Marchés français ouverture 6 h 30 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 652,62
    -494,89 (-1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    41 064,00
    -6 509,36 (-13,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,90
    -210,93 (-13,49 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

25 euros le faux test PCR : le petit trafic d'un couple des Yvelines

·1 min de lecture

Un couple de Congolais est soupçonné d'avoir mis en place ce trafic depuis le mois de mars via les réseaux sociaux pour des personnes souhaitant prendre l'avion.

C'est un médecin qui a découvert le pot-aux-roses. D'après une information du Parisien, un petit trafic de fausses attestations de tests PCR négatifs a été démantelé dans les Yvelines. À leur tête, un couple de jeunes Congolais, âgés de 23 et 26 ans, promettaient le fameux sésame pour tout voyageur souhaitant notamment prendre l'avion pour une destination lointaine. Un test PCR négatif de moins de 72 heures est en effet demandé avant d'embarquer. Ils sont soupçonnés d'avoir organisé ce petit trafic depuis le mois de mars sur internet depuis leur domicile de Plaisir. 

Selon une source proche de l'enquête citée par Le Parisien, un médecin a découvert les annonces sur le réseau social Snapchat, "ils y vendaient pour 25 euros des attestations de résultat négatif avec l'en-tête d'un laboratoire qui permettait de voyager en toute impunité", dévoile cette source. 

>> A lire aussi - EasyJet dénonce les tests PCR requis par le Royaume-Uni, “bien plus chers que le prix moyen d'un billet"

Un petit trafic qui était encore plus ou moins confidentiel pour le moment mais qui semblait attirer de nombreux clients puisque selon Le Parisien, le couple entreprenait de créer un site internet pour développer son "affaire". En retraçant leurs transactions, les enquêteurs sont finalement tombés sur un compte PayPal à leurs deux noms et sont parvenus à localiser le couple. L'homme et la femme, respectivement intérimaire et auxiliaire de vie dans un Ehpad, ont été interpellés sur les lieux de leur travail. (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Afrique : le Nigeria confronté à une inflation hors de contrôle
Pour bénéficier de congés, un couple taïwanais s'est marié quatre fois en un mois
Pourquoi le Japon a perdu le match de la vaccination contre le Covid-19
Brexit : les pêcheurs en colère, Paris exhorte l’UE à “accélérer” la mise en œuvre de l'accord avec le Royaume-Uni
Un cluster découvert dans une maison de retraite américaine malgré la vaccination des pensionnaires