Marchés français ouverture 8 h 36 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0174
    -0,0076 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 899,01
    -46,74 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

2030: La Chine envahit Taïwan

WANG ZHAO / AFP

SCENARIOS DE RUPTURE (8/35) - Misant sur un désintérêt américain, l'Armée populaire de libération passe à l'attaque. Mais Pékin a sous-estimé les réactions. Par Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS)

Cet été, Challenges vous propose un bond dans le futur. Nous publions, dans le cadre de notre série sur les scénarios de rupture, des projections, en version résumée et rééditée, réalisées par la , une équipe d'auteurs de science-fiction réunie par l'Agence d'innovation de la défense, mais aussi des scénarios imaginés par nos soins, écrits par des spécialistes, des contributeurs extérieurs, ou encore imaginés par notre partenaire The Economist. Bonne lecture.

Ce texte est un extrait du rapport Conflicts to Come: 15 scenarios for 2030, de l (décembre 2020), sous la direction de Florence Gaub. Le texte a été traduit de l'anglais.

L'amiral Qian Lihua scrutait le ciel depuis la passerelle du Shandong, le porte-avions et navire amiral de la marine chinoise, un joyau technologique. L'aube était toute proche, et pourtant il était difficile de discerner la limite entre le gris sombre du ciel et l'océan. Depuis plusieurs jours, un barrage de plusieurs centaines de missiles balistiques et de croisière s'employait à saturer la bulle de défense de l'île. La plupart des centres de communication non protégés, des bases aériennes et des ports taïwanais étaient désormais inutilisables. Les tirs incessants se doublaient d'attaques électromagnétiques qui paralysaient les capacités défensives de l'île. Seule la partie septentrionale de Taipei était épargnée, par crainte de frapper accidentellement le musée national du Palais qui abritait les plus précieux des artefacts historiques chinois, déménagés en hâte de la Cité interdite en 1949. Après le barrage de missiles, une cyberattaque massive avait été déclenchée en même temps que les câbles sous-marins étaient sectionnés.

"Offensive combinée sur une île"

Cela ne constituait en aucun cas une surprise stratégique, et plus aucune surprise tactique n'était possible depuis que le premier missile avait touché l'île. L'Armée populaire de libération (APL) appliquait à la lettre son scénario intitulé "Offensive combinée sur une île". L'heur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles