La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 133,22
    +2 065,39 (+6,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Plus de 22 000 candidats au poste de futur astronaute européen, dont beaucoup de Français

·1 min de lecture

Plus de 22 000 aspirants aux étoiles, dont un quart de femmes, sont candidats pour devenir l'un des rares futurs astronautes européens, presque trois fois plus que lors de la sélection de 2008, a annoncé mercredi l'Agence spatiale européenne (ESA). Au total, 22 589 personnes originaires des 22 États membres et trois États associés de l'ESA ont postulé aux avis de candidatures à l'issue de la clôture de la campagne de recrutement, ouverte du 31 mars au 18 juin.

L'ESA avait reçu 8 413 candidatures pour sa précédente sélection il y a onze ans, dont le Français Thomas Pesquet faisait partie. La campagne 2021, qui souhaite une nouvelle génération d'astronautes plus diversifiée, a attiré près de trois fois plus de monde et quatre fois plus de femmes (5 419).

À lire aussi — La NASA a choisi les 18 astronautes qui vont participer aux missions visant à retourner sur la Lune

"C'est extraordinaire et certainement historique", s'est réjoui le directeur général de l'ESA, Josef Aschbacher, qui y voit un "symbole" de l'appétit européen pour l'exploration de l'espace, à bord de la Station spatiale internationale et avec les futures missions lunaires. "La concurrence s'annonce encore plus rude pour ces métiers de rêve, très convoités", a-t-il souligné.

Entre quatre et six candidats seulement franchiront la ligne d'arrivée fin 2022, au terme du long processus de sélection de six étapes. L'ESA retiendra également, pour la première fois, une vingtaine de personnes pour créer un "corps de réserve", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'Hyperloop doit encore relever de nombreux défis, selon une étude
Ce qu'il faut savoir des démêlés de John McAfee avec la justice, avant son suicide
Cette arme géante parvient à prendre le contrôle de drones en plein vol
Certains sous-marins américains se détériorent plus tôt que prévu, les autorités inquiètes
Pour Xi Jinping, les astronautes chinois dans l'espace ouvrent 'de nouveaux horizons'

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles