La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 526,74
    +206,76 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

En 2023, le versement des pensions alimentaires par la Caf sera généralisé

Pixabay

Depuis le 1er mars 2022, un organisme dépendant de la Caisse d'allocation familiale (Caf), l'Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa) s'occupe directement du versement des pensions alimentaires dans le cas de divorces prononcés par un juge. Un dispositif mis en place pour pallier les impayés ou les irrégularités de paiements, estimés entre 30 et 40%.

Mais à partir du 1er janvier 2023, ce dispositif sera généralisé pour toutes les séparations, même lorsqu'il s'agit d'un divorce par consentement mutuel. "Dès qu'une pension alimentaire sera fixée, peu importe le type de décision (divorce judiciaire, divorce par consentement mutuel extra-judiciaire, décision du juge concernant l'exercice de l'autorité parentale pour les parents non marié ou divorcés, titre exécutoire délivré par la Caf ...) l'intermédiation financière sera automatique, sauf si les deux parents s'y opposent conjointement ou si le juge l'écarte", précise le ministère de la Santé sur son site.

Une bouffée d'oxygène pour de nombreux parents, obligés de se battre pour obtenir le versement de la pension alimentaire par leur ex-conjoint. "On n'a plus à avoir de contact avec l'autre parent, on n'a plus à réclamer. On a un service qui nous aide, qui prend le relais. On a des documents à transmettre à Aripa mais après Aripa s'occupe de tout. C'est une aide", confirme à Franceinfo une mère de trois enfants.

Néanmoins, le dispositif nécessite encore quelques ajustements, selon la mère de famille. "Il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après sa démission de la présidence du Grand Est, Jean Rottner va rejoindre le privé
Mort de Pelé : le Brésilien était aussi le roi du business
Voiture électrique : à quel bonus écologique aurez vous droit en 2023 ?
Prix des carburants : pourquoi celui du gazole restera encore longtemps plus élevé que celui de l’essence ?
En 2022, le CAC 40 a évité le KO grâce à ses poids lourds