La bourse ferme dans 1 h 49 min
  • CAC 40

    6 735,88
    -18,09 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 970,53
    -13,97 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    34 130,93
    -264,08 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0487
    -0,0042 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 797,70
    -17,50 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    16 151,77
    -250,85 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,79
    +0,37 (+0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,60
    +0,38 (+0,47 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 540,38
    -18,11 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 036,86
    -39,71 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2216
    -0,0040 (-0,33 %)
     

Avec 3 millions de passagers, les Ouigo de la SNCF cartonnent en Espagne

Ouigo

Avec 3 millions de passagers et 97% de taux de remplissage, les TGV low cost Ouigo de la SNCF cartonnent en Espagne, le nouvel eldorado du chemin de fer. La compagnie tricolore continue sa conquête avec cinq allers-retours vers Valence à partir du 7 octobre.

Plus de deux millions de billets à 9 euros pour voyager en Ouigo entre le 11 décembre 2022 jusqu’au 11 juin 2023 entre Madrid et Valence: la filiale low cost de la SNCF met un coup d’accélérateur en Espagne où la concurrence s’accentue. Après le lancement en mai 2021 de la ligne Madrid-Barcelone, la compagnie publique française étend comme prévu son périmètre en inaugurant ce 6 octobre une seconde liaison entre la capitale madrilène et Valence. "Depuis notre arrivée en Espagne, nous avons doublé notre offre, à raison de 100.000 places disponibles par semaine, se réjouit Hélène Valenzuela, à la tête de la filiale ibérique de la compagnie publique française. Nous venons de franchir la barre des 3 millions de passagers transportés, avec un taux moyen de remplissage de 97%, preuve du fort engouement des Espagnols pour la grande vitesse à petit prix".

Contrairement à la France, où la concurrence sur les lignes TGV peine à démarrer, avec seulement la présence de Trenitalia entre Paris, Lyon et Milan, nos voisins mettent les bouchées doubles pour combler leur retard en matière de développement ferroviaire. Le pays a beau avoir le second réseau ferré mondial en termes de kilomètres de lignes, c’est encore la voiture et l’autocar qui l’emportent largement en matière de moyens de transports.

Bientôt une troisième compagnie low cost entre Madrid et Barcelone

Cela pourrait changer. Après l'arrivée de Ouigo Espagne, puis d'Avlo, la version low cost de la compagnie nationale Renfe, c’est au tour du transporteur italien Trenitalia, allié à la compagnie aérienne espagnole Air Nostrum, de débarquer en terre ibérique. Ses TGV low cost Iryo rouleront à partir du 25 novembre entre Madrid et Barcelone, puis le 16 décembre entre Madrid et Valence, entre Séville, Malaga et Cordoba au premier trimestre 2023 et Alicante-Albacete, l’été prochain. Des destinations qui sont également dans le pipeline de Ouigo d’ici à la fin 2023.

"L’Espagne, c’est le nouvel eldorado des opérateurs ferrovia[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi