Publicité
La bourse ferme dans 1 min
  • CAC 40

    7 932,66
    +5,23 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,83
    +17,06 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 004,84
    +8,45 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0826
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    2 082,90
    +28,20 (+1,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 911,67
    -631,81 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,55
    +2,29 (+2,93 %)
     
  • DAX

    17 743,19
    +65,00 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 687,44
    +57,42 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    16 199,34
    +107,42 (+0,67 %)
     
  • S&P 500

    5 116,50
    +20,23 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2636
    +0,0010 (+0,08 %)
     

3 choses à retenir du défilé Dior Croisière au Mexique

Après Bombay le mois dernier, Dior s’envole pour Mexico à l’occasion de son défilé Croisière. Voici ce qu’il fallait retenir du show événement.

Un hommage à Frida Kahlo

Si l’on ne devait retenir qu’une seule icône mexicaine, ce serait sans doute Frida Kahlo. Féministe précurseur, l’artiste emblématique est l’inspiration majeure de la collection Croisière 2024 de la maison Dior. Papillons, perroquets, singes, oiseaux de paradis et fleurs colorées, omniprésents dans l’œuvre de la peintre, se griffent sur des robes à encolure carré, jupes plissées, ensembles légers, corsets et sautoirs. Une robe d’un rose profond, que l’on peut apercevoir dans l’un de ses autoportraits, prend vie sous les yeux des invités. Le lieu du défilé était, lui aussi, particulièrement symbolique, puisque c’est au Colegio de San Ildefonso que ce dernier a eu lieu. Située en plein cœur du centre historique de la ville, c’est dans ancienne école du XVIème siècle que Frida Kahlo a rencontré Diego Rivera, alors qu’elle n’avait que 18 ans.

Lire aussi : Le corset, l’histoire d’une mode controversée

Dior Resort PO S24 089
Dior Resort PO S24 089

La culture mexicaine à l’honneur

À chaque défilé Croisière, la maison française met un point d’honneur sur l’artisanat et la culture locale. Cet événement ne faisait pas exception à la règle. Groupe de Mariachis jouant de la musique traditionnelle, silhouettes parées de quezquemetl (des capes traditionnelles brodées et colorées), jupes travaillées dans le style d’une tunique traditionnelle huipil, tenues pensées dans les couleurs du Mexique alliant du rouge et vert… Les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi