uni) et Romain-Rolland Gymnasium (Allemagne).

Moyen-Orient et Afrique du Nord : Gifted Students School (Irak), JSS Private School (EAU) et Obour STEM School (Égypte).

Afrique subsaharienne : Cheshire High School (Nigéria), Mary Mount Secondary School (Kenya) et UWC East Africa - Arusha Campus (Tanzanie).

Asie du Sud: Dhaka Residential Model College (Bangladesh), Kopila Valley School (Népal) et Obhizatrik School (Bangladesh).

Asie de l'Est et Pacifique : Bohol Wisdom School (Philippines), Kamil Muslim College (Fidji) et Sangam Sadhu Kuppuswamy Memorial College (Fidji).

Dans les catégories « Santé », « Alimentation », « Énergie » et « Eau », chaque lauréat reçoit 600 000 dollars US. La catégorie écoles secondaires à travers le monde compte six lauréats, représentant six régions du monde, chacun recevant jusqu’à 100 000 dollars US. Depuis son lancement en 2008, le prix annuel de 3 millions de dollars américains a, directement et indirectement, transformé la vie de plus de 370 millions de personnes dans 150 pays. Aujourd’hui, le prix reste un catalyseur visant à résoudre les problèmes les plus urgents de la planète, puisqu’il continue à avoir un impact à long terme sur diverses communautés dans le monde.

A propos du Prix Zayed pour la Durabilité

Le Prix Zayed pour la Durabilité est le prix mondial pionnier en matière de développement durable aux Émirats arabes unis et un hommage à l'héritage du défunt père fondateur des Émirats arabes unis, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan. Créé en 2008, le Prix Zayed pour la Durabilité vise à stimuler le développement durable et l'action humanitaire en reconnaissant et en récompensant les petites et moyennes entreprises, les organisations à but non lucratif et les écoles secondaires qui proposent des solutions percutantes, innovantes et inspirantes dans les catégories Santé, Alimentation, Énergie, Eau et Écoles secondaires à travers le monde.

Grâce à ses 96 lauréats, le prix a influencé positivement la vie de 370 millions de personnes dans le monde.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

*Source: AETOSWire

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221104005338/fr/

Contacts

Reem Diab
Reem.Diab@bcw-global.com