La bourse ferme dans 4 h 5 min
  • CAC 40

    5 985,83
    +191,68 (+3,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 454,00
    +111,83 (+3,35 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9884
    +0,0057 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 710,80
    +8,80 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    20 196,74
    +613,35 (+3,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,63
    +18,28 (+4,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,05
    +0,42 (+0,50 %)
     
  • DAX

    12 574,08
    +364,60 (+2,99 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,11
    +128,35 (+1,86 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1319
    -0,0001 (-0,01 %)
     

2045: le Royaume-Uni explose, la France en pompier

Red Team Défense

SCENARIOS DE RUPTURE (32/33) Dans un Royaume-Uni en pleine explosion, ravagé par une crue de la Tamise, les armées françaises doivent évacuer 200.000 ressortissants. Une mission à haut risque, face à une population enfermée dans des bulles numériques de réalité alternative.

Ce scénario a été élaboré par la , une équipe d'auteurs de science-fiction réunie par l'Agence d'innovation de la défense. Son rôle: publier deux scénarios par an pour confronter les armées à des scénarios extrêmes. La Red Team a déjà publié six documents de ce type, que Challenges va publier, en version résumée et rééditée, tout au long de l'été, dans le cadre de sa série d'été sur les scénarios de rupture. Bonne lecture!

En ce mitan des années 2040, le n’est plus que l’ombre de lui-même. Agitée de soubresauts internes depuis des années, la perfide Albion s’est scindée en trois en 2044: une entité indépendante au nord; une seconde, ultra-nationaliste, qui a conquis l’agglomération de Londres (surnommée Grande-City dans le scénario, pour ne pas froisser les sujets de sa gracieuse majesté); et un gouvernement légitime qui s’est replié dans la ville portuaire de Dife, qui ressemble beaucoup à Douvres. Pour ne rien arranger, ce 12 octobre 2045, l’Etat failli doit affronter la crue centennale de la Timide (la Tamise), qui a inondé 10% des logements de la ville, et des rumeurs d’attentats biologiques, via un nouveau type de coronavirus, qui auraient touché une dizaine de lycées, dont trois lycées français.

La situation est d’autant plus grave que la population britannique et les ressortissants européens sont enfermés dans des sortes de bulles numériques communautaires, les "safe sphères". Ces interfaces homme-machine, introduites dans les années 2040, modifient le champ perceptif des citoyens: via leurs lunettes connectées, ils ajoutent au réel des éléments de jeu ou de croyance ("boost perceptif"), effacent du paysage les éléments qui heurtent les sensibilités de leurs membres, construisent des réalités alternatives. Dans ce monde virtuel balkanisé, il n’y a plus de ressenti commun possible. Les sociétés se déchirent, les Etats perdent de l’influence. Deux "safe sphères" prospèrent particulièrement: la "Colombe timide", composée de radicaux qui veulent surfer sur l’ex[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi