La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 867,21
    +197,34 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Plus de 3 millions de smartphones touchés par ce virus !

Même si Google renforce la protection de son Play Store, les pirates parviennent encore à y publier des applications vérolées. C’est ce qu’a découvert Evina. Cette entreprise spécialisée dans la cybersécurité a ainsi identifié le malware Autolycos dans au moins huit applications Android. Cela peut paraître peu, mais cela représente quelque trois millions de téléchargements, et potentiellement autant de smartphones infectés !

Pour savoir si votre smartphone est contaminé, Evina dresse la liste des huit applications touchées par ce virus : Vlog Star Video Editor  ; Creative 3D Launcher ; Caméra Wow Beauty ; Clavier Gif Emoji ; Caméra Freeglow ; Coco Camera ; Funny Camera ;  Razer Keyboard & Theme. Si vous aviez installé ces applications, il faut immédiatement les désinstaller, puis passer un coup d’antivirus pour éliminer toute trace du malware.

Téléchargée plus de 500.000 fois, Funny Camera cache un dangereux virus © Evina, Google Play
Téléchargée plus de 500.000 fois, Funny Camera cache un dangereux virus © Evina, Google Play

Le malware lit vos SMS

Du côté de Google, on a immédiatement supprimé les huit applications, et plus personne ne peut donc les installer. Ce qui est dommageable, c’est que ce même expert avait déjà prévenu Google de la présence du malware en 2021, et il aura donc fallu attendre une deuxième alerte pour que les applications soient supprimées.

Quant au malware en lui-même, que fait-il ? D’abord, il s’installe en arrière-plan, et il est capable de lancer des adresses Internet dans un navigateur distant. Ce qui le rend quasi invisible pour l’utilisateur, et lui permet de lancer des liens vérolés. Par ailleurs, lors de l’installation, les huit applications demandaient l'autorisation d’accéder aux messages SMS lors de l'installation sur le smartphone. Ce qui permettait ensuite au malware d’accéder aux SMS des personnes…

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles