Marchés français ouverture 7 h 11 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 625,16
    +659,15 (+2,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2101
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,99 (-3,64 %)
     
  • BTC-EUR

    38 310,37
    +121,60 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    927,27
    -5,87 (-0,63 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

En 2020, même les contrefaçons se sont adaptées au Covid-19

·2 min de lecture

5,64 millions de produits contrefaits ont été saisis l'année dernière par la Douane en France, comme l'a révélé hier le Ministre des comptes publics Olivier Dussopt lors d'une conférence. Et si 2020 a été une année particulière à plus d'un titre, l'évolution du nombre de saisies opérées par les services de douanes le confirme: + 20% par rapport à 2019. Une augmentation qui proviendrait notamment de la hausse des commandes réalisées sur internet par les consommateurs, selon l'Union des Fabricants (Unifab). En effet, alors qu'elles n'étaient que de 41% en 2019, les saisies repérées via le "fret express et postal", résultats des commandes sur internet, auraient bondi de 21 points à 62%. Une vigilance particulière a été faite sur la vérification des petits colis.

Et quels sont les produits contrefaits les plus saisis l'année dernière à leur arrivée en France ? En première position on retrouve les vêtements, chaussures et accessoires qui représentent 800 000 saisies. En seconde position, les jeux et jouets avec près de 470 000 produits saisis, comme par exemple des contrefaçons de cartes Pokémon ou de briques Lego. Ensuite, on retrouve 172 000 équipement électroniques, électriques et informatiques saisis l'année dernière. Au pied du podium,128 000 faux médicaments.

À lire aussi — Voici comment revendre ou acheter des produits Decathlon d'occasion

Un des grands changements en 2020 a été l'effet d'aubaine de la pandémie de Covid-19 que les contrefacteurs ont utilisé au maximum. "À cause de la crise sanitaire, les faussaires se sont adaptés à l'actualité en convertissant leurs unités de production", explique ainsi à Business Insider France Régis Messali, Directeur communication et développement d'Unifab. Par exemple, les contrevenants qui fabriquaient des vêtements contrefaits ont utilisé leur matériel pour produire des masques en tissu.

Pas moins de 272 000 faux masques ont été ainsi saisis par la Douane l'année dernière dans l'Hexagone. "Et l'on ne compte pas non plus le nombre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'assureur Axa est pour la première fois condamné en appel à indemniser un restaurateur
Le trafic aérien reprendra encore plus faiblement que prévu en 2021
Les 10 États où les 1 % les plus riches sont les plus fortunés
Microsoft, Total... Les 15 entreprises dans le monde qui ont versé le plus de dividendes en 2020
Tesla aurait déjà gagné un milliard de dollars en pariant sur le bitcoin