La bourse est fermée

25 millions d'emplois en danger dans le transport aérien ?

C’est une nouvelle prédiction inquiétante de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Après avoir annoncé que la crise actuelle pourrait coûter 252 milliards de dollars au transport aérien, l’IATA assure que ce sont 25 millions d’emplois dans le monde qui sont menacés dans le même secteur, dont 2,7 millions au sein des compagnies aériennes. Plusieurs d’entre elles ont déjà lancé des appels à l’aide à leurs gouvernements respectifs, comme Air France. L’IATA souligne que près de 65,5 millions de personnes dépendent de l’industrie aéronautique à travers la planète et que 5,6 millions d’emplois sont directement menacés en Europe dans les mois à venir.

La zone Asie-Pacifique serait la plus impactée (11,2 millions d’emplois en danger), loin devant l’Amérique latine (2,9 millions), l’Amérique du Nord (2 millions), l’Afrique (2 millions) et le Moyen-Orient (0,9 million). “Les compagnies aériennes doivent être des entreprises viables afin de pouvoir mener la reprise lorsque la pandémie sera maîtrisée. Une bouée de sauvetage pour les compagnies aériennes est désormais essentielle”, a expliqué Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l'IATA. Alors que les déplacements en avion ont baissé de 70% dans le monde au deuxième trimestre, les compagnies aériennes vont devoir rembourser pour 35 milliards de dollars de billets en raison des vols annulés.

>> A lire aussi - Air France appelle la France et les Pays-Bas à l'aide

Pour le directeur général de l’IATA, il faudra éviter de répéter les erreurs commises après le 11 septembre 2001, “quand de nombreux nouveaux processus ont été introduits de manière non coordonnée". “Nous nous sommes retrouvés avec un fouillis de mesures que nous sommes toujours en train de régler aujourd'hui. Les 25 millions de personnes dont les emplois sont menacés par cette crise dépendront d'un redémarrage efficace de l'industrie”, a conclu Alexandre de Juniac.

>> A lire aussi - Vols annulés : les compagnies ne veulent pas

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ventes immobilières, crédits : ce qui se négocie en coulisse pour relancer les opérations
Dans les Vosges, il est interdit de s'arrêter pour discuter dans la rue
Une aide de 200 euros d'Action Logement pour certains salariés en difficulté ?
Le Tesla Model Y n'arrivera pas avant 2021 en Europe
Les Français moins exposés aux ondes qu'en 2018 malgré les compteurs Linky