Marchés français ouverture 8 h 35 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 025,46
    +474,56 (+1,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1618
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    25 409,75
    +78,75 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    53 144,68
    +163,95 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,53
    -21,11 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

3,5 millions de tests Covid encore réalisés chaque semaine, avant leur déremboursement mi-octobre

·1 min de lecture

De nombreux Français risquent de devoir mettre la main à la poche à partir de la mi-octobre. En baisse depuis plusieurs semaines, le nombre hebdomadaire de tests de dépistage du Covid-19 s'est stabilisé autour de 3,5 millions fin septembre en France, un niveau encore élevé à l'approche de leur déremboursement prévu le 15 octobre. Après le pic, les tests sont sur un plateau. Dopés par l'extension du pass sanitaire, ces examens (PCR et antigéniques) avaient atteint un niveau record de 5,7 millions par semaine mi-août.

La décrue qui a suivi, d'abord rapide, s'est ensuite ralentie, jusqu'à 3,6 millions la semaine du 20 septembre, puis un peu moins de 3,5 millions celle du 27 septembre, selon les chiffres publiés jeudi 7 octobre par le ministère de la Santé. Le rythme est ainsi revenu à son niveau de fin juillet, juste après les annonces d'Emmanuel Macron, sur le pass sanitaire mais aussi sur la fin de la gratuité des tests. Déjà payants pour les touristes étrangers, ceux-ci seront déremboursés à compter du 15 octobre pour les assurés français de plus de 18 ans qui ne pourront justifier ni d'une vaccination contre le Covid-19 ni d'une prescription médicale.

Selon le ministère de la Santé, près de 5,9 millions d'adultes n'ont encore reçu aucune dose de vaccin et devront donc régler de leur poche ces examens jusqu'alors entièrement pris en charge par l'Assurance maladie — à hauteur d'environ 44 euros pour un PCR en laboratoire, ou 25 euros pour un antigénique en pharmacie.

Une mesure (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les panneaux de direction vont-ils être supprimés à Paris ?
La Chine pourra mener une invasion à grande échelle de Taïwan "d'ici 2025" selon le ministre de la Défense de l'île
Amazon s'oppose à une augmentation de ses frais de port pour les livres en France
Incursion record de 56 avions chinois dans l'espace aérien taïwanais
Le régulateur européen donne son feu vert à une 3e dose du vaccin Pfizer contre le Covid-19

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles