Marchés français ouverture 3 h 59 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1956
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 765,73
    -27,41 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    52 629,71
    -341,89 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,79
    +11,84 (+0,86 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Pour ses 25 ans, le culte “Bevilacqua” de Christophe ressort dans une nouvelle version

Théo Dubreuil
·1 min de lecture
JOEL SAGET / AFP
JOEL SAGET / AFP

En 1996, Christophe, le dernier des Bevilacqua, se racontait ainsi aux Inrockuptibles : “je suis un bluesman qui ne fait pas de blues”. Ces mots, qui en valent mille pour capter la personnalité hors normes du beau bizarre de la chanson française, concernent Bevilacqua, son neuvième album paru cette même année et qui fête ses 25 ans en 2021. Après sa disparition le 16 avril 2020, la maison de disques BMG sortira donc, un an jour pour jour après le drame, une version remasterisée de ce Bevilacqua et augmentée de six remixes rares enregistrés entre 1996 et 1997.

Si fêter le quart de siècle d’un album semble être une raison suffisante à la ressortie de ce grand disque, le choix de Bevilacqua comme première étape pour commémorer la musique de Christophe semble être tout à fait adapté : un manifeste à l’exigence malade de son auteur, à ses obsessions musicales dévorantes, un disque tortueux et flamboyant qui cristallisait à la perfection le passé et l’avenir de la discographie du dernier des Bevilacqua.

Lire la suite sur lesinrocks.com