Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 824,81
    +25,84 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    15 754,63
    -110,62 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0673
    +0,0052 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 928,62
    -873,92 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 036,97
    -14,44 (-0,29 %)
     

Plus de 30 000 euros envolés, 400 colis détournés… une arnaque au colis a été démantelée

Plus de 30 000 euros envolés, 400 colis détournés… une arnaque au colis a été démantelée

Une redoutable arnaque aux colis vient d’être démantelée. Trois suspects ont été arrêtés fin mars dans l’Essonne et seront jugés en mai pour avoir escroqué La Poste et des sites de commerce en ligne en bénéficiant de remboursements de colis déclarés faussement perdus, rapporte le journal Le Parisien, ce mercredi 3 avril. En moins de deux mois, plus de 400 colis auraient ainsi été détournés, soit des pertes estimées à plus de 30 000 euros pour La Poste. Le manque à gagner pour les boutiques en ligne n'est, lui, pour l'heure, pas connu.

La police a pu déjouer cette vaste fraude à partir d’une série de vols de scanneurs de codes-barres. Le 26 mars 2024, un fonctionnaire de La Poste dépose, en effet, une plainte au commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois pour le vol de plusieurs appareils de ce type, qui permettent aux agents de «flasher» le code-barres des courriers et des colis. Au total, huit scanneurs ont été volés entre février et mars, notamment à Wissous, Évry-Courcouronnes ou encore Chevilly-Larue, dans le Val-de-Marne, précise le quotidien.

Et c’est donc à partir de ces fameux appareils que les malfrats ont mis en place leur magouille. Pour cela, ils commandaient un colis sur un site de commerce en ligne, puis, lorsqu’ils recevaient l’article acheté, ils flashaient son code-barres… mais pour le déclarer «perdu», comme le permet la procédure. La Poste était donc tenue de rembourser les frais de livraison à l’expéditeur à la suite de la «perte» du colis, qui lui, en plus de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déserts médicaux : après les médecins, les pharmacies en voie de disparition ?
Comment éviter que les assureurs désertent les zones à risque ? Vers une épidémie de rougeole lors des JO ? Le Flash éco du jour
«Pass rail» : le gouvernement obtient un accord in extrémis des présidents de région
Colis, placement, crédit immobilier… vous avez été victime d’arnaque ? Racontez-nous !
Jean-Marie Le Pen sous «mandat de protection future» : que signifie cette forme de tutelle allégée ?