Marchés français ouverture 1 h 17 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 927,10
    -15,04 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0082
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 801,77
    +37,86 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    22 645,37
    -801,57 (-3,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,49
    -15,24 (-2,73 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

2025: la Chine truste le cobalt

CARLOS ALONZO / AFP

SCENARIOS DE RUPTURE (14/35) - Alors que la demande de cobalt et de nickel explose avec l'expansion des batteries de véhicules électriques soulève des inquiétudes sur la mainmise chinoise sur le marché.

Cet été, Challenges vous propose un bond dans un futur imaginaire. Nous publions, dans le cadre de notre série sur les scénarios de rupture, des projections, en version résumée rééditée, réalisées par la , une équipe d'auteurs de science-fiction réunie par l'Agence d'innovation de la défense. Sa mission: publier deux scénarios par an pour confronter les armées à des scénarios extrêmes. Mais aussi des scénarios imaginés par nos soins, celui de nos contributeurs extérieurs ou encore par notre partenaire The Economist. Comme celui-ci. Bonne lecture.

Kobold est un malicieux farfadet allemand qui, dit la légende, vit tapi sous terre: voilà d'où le cobalt tire son nom. Au Moyen Age, il déconcertait les mineurs: ce métal à l'aspect précieux se dégradait en laissant des résidus sans valeur -et parfois nocifs. Il risque aujourd'hui de causer de nouvelles perturbations, cette fois dans le marché en expansion des batteries pour véhicules électriques (VE), dont chacune utilise une dizaine de kilos de cobalt. Et qui crée le malaise.

Mainmise chinoise

On sait que plus de la moitié des réserves mondiales de cobalt se trouvent dans un pays notoirement instable, . Ce qui est moins connu, c'est que les quatre cinquièmes des sulfates et oxydes de cobalt utilisés pour produire les indispensables cathodes des batteries lithium-ion sont raffinés en Chine. Une grande partie des 20% restant le sont en Finlande, mais la matière première vient là encore d'une mine congolaise, majoritairement détenue par la société chinoise, China Molybdenum. Les inquiétudes autour de la mainmise chinoise sur la production de cobalt au Congo sont montées d'un cran. Le fabricant chinois de batteries GEM venait d'annoncer qu'il voulait acheter le tiers du cobalt expédié par Glencore, le plus gros producteur mondial de ce métal, entre 2018 et 2020 -soit près de la moitié de la production mondiale (110.000 tonnes) en 2017.

De quoi accélérer encore une tendance qui a vu le prix du cobalt tripler depuis 2016. On i[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles